Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Seigneurie de la Fleche, Seigneurie Touraine RR] Ambillou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Seigneurie de la Fleche, Seigneurie Touraine RR] Ambillou   Mer 13 Jan - 12:38

Citation :
Ambillou
Généralités historiques

"Parochia de Ambilloo", mentionné en 1007.
Fief relevant du château de La Flèche.
Le château des Bernelleries fut construit au 17ème par le duc de Luynes.
La bienheureuse Jeanne-Marie de Maillé (1331-1414), veuve du seigneur de Sillé, se retira dans la forêt d'Ambillou et y fit construire la chapelle Notre-Dame-de-l'Ermitière.

Architecture civile

Restes du château des Bernelleries 17ème : châtelet flanqué de 2 tours, pavillon rectangulaire.
Château de La Hartelloire 16ème : logis flanqué d'une tourelle d'escalier en bois carrée ; base d'une tour d'enceinte circulaire, fuie polygonale.
Château de La Trigalière, ou Trigalière-Cottage 19ème.

Architecture sacrée

Eglise Saint-Martin 11ème, remaniée 15ème et 19ème : transept et ch?ur à chevet plat 15ème, nef à base 11ème et sommet 19ème, façade et clocher 19ème, cuve baptismale de pierre 12ème, retable de bois doré 17ème.
Chapelle Notre-Dame-de-l'Ermitière, lieu de pèlerinage, reconstruite 1748.
Ancienne chapelle des Bernelleries 1686 (grange).
Croix de chemin.

commune du canton de Château-la-Vallière, à 15 5 kilomètres do ce bourg et22 kilomètres de Tours. Parochia de Ambilloo,1077, 1108. (D. Hous., 11791; Arch. d'l.-et-L., Charte de Marmouiier. – Ecclesia deAmbillo, 1143. (Baluze, arm. III.) – Ambilleium,
Ambiliacum, Ambillo, 1215, 1230. (Bibl. deTours, fonds Salmon (Charles de Saint-Julien).
Anibillou, 1292. (Arch. d'I.-et-L., Chartes deBeaumont et de Saint-Julien et Cartulaire.de
l'Archevêché.) – AnMlleyum, 1469. (Martyrol.S. Juliani). Saint-Martin d'Ambillou ,1620.
(Arch. d'I.-et-L G). Ambillou, cartes deCassiniet de l'état-major.
Dépendent de cette commune les villages ethameaux de: Boyère, 77 habit. La Plessis,
ancien fief. Los Viviers, 15 habit. – L'Hérault,18 habit, ancien fief. Bel :ir, 13 habit.
Lassy, 24 habit., ancien fief relevant du châteaude la Flèche. La Roberdière, ancien fief,
relevant également du château de la Flèche.Lançon, 17 habit. La Gilleberdière, 12 habit.
L'Enfernière, ancien fief. La Girardière,31 habit., ancien fief. La Chaume, 17 habit.,
ancien fief relevant du château de la Flèche.La Glotière, 13 habit. La Chapellière, 19 habit.
Sainte-Christine, ancienne chapelle. LeBouchel, 18 habit., ancien fief. -Les Fusillières,
Moulin-Neuf, anciens fiefs. Le Bois-Jamot,14 habit. La Ronsserie, 16 habit. La Forge,
ancien fief relevant du château de la Flèche. –La Malerie, ancien fief. Le Carroir, 14 habit.
L'Hartelloire et la Petile-Hartelloire, 12 habit.,anciens fiais. Le Petit et le Grand-Brousson,
29 habit., anciens ûefs. Les Haies, 15 habit.La Glaume, 13 habit. Bellande, ancien fief
ayant appartenu aux Carmes de Tours. LaFontaine, 11 habit. La Brosse, ancien fief, propriété
des Carmes de Tours. Les Maisons-Neuves, 13 habit. Les Landes, dépendant autrefois
de la chapelle Saint-Jean-de-Givry.Brasserat, 17 habit., ancien fief relevant du château
de la Flèche. La Sutière, propriété desCarmes de Tours.
Superficie cadastrale. 49 il hectares.Lo plau cadastral d'Ambillou a été dressé en
18lO, par M. Thuuzel, géomètre.

Au milieu du xvm" siècle, la vingtième partie
à peine du territoire de la paroisse était en culture.
Tout le reste consistait en bois et en bruyères.
C'est ce qui résulte d'une déclaration faite en 1751
par Jacques Larclier, curé d'Ambillou. Aujourd'hui
il y a encore beaucoup de bois; mais une
grande partie des landes a été défrichée. Dans
ces dernières années on a planté une assez grande
quantité de vignes.
Sur le territoire d'Ambillou se trouvent les
étangs de Roucheray, de la Brevande, du Petit et
du Grand-Givry, de Radoire, de Baisserai, de la
Cezcré, da la Itousserio et de Breneau, en tout
neuf étangs.
La commune est traversée par les routes n<" 21,
de Langeais à Neuvy, et 22, de Beaugé à Luynea.
Au commencement du xvme siècle on y exploitait
une carrière de pierres meulières. De nos
jours on y fabrique de la chaux qui est trèsestimée.
Population. 1215 habit. en 1644. 744
habit. en 1750. 1U5 feux en 1762. 8»5 habil.
en 1800. 823 habit, en 1806. 845 habit.
en 1822. 861 habit, en 1831. 815 habit. en
1841.– 828 habit. en 1851.– 938 habit. en
1861. – 964 habit. en 1873.
Bureau de poste de Clérév
Perception de Savigné.
Assemblée le premier dimanche de mai.
L'église, placée sous le vocable de Saint-Martin,
n'offre rion de remarquable. Elle a été réparée en
1819. Le transsept est du xv« siècle; le rosto cet
de construction moderne.
Il y avait dans cette église un certain nombre
de tombeaux, entre autres ceux do: Ucnc de Betz
AAMMBB 1!
chevalier, seigneur de la Hartelloire, mort en
1625, et celui de sa femme, Marie Galais, décédée
le 13 mai 1657; de François-René de Betz de la
Hartelloire, mort en 1726 de Chariotte-Césarine
d'IUiers d'Entragues, femme de Henri, marquis
d'Illiers d'Entragues, morte en 1730; de Henri-
Joseph de Betz de la Hartelloire, décédé en 1733.
Ces tombeaux n'existent plus.
La paroisse faisait autrefois partie des archidiacohé
et archiprêtré d'outre-Loir, et du doyenné
de Luynes. Le prieuré appartenait à l'abbaye
de Saint-Julien de Tours. Autrefois la cure et
l'église étaient la propriété du même monastère,
qui fut confirme dans cette possession par le pape
Célustin H, en 1144. Mais, dans la suite des
temps, il ne conserva que le droit de conférer
le titre curial et dans la seconde moitié du
scviir" siècle, il partagea ce droit avec l'archevêque
de Tours.
Les registres d'état-civil cemmencent en 1617.
Le presbytère d'Ambillou constituait un fief
relevant à foi et hommage simple du fief de la
Hartelloire.
On comptait cinq chapelles dans la paroisse
Sainte-Christine Saint-Jean-de-Givry,et celles de
Notre-Bame-de-l'Hermitière ou de la Plancheaux-
Veaux, des Bernelleriea et de la Hartelloire.
La chapelle de Sainte-Christine, fondée à la
fin du xm' siècle, n'existe plus depuis longtemps.
Celle de Saint-Jean-Baptiste-de-Givry, fondée
en 1272, a été détruite avant la Révolution.
La chapelle de l'Ermitière est le but de nombreux
pèlerinages. Elle a été reconstruite presque
en entier en 1748. Le bâtiment n'a rien d'intéressant,
si ce n'est par les souvenirs qui s'y rattachent.
C'est en cet endroit que la bienheureuse
Jeanne-Marie de Maillé, devenue veuve et voulant
se consacrer entièrement à Dieu, se retira,
vers 1364, pour y vivre dans une retraite absolue.
La chapelle étant alors en ruines, elle la fil
reconstruire et la chronique rapporte qu'elle
aida de ses propres maina à la reconstruction.
Une ouverture ogivale, que l'on voit au cheval,
semblerait indiquer que cette partie de l'oratoire
est de l'époque même de Jeanne-Marie de Maillé.
Le reste du petit bâtiment date d'un siècle environ.
La chapelle des Bernelleries existe encore, Elle
sert de grenier à fourrages. Sa fondation date de
1G86. Elle appartenait aux propriétaires du fief
dos Bernolleries. On y célébrait encore la messe
en 1801.
Fondée en 1700, la chapelle de la Hartelloire
dépendait du fief de ce nom. Un 1843, elle était
en ruines,
CuaÉs d'Ambiixou. – Jacques Aubry, 1550.
Urbain Joubert, IG20. René Houberoau, 1678.
– Ktionne Guilloleau, 1680. Urbain Lehon,
1705. Jacques Larcher, 1741-51. Étienne de
1V ~A,1M.t.LBJ.J
1 la Chaise, 1774-91. Leroi, curé ccnstitutionnel,
1792. Louis-Charles-Stanislas Daguindeaù,
à prêtre assermenté, 1792, décédé le 5 février 1801.
3 N. Darsonval, 6 avril 1801, t9 avril 1802.
Delachaise, 1802. François-Nicolas Debron,
installé le 9 janvier 1803. De 1804 à avril 1806,
la paroisse est administrée par MM. Thibault,
desservant de Cléré, et Garnier, desservant de
Savigné. – Mauboussin, nommé le 1Gavril 1806.
Nolivos, 1824. Samson, 1824. Maquirkc,
1826, mort à Villeperdue. Calange,,1841.
t Bizière, 1841, maintenant curé de Saint-Aubin.
1 Barillet, 1845. Hat, 185*. – Chivert, installé
3 le 2&juillet 1 858. Chesnier, installé le 1" mai
1863, Intérim de novembre au 13 août 1870,
par Sf. Bergougnoux, curé de Pernay. Alexandre
Couette, installé le 14 août 1870, actuellement
()876) en exercice.
Ambillou, avant la Révolution, dépendait de
l'élection de Tours, et à l'époque de la division du
f territoire en districts, il fut compris dans le dist
trict de Langeais.
L'ancien fief relevait du château de la Flèche.
Il a appartenu pendant plusieurs siècles à une
famille du nom d'Ambillou. Nous trouvons dans
les pièces que nous avons consultées Adrald
d'Ambillou, xi' siécle. Jean d'Ambillou, 1077.
Geoffroy d'Ambillou, 1260. Au xiv« siècle,
la famille de la Béraudière possède cette terre,qui
passe ensuite dans la maison du Bouchet, puis
3 dans celle de Betz. René de Betz de la Hartelloire,
mort en 162à, a pour fils et successeur, Charles
de Betz. François-René de Betz, seigneur du
même lieu, meurt en 1726, et après lui vient
Henri-Joseph de Betz, vivant en 1733. En 1753,
Louis-Auguste-Cyr, marquis de Rieux, est qualifié
de seigneur dambillou.
Près de l'étang des Souches on remarque sept
mottes ou tombelles, connues dans le pays sous le
nom de Redoutes de Lournay. En 1870, des
fouilles ont été pratiquées, sous la direction de
M. Pécard, membre de la Société archéologique
de Touraine; mais les résultats n'ont pas permis
de se prononcer nettement sur la destination de
cos mottes.
Maires d'Ambillou. Lagneau, 1800. Richer,
nommé le 29 décembre 1807. Jean-Baptisto
de la Rue, baron de Champchevrier, nommé
]0 8 décembre 1813. – Paulmier, 1826.– Philippe
Cherpreau, nommé le 19 novembre 1835,
et nommé de nouveau le 29 mai 1837, la 31 mai
1840, le 29 juin 1846. Vorneil, 1850. Jules
Joubert, 1853. Verger de la Roche, 1860.
Fontaine, 1861-1869. Jules Joubert, 1870 et
mai 1871. Léopold Joubert, 1876.
Arch. d'I.-et-L., Abbayea de Saint-Julien et de M«r"
moutier. Id. G, clergé séculier. lAb, jur. et Cartul.
de l'arehev. de Tours. D. Hous., III, 791 VII,
3130; 3343. XIV. – Gallia christiana, XIV, col. 84. B
instr. Bibl. de Tours, fonds Salmon, Paroisses et /V
milUt de Tour., 1. Id. Titrés ideAlarmautier, Il.
AMB AMB
Id. Titres de Maillé, mie. 1346. Rdle des fiefs de Touraine.
Bruzon de la Slartinière, Diet. géographique, h
193. Bulletins de la Soc. archéol. de Tour., 1870,
327. Id, 187Î, 233. Id. 1873, B3i. Beanchet-Fil-
Wu, Diction. des familles de l'ancien Poitou, II.
Lainé, Arch. de la noblesse de France, X. Expilly,
Diction. des Gaules et de la France, I. Martyrol. SJuliani,
mss. 1279. Bibl. de Tours. Id. mss. 1222.
Pouillé de l'archevêché de Tours, 1648, page 79.
Almanach historique d'Indre-et-Loire, 1793. – Mabille,
Notices sur les divisions. territoriales de Tour., 194, 208.
-Chalmel, Hist. de Tour., IV, 305. Annuaire du
département d'Indre-et-Loire. Tableau de recensement
de 1872. État-civil d'AmbilIou. Notes communiquées
par M. l'abbé Couette, curé d'Ambillou. P. Anselme,
Hist. de la Maison de France, VII.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[Seigneurie de la Fleche, Seigneurie Touraine RR] Ambillou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Seigneurie de la Fleche, Seigneurie Touraine RR] Ambillou
» [Seigneurie de Bourgueil] Ingrandes-de-Touraine
» [Seigneurie d'Amboise] Apremont (de Touraine)
» [Seigneurie de Sainte-Maure de Touraine] Draché
» [Seigneurie Saint Calais / Chateau la Vallière ?] Courcelles-de-Touraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: