Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Seigneurie d'Amboise] Clos Lucé / Le Cloux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Seigneurie d'Amboise] Clos Lucé / Le Cloux   Ven 20 Fév - 16:30



Héraldisme
Fief Seigneurial d'Amboise
Description du Blason : Palé d'or et de gueules, au vol de sable brochant chargé d'une épée basse posée en pal du même.
Ancien nom : Le Cloux, le Clous
Devise : -
Actuel Seigneur : Hakon_
Ancien Seigneur : -
Nom des habitants :
Seigneuries historiques :

  • Aucune

Seigneuries RR octroyées :

  • Aucune


Généralités historiques

  • Du Moyen-Âge à la Renaissance

      Le terrain sur lequel s’élève aujourd’hui le Clos Lucé fut donné en 1144 aux religieuses du prieuré de Moncé par le seigneur d’Amboise, Sulpice III d'Amboise. Le 2 mai 1471, le domaine fut vendu à Etienne Le Loup, valet de chambre, maître d’hôtel, puis conseiller du roi Louis XI et bailli d’Amboise. Les batiments tombant en ruine , c'est lui qui donna au Clos Lucé son aspect actuel, avec « sa tour carrée, sa guette, reliée à l'aile droite du bâtiment par une galerie couverte, (...) ses murs bientôt percés de fenêtres gothiques[2] » Le 22 novembre 1490, Charles VIII racheta le Clos Lucé à Etienne Le Loup pour la somme de 3500 écus d’or. Il y fit construire la chapelle. Son épouse, Anne de Bretagne y vécut jusqu'à son départ pour Blois. Charles IV d'Alençon et Marguerite de Valois s'y installèrent en 1509. En 1515, le duc d'Alençon vendit le Clos Lucé à la mère de François Ier, Louise de Savoie.



  • Léonard de Vinci au Clos Lucé

      En 1516, Léonard de Vinci quitta Rome, accompagné de Francesco Melzi, Salai, et de son serviteur, Batista de Vilanis pour venir vivre en France, acceptant ainsi l'hospitalité de François Ier. Le roi mit à sa disposition le manoir du Clos Lucé. Le 15 octobre 1517, Léonard de Vinci reçut la visite du cardinal Louis d'Aragon[3]. Son secrétaire Antonio de Beatis, décrit dans son Itinerario, « messer Léonard de Vinci, vieux de plus de 70 ans, excellentissime peintre de notre époque, qui montra trois tableaux à Notre Seigneurie, un d'une Dame florentine, faite au naturel, à la demande de feu le Magnifique Julien II, un autre de saint Jean-Baptiste jeune, et une Vierge à l'Enfant, qui sont sur les genoux de sainte Anne ; les trois sont d'une rare perfection. Il est vrai qu'en raison d'une paralysie de la main droite, on ne peut plus attendre de chef-d'œuvre de sa part[4].» Le 19 juin 1518, une fête fut organisé au Clos-Lucé, reprenant certaines des idées que Léonard de Vinci avait utilisées pour la Fête du Paradis à Milan, le 13 janvier 1490[5]. Un chapiteau fut monté et une toile peinte en bleu fut dressée, figurant les planètes, le soleil, la lune et les douze signes du zodiaque. Léonard de Vinci mourut au Clos Lucé le 2 mai 1519.



  • De la Renaissance à nos jours

      Louise de Savoie reprit alors possession des lieux. Philibert Babou de la Bourdaisière et son épouse, surnommée la belle Babou (une des favorites de François Ier), y résidèrent à partir de 1523. Michel de Gast, qui était devenu gouverneur d'Amboise grâce à la faveur d'Henri III, devint le propriétaire du domaine du Clos Lucé en 1583. Le château revint ensuite dans la Maison d'Amboise en 1636, par le mariage d'Antoine d'Amboise avec la petite-fille de Michel de Gast. Il resta dans la famille d'Amboise jusqu’en 1830. Le manoir devint alors la propriété de la famille Saint Bris. Le comte Hubert Saint Bris (le père de Gonzague Saint Bris) décida de l’ouvrir au public en 1954





Vestiges préhistoriques et antiques



Architecture civile

  •  Le château que l’on appelle depuis le XVIIe siècle le Clos Lucé portait auparavant le nom de Château du Cloux. Léonard lui-même signe sur l’un de ses cahiers : "le manoir de Cloux". Ce château avait été édifé en 1477 par Etienne le Loup, marmiton annobli, maître d’hôtel du roi Louis XI, sur des fondations anciennes que l’on peut dater du XIe siècle. Il était à cette époque fortifié et entouré d’un système de défense habituel : tour de gué, chemin de ronde, poterne et pont levis. A la Renaissance, le chemin de ronde est devenu une galerie "à l’italienne" que l’on emprunte aujourd’hui avec autant de plaisir que les gens de la cour du roi qui, de là, admiraient les fêtes et spectacles que Léonard de Vinci organisait à leur intention. L’une des plus fastueuses reste la féérie nocturne fantastique donnée le 19 juin 1518 qui nous est connue par la relation qu’en fit l’ambassadeur de Venise, Galeazzo Visconti : "fête admirable... le lieu en était Le Cloux, très beau et très grand palais..." Cette nuit-là, Léonard avait tendu de draps bleu ciel la cour de sa demeure et avait reproduit l’emplacement des planètes, du soleil, de la lune et les signes du zodiaque.


Architecture sacrée




Liens divers, Photos

  • Le Manoir du Cloux (moderne)


Sources

  • Wikipédia
    Site officiel
    Site sur Clos (1)
    Site sur Clos (2)
    Site sur Clos (3)


Nota
Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument
Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site
Classé

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[Seigneurie d'Amboise] Clos Lucé / Le Cloux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Seigneurie d'Amboise] Clos Lucé / Le Cloux
» [Seigneurie d'Amboise] Avisé
» [Seigneurie d'Amboise] Apremont (de Touraine)
» [Seigneurie d'Amboise] Saint-Règle
» [Seigneurie d'Amboise] Limeray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: