Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiefs Seigneuriaux de Touraine en cours de rescencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Fiefs Seigneuriaux de Touraine en cours de rescencement   Mer 13 Jan - 12:54



    ~ A ~


  • Abbée (1'), et la Petite Abbée, f., c"* de Genillé. L'Abée, dans un titre du 20 «mit i 7Ii(Arch. d'I.-ei-L., série E). L'Abbaye, Tabl. de rec. de 1872). Cesdomainesrelevaient censivement du fief du Petit-Meursaint (Arch. d'I.-et-L., Chapitre de Monlrésor).
  • Rives (109 habit.), ancien prieuré de filles dépendant de Fontevrault, fondé au commencement du XII' siècle et 'Supprimé en octobre 1758
  • Pouvreau, ancien fief, relevant de la baronnie de la Haye
  • le Bois-Melin, ancien fief, dépendant de la châtell. de Paulmy
  • la Poterie, ancien fief, relevant de la Haye
  • le Bois-d'Ais, ancien fief relevant de Chanceaux Ribault (26 habit.)
  • la Berge, anrïen fief, relevant de la Haye (23 habit.);
  • Bergeresse (17 habit.) ancien fief, relevant de la baronnie du Grand-Pressigny
  • la Touche, Bossé, la Chatière, Puy:d'Abilly, Puy-Chévrier, anciens fiefs relevant de la Haye
  • la Claisière, ancien fief, relevant du Grand-Pressigny
  • l'Écluse, Jubergin, la Rousselière, le Port-de-Rives, la Garde, qui ont appartenu au prieuré de Rives
  • La Voierie, ancien fief, relevant du Chatellier.
  • la Tournière, ancien fief, relevant de Bagneux
  • Abysme (fief et hébergement de 1'), à Candes. – Ce fief relevait de l'archevêque de Tours, à foi et hommage lige (1314). Il appartenait à cette époque à Jean de l'islo, et, en 1789, à Hyacinthe-Louis Aubert du Petit-Thouars et à sa soeur Marie-Madeleine-Suzanne Aubort du Petit- Thouars, chanoinesse du chapitre noble de Salles. Au xiv' siècle, le propriétaire du fief de l'Abysme possédait également la Voirie de Saint- Germain-sur-Vienne, pour laquelle il devait à à l'archevêque de Tours foi et hommage simple et un roussin de service.-(Cartul. de l'archev. de Tours. Arch. d'I.-et-L. Titres du fief d'Orval).
  • Achards ( les) c" de Rilly. Relevaient censivement du fief du Petit-Doucé, 1751- (Arch. d'I.-at-L., C. (MO.)
  • Aguillon (le petit), ancien fief, relevant de la chaUillonie do l'Ile-Bouchard. En 1484 il appartenait à Jean Gueffault. (Bibl. de Tours, fonds Salmon, Titres de l'Ile-Bouchard, 26G.)
  • Aigrefin, ham., c°" de Saint-Antoine-du-Rocher, 12 habit. Esgrefin, 1356; Grand-Aigrefin, 1544, 1658. Egrefin, Cassini. Ancien fief relevant pour une partie de l'Archevêché de Tours, à foi et hommage lige, et de Rouziers, à foi et hommage simple, pour une autre partie. En 1544, Jean Martinet, valet de chambre ordinaire et brodeur de la reine de Navarre, en devient propriétaire. En 1586, il appartient à Pierre Goyet; en 1590, à Jacques Goyet; en 1633, à Antoine Chabot, Ec. En 1658, il est vendu par les héritiers de ce dernier, à Jean du Hois, chevalier, seigneur de Fontaine-Rouziers. La dime du domaine d'Aigrefin constituait un fief distinct du précédent et relevant également de l'Archevêché de Tours. Le propriétaire devait de grande et petite voirie dans le fief principal. Vers 1340, la dîmo appartient à Godefroy de Ligneris, prêtre; vers 1350, à Guillaume de Chance, et en 1356, à Jean de Limbertière,qui en rond aveu dans lo cours de cette année. Arch. titres des Minimes du Plessis, et série E, 16. Cartul. de l'Archev. de "fours, de Bétancourt.Rôle des fiefs de Tour., fonds Salmon, Bibl. de Tours.
  • Aigremont ou Aigremont de Bournan, ou les Aigremonts, cartes de Cassini et de l'état-major, f., caa de Bournan. -Ancien fief. Au xive siècle, il appartenait à la famille d'Aigremont. Il est possédé par Guillaume de la Marck, cbev. seigneur de Sainte- Maure, décédé le 20 mai 1516. Vers W50, Charles Fourateau, F.c, en est seigneur. En 1660, Jean Clopin et Jeanne Berruyer, sa femme, le vendent à Marthe Fourateau de Boisaudé, femme de N. de Rozel de Verneuil. Il passe ensuite aux mains de Catherine (ie Préville, veuve de Charles Fourateau (1666), puis à Charles Lacordaise, commissaire aux revues (1699), et à la famille de Dangé-d'Orsay. (D. Hous., XIV. Manusc. Goyet. Reg. d'état-civil de Bléré. Hist. de la maison de France, par le P. Anselme, VII. Hist. de la nobl. de Touraine, par Lhermite Souliers. )
  • Aireau (1'), ou Fassonnier, c°" de Genillé. Propriété mentionnée dans un titre do 1789, comme relevant censivement du fief de Meursaint. (Arch. d'I.-et-L. titres de Meursaint.)
  • Aireau (le grand), . cn de Souvigny - Grand Hérault, 1672; Grand-Arreau, 1698. (Reg. de Saint-Florentin d'Amboise). ), Ancien fief. Le 22 août 1G72, Gilles Déodeau, Ec., vend cotte propriété à»N. de la Motte- Villebret d'Aspremont. (Arch, d'I.-et-L. E. 49.) Cependant on le trouve encore qualifié, en 1G80, de seigneur de ce fief. (Bet. Noms fègd., II. État-civil de Saint-Florentin d'Amboise.)
  • Aireau des Baudrées f. c" de Cinq-Mars; elle dépendait du fief dc la Salle, appartenant au Chapitre de Saint-Martin de Tours. (Arch. d'I.-et-L., 8 G, titres de la Salin).
  • Aireau des Bodins (l'), ou Hérault, ham., C" d'Ambillou, 18 habit. -L'Erreau des Bodins, Cassini. Ancien fief. (Rôle des fiefs de Touraine. )
  • Aireau des Dubois (!'), ou les Dubois, vil., c" de Bréhémont, 24 habit.,relevait censivement du fief de Milly, 1782.– (Areh. d'I.-et-l, Chanoinesses de Luynes).
  • Aireau du Chêne ou le Chêne (dans l'ancienne paroisse de Saints-Julitte):Ancien flef, basso-justiee, relevant de la chàtellenie de^Sainle-Julitte, à foi et hommage lige. (Arch.d'L-et L., E, 23. Rôle des fiefs de Tour.)
  • Aitre-des-Brunets ou la Besnerie (xvi" sièclo), f., c°" de Saint-Laurent-en-Gatines. Relevait censivement du fief de Saint-Laurent. (Arch. d'I.-et-L., titres de Saint-Laurent.)
  • Aitre-André-Meschin (l'J, paroisse do Joué. Il rolovait consivement du fief de l'Aubraye. Le 28 octobre 1559, Jean Gasnier le vendit à la veuve Vieil de Sablé. (Arch. d'I.-et-L. Inventaire des titres de l'Aubraye.}-'
  • Aitre-Barbier (T), Aitre-au-Barbier,alias La Croix (xvi* siècle), ham.,c" de Saint-Laurent-en-Gatiuea 18 habit. –Relevait censivement du fief de Sainl-Laureut.(Arch. d*I.-et-L. Invent. des titres de Saint-Laurent.)
  • Aitre des Chidaine, paroisse de Saint-Cyr, mentionné dans un titrede 1578; ilrelevaitdu fief de Marmoutier: [Arch. d'I.-et L., Marmoutier,mense séparée, II.)
  • Aitre des Guérins (1'), ou Coupe-Gorge, ou Maison-Brûlée, c" de Saint-t-Pierre-des-Corps. Est meutionné dans un titrede 177S il relevait du fief Saint-Loup. On ne letrouve pas sur la carte de Gayard. (Arch. d'I.-et-L., abbaye de Saint-Julien, fief Saint-Loup.)
  • Aitre-Dubois (T), métairie de trente arpents( 1532), paroisse de Carelles, Elle relevaitdu fief de Châtenay. En 1595, elle appartonaità noble homme Michel Testu, et en 1751, àRobert Luce, huissier au Chàlelet, qui fit raser lesbâtiments. Le nom ne figure plus sur les cartes.(Arch. d'I.-et-L., fief de Chdtenay et Inventairedes titres de la chambrerie de Saint-Julien.)
  • Alençon, ou Valencerie, f., e-" de Nouzilly. Ancien fief. Dans le partage de la succession d'Anne de Bueil, femme de Roger, duc de Bflllesrardfl. ra fiaf «chut à HnTvrat d'As signy. (16 mai 1637.) (Ilàle des fiefs de Tour.Arch. d'I.-et-L., série E.)
  • Aleth, Allet (plan cadastral), Aslette(1662), vil. et eu., c1" de Civray-sur-Esves,34 habit. Allet, carte d'état-major.Ancien fief. En 1662, il appartenait à Antoinede Mons, Ec. Vers 1696, il fut vendu par décretsur Pierre de Mons et acquis par le maréchald'Estrées. Le 25 août 1703, K. d'Albert, duc deMontfort, le vendit à N. de Marsay. Eu 1789,Côme-François-Claude de Marsay, chevalier deSaint-Louis, en était propriétaire. Le château appartientaujourd'hui à M. Augustin-Marie-FaustinThibault de la Carte, marquis de la Ferté-Senectère.La terre d'Aleth était chargée de quelques redevancesenvers le t'tulaire de la chapelle de Notre-Dame-de-Pitié, desservie en l'église de Cussay,et envers le chapelain de ta chapelle de Notre-Dame-de-la-Giraude, alias Lescheneau, desservieen l'église Saint-Martin de Tours.Arch. d'I.-et-L., 8 G, Doyenné et fabrique de Saint-Martin. Rôle des fiefs de Tour. Mém. de fa Soc.Archéol, de Tour., X, 97. – Diction, de l'arrondissementde Loches, par Dufour, I, 223. Catalogue des gentilsk hommesde Tour. et de Berry, par L. de Laroque etE. de Barthélémy, page 8. (Annuaire d'I.-et-L.),Lainé, Arch. de la noblesse de France, VI.
  • Allée (l'), ou Allay (xvr siècle), Lallay Î1791), f., c" de Lemoré. L'Allée, tabl. de receus. de t872. Par testament du 4 mars 1569, Sébastien Couguardlégua cette terre aux religieuses de Notre-Dame-de-Bonne-Espéranco (Ordre de Saint-François),à Champigny-sur-Veude. Elle relevait dufief du Riveau. Lors de la suppression du couventde Notre-Dame-[lo-Bbnne-Espérance on la réuaità l'hôpital Saint-Aignan, et, eu 1791, elle appartenaità la communauté de l'Annonciation de Champigny,sur laquelle elle fut vendue nationalement.En 1509, il y avait une chapelle dans celieu. (Arch. d'I-et-L., Titres de Champigny,et Biens nationaux.)
  • Allegrets (le lieu des), paroisse de Sennevieres relevait censivement du fief de Sennevières, 1770. (Arch. d'I.-et-L., E, 94.)
  • Allemandière (1'), ou Allemanderie,f. c" de Chanceaus canton de Loches.Allemanderie, carte de Cassini.Ancien fief, appartenant en 1375, à N. de Baillou; en 1015, à Noël de Baillou; en 1666, àÉtienne de Baillou; à Dominique de Rochefort,mort en 1704; à Jean de Rochofort, mostre docamp de cavalerie. [Hisi. générale de la Maison de France, par P. Anselme, VI. – Noblesse de Tour., par l'abbé Goyet. Bibl. de Tours, fonds Lambin, XVIII.)
  • Allier, tabl. de recens. de 1872. Allier (T), f., c" de Joué-les-Tonrs; – Laillier, 1459; Laillier, Lallié, Lalay, 1789- 91 ancien fief, appartenant au chapitre de Saint- Martin et dépendant de la prévôté de la Varenne. Fut vendu nationaloment en t791. Le lieu des Cloiseaux en faisait partie. (Arch. d'I.-et-L., 8 G. Id. Biens nationaux. – Rôle des fiefs de Tour. D. Hous., XXXI, 29.)
  • Allier (l'), f., c- du Grand-Pressigny; – Lallié, Luilly, Lallier, 1G9O-1789. Ancien fief, relevaut de la châtellenie de Sainte-Julilto. Le 31 août 1690, Pierre Debitle, bourgeois de Paris, curateur à la succession vacante de Macé Bertrand de la Baziniôre, baron de Pressigny, lu vendit à Marie-Anne Bertrand de la Bazinière, vouve do Claude Dreux, comte de Nancré. Eu 1793, il fut .vendu nalionaloment sur Pierre Gilbert de Voisins, baron du Grand -Premnmvy. (Arch. d'I.-et-L., E, 104, et Biens nationaux.) Il figure sur la carte de Cassiui.
  • Allier (l'), f., c" de Morand. Hébergement de l'AIlier, 1300. Salmon, dans son index Ancien fief, relevant du Plessis-Auzouer, à foi et hommage simple. En 1300, il appartient à Guillaume de Montabry; en 17 16, à Louis Martin; en 1738, à Jacques Frogcr, qui l'a achotô des héritiers do Mario Maslin, veuve de François Guivy. Jacques Froger rend aveu de ce fief au Plessis-Auzouer le 8 mars 1738. (Arch. d'I.-ot-L., E 119. Rôle des fiefs de Tour. Areh. du château de Pierreûlte.)
  • Allier (!'), ou Lallier, Lailller, – l'Allié (plan cadastral), f., c™ de Mouzay. Relevait du fief de Mouzay, Le 3 septembre 1771, Balthazar Dangé d'Orsay vendit ce domaine à René Francais Constance Dangé d'Orsay. (Arch. d'I.-et-L., E, 74).
  • Allouaux (les grands et petits). – Ailevaux,xviie siècle: les Alvaux ou Alleveaux, ouOlvaux, 1791 c" de Sennevières. -Anciennepropriété de la Chartreuse du Liget, relevant dufief de Grattechien. Elle fut vendue nationalementen 1791, au prix de 4950 livres. (Arch. d'i.-at-L,, E, 94. Id. Biens nationaux.) – Elle figuresur la carta de Cassini, qui écrit Alouaux, et surla carte d'état-major.
  • Aloigny (Port d'), près do la rocheposay (Vienne), ancien fief relevant de Preuilly, (Rôle des fiefs de Tour.)
  • Amandiers (les), f., c" de Saint-Cyr.-1740, closerio des Amandiers, au carroi del'Homme-Noir, relevant du fief de Bozay.(Arch. d'I.-et-L., G. 91.)
  • L'Anerie, commune de Monnaie. – carte d'état-major. En 1662, elle relL'anerie : carte d'état-major. En 1662, elle relevait censivement du fief de Bourdigal et à cette époque les maisons étaient en ruines. (Arch. d'I.-ot-L., titres de l'abbaye de Marmoutier, fief de la Grange-Saint-Jean.) Anerie (l'), ham.,
  • Angelionnerie (l'), f., c°» de Sainte- Catherine-de-Fierbois. Angelinière, 1410 (D. Hous XIII, 8!«Cool. Angelinnerie, 1558 (D. Hous., XIII, 8031). LangeUnerie, 1704. (Arch. d'I.-et-L., Archevêché.') – L'Angeliennerie, carte d'état-major. – Ancien- fief, relevant de la baronnie de Sainte-Maure. En 1410, Robin G3rvaise en est seigneur, à cause de. sa femme, Simonne de Boisdurant, qui l'a eue en dot. Les autres propriétaires dont nous retrouvons les noms, sont Guyonne Philibert, veuve d'Etienne Estevou, 1558. Étienne Pallu, trésorier de Franco au bureau des finances de la généralité do Tours, 1676. Charles Dorémieux, 1704. – Antoine Granger, marchand, 1766. D. Hona., XIII, £031, £056, 8125, 8168. Arch. d'I.- et-L., tiles de ^Archevêché. BibL de Tours, fonds Salmon, titres de Sainte-Maure; fonds Lambron de Lignim, Cltàteaux et fiefs de Touraine.
  • Angottière (l'), f., c" do Beaumont-Village. Langoflière, 1688, et tabl. de recens, do t872. Ancien fief, relevant do la châtellonio de Genillé. L'étang de la Saugeure (desséché au xvm" siècle), en dépendait. En 1773, ce fief était réuni à la châtellenie de Genillé, et appartenait à René-Louis-Charles, marquis de Menou. (Arch. d'I.-et-L. titres de l'abbaye de Beaugerais. Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Anjardière (l'), f., paroisse de Monnaie. La Géardière, 1459. Lanjardièré, 1750. Cette propriété relevait du fief do la Grange-Saint-Jeau, appartenant à l'abbaye do Marmoutier. Jacques Charrier, sieur de Bourdigal, en était possesseur en 1453; il l'avait achetée de Jean Lequeu, le 14 août 1430. Elle no figure aujourd'hui ni sur les cartes ni dans le dernier tableau de recensement. (Arch. d'I.- et-L., abbaye de Marmoutier, titres de la Grange-Saint- Jean.)
  • Anne Ste-), c" de La-Riche-extra, 644 habit. Sainte-Anne, carte de Casshii. II y avait un prieuré appartenant au prieuré de Saint- Côme. La chapelle, qui existe encore, a été vendue nationalement à l'époque de la Révolution. MM. Raymond et Pierre Roze l'unt acquise en 1872. Elle a été construite aux xv" et xvj° siècles sur remplacement d'une chapelle plus ancienne. On y remarque deux bas-reliefs accomgnés de cette inscription Sumptibus D. Tussa Fare exlruerunl sui per manus N. Ant. Charpentier, 1668.
    Par son testament, en date du 19 septembre 1648, Balthazar Tàbutcau, conseiller du roi et élu en l'élection de Tours, fit diverses fondations en faveur de cette chapelle, où il désirait être enterré. Ce personnage avait possédé le prieuré pendant vingt-cinq ans. Il lui légua une maison située à Savonnières et dépendant du fief de Bray, dit Festard. Suivant ses dernières volontés, il fut enterré dans la chapelle, devant le Crucifix. Le dernier prieur do Sainte-Anne fut N. Patas, chanoine de Saint-Martin du Tours. Par suite d'un arrangement du 1" juin 178!), la chapelle fut dessorvio par Mausuet-Paty, gardien des Récollets, qui s'engagea à venir y dire la messe tous les jours.
    A Sainte-Anne se trouvait le ruau do ce nom (rualium Sancloe-Annoe m" siècle), qui établissait une communication entre le Cher et la Loire. En 1774, par l'ordro de l'intendant du Cluzol, on construisit une levée qui fut un premier pas vers la suppression de ce canal, que la ville do Tours céda, en 1813, à l'Hospice général. Dès 1838 on travailla à le dessécher et aujourd'hui il n'en reste' aucune trace.
    Arch. d'I.-et-L., G, Clergé séculier; Biens nationaux. – Nobilleau, Itituale B. Martini, auct. Gastineau, 103. – Pouillé de l'archevêché de Tours, 1648, page 84. Annuaire d'Jndre-et-Loire, 1875, 238. Chalmel, Hist. de Tour., II. 477-78. Bellanger, La Tour. ancienne et moderne, 551. – Giraudet, Hist. de Tours, 307-01. Procès-verbal de la séance de ta Soc. Archéol. de Tour., du 28 décembre 1872.
  • Antoine (St) paroisse de Vernou, relevant du fief du Haut-Cousae. En 1758, il appartenait à Charles-François Lesleu et à Claude Lefebvre de la Falluère. (Arch. d'l.-et- L., E, 89.)
  • Anzan, de Noizay, 20 habit. Ensan, Ansans, xvv siècle. Aismi, carte d'état-major. Ancien fief. En 1523, il appartenait à François de Mons; en 1537, à Claude de la Ferté; en 1550, à Jean de Faure; vers 1750, à Augustin Le Large d'Ervau; en 1755, à Charles- Claude-Auguste Le Large d'Ervau; en 1789, à Valentin-Marie Loiseau, écuyor. Le fief du Coteau, situô dans la paroisse de Noizay, relevait en partie d'Anzan, suivant la déclaration faite le 4 octobre 1671 par Jean Cormier, fourrier ordinaire du roi, seigneur du Coteau. Arch. d'I.-et-L., E, 36. 51, Mém. de M. de Marolles, généal. d'Érian. Mém. de la Soc. Archéol. de Tour., X, 103. L, de la Roque et E. de Barthélemy. Catalogue des gentilshommes de Touraine, 9. Titres communiquéspar M. Guiot.
  • Anzay, c" de Sainte-Maure. Anzaicum,Anuacurn, 1116 (Cartul. de Noyers).Terra quoe dicitur Ansaicus, Anzai, 1142(Cartul. de Noyers). Hôtel d'Anzay, xvi" siècle(D. Hous., XIII).M. de la Ponce, dans son Recueil de documentssur la géographie de la Touraine (Mént. de laSoc. Archéol. de Tour., IX, 158), a traduit parAnzay, VAnsiensc tcrritorium, cité par Grégoiredo Tours (De mirac. B. Martini, lib. IV); maiscette interprétation ne nous semble pas justifiée V. Anscience.Anzay est un ancien fief, relevant du châteaude Sainte-Maure à foi et hommage-lige et quarantejours de gardo. Vers 1190, Hugues,seigneur de Sainte-Maure, donna à l'abbaye deHnynm la dime d'Anzay, qui avait appartenujusque-là à l'église de Sainte-Maure. Il y eut, ausujet de cette donation, des contestations de lapart des héritiers d'un nommé Gausbert Étodis.Coux-ci nuiront par s'emparer de la dlme, etpour dédommager l'abbaye do Noyers, ainsi dépouillée,Hugues de Sainte-Maure lui donnale moulin de Bonnovoie. En 1407, le fiefd'Anzay appartenait à Guichard du Retail, Ec;en 1546, à René d'Aubigné Ec.; ensuite à lafamille Cantineau de Commacre. En 1630, Pierre etLouis Estevou en étaient propriétaires. Par actedu 3 septembre 1642, Louis Estevou vendit lefief à René de Voyor d'Argenson, chevalier, conseillerau Parlement de Rouen.Les fiefs du Petit-Bois et du Pré relevaientd'Anzay.Cartulaire de Noyers, chartes 415-16, 531-67. D.Houe., V, 2032, 2032 quat.; XIII, 8034, 8056-59. 8173.Bibl. de Tours, fonds Salmon, titres de Sainte-Maure. >Rôle des fiefs de Touraine.Mém. de la Soc. Archéol.de Tour., IX, 158.
  • Argay, ou Ersay (le fief de l'hébergementd'), paroisse de Souvigny, 1523. Ancienfief, relevant do la baronnie d'Amboise.(Arch. d'I.-ot-L., C, 033-51).
  • Archeraye (1'), ou Larcheraye,paroisse do Druyes et de Vallères. Ancienflef, relevant de la châtellonia do Villandry.Vers 1280, il appartenait à Barthélemy, seigneurde Montbazon, qui le donna en dot à Jeanne,sa fille, mariée à Hardouin de Maillé, VI* dunom, seigneur de Maillé, décédé le 24 février133G. Avant 1629, le Chapitre de Saint-Martinen devint propriétaire et l'attacha par indivis,aux dignités do ebambrier et de chevecier de lacollégiale. Le 12 février 1781, Louis-JacquesSerée, chanoine et chambrier, et Jean-BaptisteMorguet, chanoine et chovecier de Saint-Martin,rendirent hommage de ce fief au châtelain deVillandry.Arch. d'I.-ot-L., titres d. Saint-Martin. Bibl. doToura, fonda Salmon, aveu de Colombiers. Chalmel,Sist. de Tour., m, 161.
  • Archerie (!'), f., c" de Sainte-Radégonde. Relevait ceusivement du fief de Marmoutier, 1737. (Arch. d'I.-et-L. abbaye de Marmoutier, Sommier des rentes.)
  • Archidiacre, (le fief de l'), ou Archidiacré,paroisse d'Esvres. Ce fief, consistanten cens et rentes, relevait do la seigneuriede la Doréa et appartenait au Chapitre do Saint-Gatien de Tours. (Arch. d'I.-et-L., titres desMinimes du Plessis. Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Archidiacre (1'), ou Archidiacre,paroisse do Lignières. Ancien fief, dont le nomne se trouve aujourd'hui sur aucune carte. En1618, il appartenait à Blaise de Chauméjan, chevalieren 1640, à René de Chauméjan, et en1719, à Henri de Chauméjan. Le seigneur dol'Archidiacré était patron et fondateur do l'égliseparoissiale de Vallères. (Arch. d'I.-ot-L., E H.Bibl. de Tours, fonds Salmon, titres de Colombiers.)
  • Archidiacre (le fief de l'), paroisse deVallères. Il consistait, comme le précédent, et cens et rentes. (Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Archiépiscopalité de Tours (baronnie de 1'). Elle était attachée au siège archiépiscopalet relevait du roi, à cause du châteaudo Tours. Sa circonscription féodale comprenaitdeux cent dix-huit maisons situées danscette ville, rue de l'Aumône, Grande-rue et rueSaint-Maurice. La juridiction du baron-archevêques'étendait sur les fiofs du sacristain dol'abbaye de Saiul-Juliuu (quarante inaisous) surle fief du prieuré-cure de Saint-Hilaire et sur lesfiefs de la Trésorerie de Saint-Gatien,. du maitreécolede Saint-Martin, et du Portail de la Chancellerie.(Arch. d'I.-et-L., E, 336. Giraudat,Hist. de Tours, 177.)
  • Arcis (1'),Larcis ou la Leuvandrie, métairie, paroisse de Manthelan; elle relevait censivement du fief du Grand-Ck>s. Les bâtiments n'existaient plus en 1691. (Arch. d'I.-ot- L., C.615.)
  • Ardillière (l'), ham., c" de Charentilly,15 habit. Lardillière, ou Bois de Lardillière,xvii' siècle. – Ardellière, carte de Cassini.Ancien fief, relevant, en 1771, des châteaux deSemblançay et de Luynes. Eo IGG6,il appartenaità MacéMarchant, et, en 1G96,à Joseph Marchant,écuyer. (Arch, d'l.-et-L., 8 G, Charentilly,C, 585. Arm. gén. de France, 1090.)
  • Ardillière (l'), paroisse de Pont-de-Ruan. Lardillière, 1488. Ce domaine, relevant dufief de Relay, appartenait, en 1488, à Jean LoBerruyer, Éc. on 1502, à Ambroise Héliot, Éc.(Arch. d'I.-et-L., titres du prieuré de Relay.)
  • Ardoise (le lieu de 1"), c"" de Saint-Eymphorien. -Relevait censivement du fiefdo Bezay.(Arch. d'I.-et-L., G, 91.)
  • Ardonnière (l'), f., c" de Velgnë. Cedomaino relevait du fief de Couzières. Par actede mars 1781, Henri-Louis-Marie et Jules-Horcule,princes de Rohan, le vendirent à NicolasBunault de Rigny. (Arch. d'I.-st-L., E, 323).
  • Ardrée, chat. et f., c" de Saint-Antoinedu-Rocher. Ardre, carte de Cassini Ardrée,carte d'état-major. Ancien fief' relevantde la châtollonia de la Roche-Behuard, à foi ethommage simple et deux sols de service. En1018, il appartenait à Claude Coustely, Éc, ancienintendant de l'amirauté de Guienne, quirendit aveu, le 3 février de cette année, à Rogerde Bellegarde, grand-éeuyer de France, seigneurde la Roche-Behuard. Claudo de Coustely eutpour successeurs Hardouin de Coutances, chev.,1671. François Dubois, avocat au Parlement,1713. Julien Dubois, conseiller du roi, juge,lieutenant-criminel au bailliage de Touraine etsiège présidial de Tours, 1738. – Jean Verger,écuyer, fourrier des logis du roi, qui rendit aveupour ce fief, le 2 jnillet 1705. Auguste-JosephIsambert, chevalier de Saint-Louis, capitaine aurégiment de Bretagne, qui rendit aveu le 22 avril1770. – Françoise Le Roux, veuve de Louis-Hyacinthe Dulièvre, écuyer, capitaine des gardesdu roi, qui rendit aveu le 19 février 1772.François Duché, officier des troupes nationalos deFrance, qui rendit aveu le 18 avril 1785. –(Arch. d'I.-et-L., G, clergé séculier. Titres dufief d' Ardrée.)
  • Ardrée (moulin d'), situé sur le ruisseau de Saulay, c" de Saint-Autoine-du-Rocher.Ardrée, carte de Cassini. On voit, par un aveurendu le 3 février 1618, par Claude de Coustely,seigneur d'Ardrée, qu'il y avait à celte époquedeux moulins un à blé, l'autre à draps, l'un htl'autre dépendant du fief d'Ardrée. (Arch. d'I.-et-L., G, clergé séculier.)
  • Argenson (le moulin d' ) e"* de Rivière. Moulin dArgenson, carte d'état-major.Au milieu du xii* siècle, ce moulin, situé, ditune charte de cette époque, ad Argentium, influmine Voda appartenait à Guillaume de Rivière.Par acte fait à Chinon en 1142, ce soigneurdonna à l'abbaye de Turponay son droit dedîme sur la propriété et une ronto de trois setierset demi de froment. Plus tard, il y eut,entre l'abbaye et les héritiers du donateur, descontestations qui se terminèrent, en 1183, parune renonciation de ces derniers à toute prétentionqui eut été contrairo aux dispositions prisespar Guillaume de Rivière.
    Le moulin d'Argenson constituait un fief relevantdu Rivau. Après Guillaume de Rivière il eutpour propriétaires Savary do Rivière et Gaudin deBeugny (1183). En 1689, il appartenait à Catherine de Pommereu, veuve de Pierre Boulet deMnrirast, et en 1718, à Madeleine-Angéliquedo Montault, veuve de Pierre-Guillaume Martineau,chevalier. Le 25 janvier 1718, cette dernièrorendit hommage à Eustache-Henriette de Buade,dame du Riveau, veuve de Charles Lesenno doMonilles. (Arch. di.-et-L., E, 219. D. Hous.,V, 1964, charte de Turpenay).
  • Argouges (le fief d']. Il consistait en cens et rentes dans les paroisses de Noizay et de Vernou et relevait à foi et hommage simple de lachàtellenie du Bas-Pocé et de la prévôté de laBasse-Rochère. En 1438, il appartenait à Martind'Argouges, et, en 1777, à François Chenantaisde l'Offerrière, qui rendit hommage le 22 févrierde cette année. (Arch. d'I.-et-L., E, 38.)Argouges (les), f., c" de Reugny. –Les Dergouges, carte do Cassini. Les Argouges,carte d'état-major.
  • Argy, ham. Cn de Bléré en partie sur celeld e civray sur esvres 13 habit, Argy, carte d'état major, Ancien fief, relevant de la baronnie d'Amboise. Acheté en 1510 par Thomas Bohior, il fut réuni trois ans après à la châtellenie de Chenonceau.(Arch. d'I.-et-L., C, G33. Mém.de la Soc. Archéol. de Tour., IX, 111-12.Bétaneourt, Noms féodaux, I, 125.)
  • Ârmenouet, – majoria de Hermenousl,mairie d'Armenou, Armenault. Ancien fief,paroisse do Saint-Paterne. Il relevait de la prévôtéd'Oë, à laquelle il fut réuni en 1599. Eu 1407,il appartenait à Laurent de Marnay qui en renditaveu le 7 novembre de cette année, et, en 1513,à Jacques Bouclier, qui prenait la qualificationde maire d'Armenault. Ce fief ne consistaitqu'en cons et rentes, ce qui explique pourquoi onno le trouve sur aucune carte. (Arch. d'I.-el-L., G, litres d'Oë. Muusnior, II. Rûle desfiefs de Touraine.)
  • Armerie (P), ham., c™ de Sorigny, 20 habit.Larmery, Larmeri-Faix, xvi" siècle:Hermerie, xvn" sièc.le. Ancien fief, relevant dela Tour-Isoré. Le Chapitre de Tours en devint tpropriétaire le 7 décembre 1543. – (Arch. d'I.-ct-L., titres de la Tour-Isoré.)
  • Armuseries (les), chat, et f., c" de Rochecorbon.– Les Armureries, carte de Cassini.Les Armusières, carte d'état-major. Ontfait partie de la commune do Saint-Georges-sur-Loire, réunie à celle de Roehecorbon vers 1808.Ce domaine appartenait, en 1080, à MichelChicoineau. Il relevait censivoment du fief de laSalle-Saint-Georges. (Arch. d'I.-el-L., G. 91.État-civil de Saiui-Goorgos-sur-Loire et doSaint-Pierre-du-Boile.)
  • Arpens (les), ou Arpents, f., c" deSaint-Laurent-en-Gatines. Arpens ou Arpentils, d'après le Rôle des fiefs de Touraine. Ancien fief, dépendantdu domaine de Saint-Laurent-en-Galinoset relevant de Châteaurenault, En 1473,N. Cornillau le légua au Chapitre de Tours, quile possédait encore en 1780. Ce fief est mentionnédans un aveu que le seigneur de Chàteaurenaultrendit en 1558 au comte de Blois. (Arch.d'I.-et-L., G, 90; Inventaire des titres de Sainl-Laurent. Arch. du château de Pierrcfille.)
  • Arpensais, f., c"* de la Celle-Guenand. Ancien fier relevant de Sainte-Julitte à foi et hommage simple
  • Arpentil-Bouchard (F), ou Arpenty,c" de Souvigny, près du bourg. –On voit, par un titre de lCCI,que les bâtimentsn'existaient plus à cette époque. C'était un fiefrelevant du grand-hôtel de Thoumeaux. Charlesde Chertier, écuyer, le vendit, le 20 août 1680, àLouis de la Motte-Villebret. Celui-ci le revendit,le 21 juillet 1107, à Jean-René Le Roy. (Arch.d'I.-et-L., E, 49, 51. Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Arpentis (les), ham. et cliât., c" de Saint-Règle, 30 habit. Les Arpentib, Herpentys(1313). Les Arpents, carte d'état-major.Ancien fief et châtellenio relevant d'Amboise. En1678, les fiefs dont les noms suivont y étaientannexés: Thoumeaux-les-Arpentis, Thoumeaux-Retigny, Nazellos-Thoumeaux, Thoumoaux-Godinière,Givray, Parigny, Mazères, la Salle. Clcrmeau,la Fosse-Joubert, le Plossis-Urischasto.(Aveu de François Nau, 1G78.) ChristopheThomas, Éc., vivant eu 1313, est le premier seignenrconnu. Il eut pour successeurs N. du Bois1350. Philippon du Bois, Éc., 1392. Philippoudu Tiois, Éc., 1405-67. Jean du Buischev., mettre d'hôtel du duc de Guise, 14GT-S?!Louis du Bois, I™ du nom, chev., 1500. –Louis du Bois II", chev., 1538. Louis duBois III", chev., maître de la garde-robe du roicapitaine de cinquante hommes d'armes, puislieutenant général au gouvernement de Touraine,par lettres du 17 janvier 167S, et gou\ur-'lneur-lieutenant-général de la môme province en1585, mort en 1588. Chartes d'Albert, duc doLuynes, mort en ltiîl. – Louis-Chartes d'Albert,duc de Luynes, 1642. François Nau, Éc,conseiller du roi, receveur général des gabelles,1645. François Nau, Éc, conseiller et secrétairedu roi, trésorier général de France à Tours,maire do cette ville, conseiller au Parlement doParis, 1655. Charles-Pierre Nau, Éc, conscilloron la grande-chambre du Parlement de Paris,décédé le 10 septembre 1739. Martin Sain doBoislecomte, Éc., 1707. Jacques Sain de Boslecomle,Éc, 1728. Claude do Sain de Boislccomtechev,, avocat au Parlement, 1754.Claude-Christophe de Sain, chev., lieutenant desmaréchaux de France, 1789.Arch. dl.-et-L. C, 555, 556, 587, 603, 633, 651 E, 26,52, 56 G, 354; Biens nationaux; titres du prieuré deRelay. Rôle des fiefs de Touraine. C. Chevalier,Inventaire analytique des archives d'Amboiae, 180-80.De Courcelles, Diction, de la noblesse de Fonce, II,88. Beauchet-Filleau, Diction. des familles de l'ancienPoitou, I, 475. Bétancourt, Noms féodaux, I, 129. –Chalmel, Uist. de Tour., III, 357. Bibl de Tours, fondsLambron, Inventaire des titres de Mancé, mss. 1449.Lainé, Arch. de la noblesse de France, VII, 2, 3, 4.Lherraite-Souliers, Hist. de la noblesse de Tours., 422. –Mém. de la Soc. ArcMol. de Tour., X, 119. L. de laRoque et E. de Barthélémy, Catalogue des gentilshommesde Touraine et de Berry, 13.
  • (le Grand-), c" de Souvigny.V. Aireau.Arrêt (les Grand et Petit-), f., c« doCheillé. I.'Arez-du-Bois, xiv8 siècle; lesArrez ou Arrête, 1504-8; Arrestz-Janesson,168.1 (Titres deUUi,v,ie de Chinon et <prieuré de Tielay). Les Deux-Arrêts, tahl.do rocens. de 1872. Ancien fief, relevant dol'archevôché de Tours, à cause de la baronnie iljChinon. Au xivB siècle, il appartenait à Berthelot Jocelin, vers 1500 à Guillaume de Roignac,et en 1504, à Gilles Berthelot. (Arch. d'I.-et-L.,G 4, baronnie de Chinon et titres du prieurédeRelay.-Cartulaire de Varchevéché de Tours.)Arrêté (bois de 1'), c" de Perrusson, prèsdu Grand-Cormier.
  • Artigny, vil., c™ do Souvigny, 197 habit. Artigné, Restigné, Religny, xvi" siècle;Thoumeaux-Retigyiy, 1677. Artigny, carted'état-major. Ancien fief, relevant du châteaud'Amboiso. Avant 1516, il appartenait à Pierrede Marray, Éc; en iilii, à GuulTroy da Marray,Éc., alors en bas âge, et qui avait pour tutricePerrine Guenand, sa mère; vers 1550, à Françoisde Marray, Éc; eu 15G5, à François de Marray,Éc., frère du précédent. François de Marrayvendit ce domaine, en 1505, à Marie Gaudin,veuve de Philibert Babou, et dame de Ja Bourdaisière.En 1BH-29, Achillo du Gast, Éc., estseigneur d'Artigny, qui, plus tard, passe à lafamille de la Molte-Villebret, puis à FrançoisNau (1677).Arch. d'I.-el-L., C, 555, 633, 634 E, 34, 52, 54.Rôle des fiefs de Touraine. – Bétancourt, Noms féodaux,1ï,, 498S.. –– CC.. Chevalier, I/?n!v]e'en!tna'irree a~nMalay~tyiq~uMe adffeessarcehAi~vMesd'Amboise, 223-24-20-36-43-33.
  • Artigny, ch., c* de Ceaux, canton de Loudun(Vienne). Ancien fief, relevant de Bascher,à foi et hommage simple. Le premier seigneurconnu est Jean Scolin, Éc., 1522. En 107 ledomaine appartenait à Charles-Auguste de Mondion,chev., seigneur de Chaveignes, qui eut poursuccesseurs César de Mondibn, chev., seigneur.de Velors, décédé le 2 août 1715. Charles-César de Mondion, chev., seigneur de Chaveigneset de Falaise, lieutenant au régiment d'Artois(1725). Joseph-Louis-Vincent, comte de Mondion,lieutenant des maréchaux de France (1789).Arch. d'L-et-L., C. 601 Inventaire des titres de Cham.pigny. Mém. de la Société des Antiquaires de Z'!Wesf,années 1858-M),page 539. – Beauchet-Filleau,Diction, desfamilles de l'ancien Poitou, II, 291-92-93. L. de laRoque et E. de Barthélémy, Catalogue des gentilshommesdu Poitou, 20.
  • Asnières, ham., c" de Charnizay, 18 habit.Annière carte de Cassini. Ancienfief, relevant de la châtellenie de Charnizay. En1515, il appartenait à Philippe de Menou, chevalier,qui légua le droit de dimo sur ce domaineà la curo de Charnizay. (Bibl. de Tours, fondsSalmon, titres de la famille de Menou.)
  • Auberdière (1'), ham., c" de Pont-do-Ruan, 15 habit. Lauberdière, Roberdière, t634. Ancien fief, relevant de Vonnos. Vers1630, il appartenait à Émery des Jardins, Éc,qui eut pour successeurs Gilles Duglas, Éc,1640. Florent du Hegnier, Éc, 16-iU. Ilobertdu Regnier, Éc, 1666. Ciaude-HonriDaresso, Éc, 1722. Charles-Marie Chapelot,1778.Arcb. d'I.-et-L., titres du prieuré de Belay. – Moledes fiefs de Touraine. Goyet, Nobiliaire de Touraine,mss., 1666.
  • Aubier (l') ou les Aubiers, ham., c"de Pouzay. Villa de Albariis, ou Albaniis,xi" siècle. (Liber de servis, charte XLVIII.)Les Aubiers, tabl. de recens. de 1872. Ancienfief, relevant du château de Nouâtre à foi et hummage-lige et quarante jours de garde. Le 6 juin1410, Pierre de Mesgrie, Éc., seigneur de l'Aubier,rendit aveu au châtelain de Nouàtre. –(D. Hous. XIII, 8218-8279, titres de Nouâlrc.)
  • Aubigny, f., c" de Brizay. Albiniacum,x' siècle. Aubigny, carte d'état-major.Ce domaine est mentionné dans deux chartes deThibault, comte de Blois et de Tours, qui autorisele prévôt Guy, un de ses vassaux, à donner deuxarpents do terra, à cens, au nommé Étienne et àsa femme, – et un autre arpent do terro auxnommés Lermène et Richard. La terre dont ils'agit est située dans le fief du comte Thibault,in pago Turonico, in vicaria Caynonensi, invilla Albiniaco. Les deux chartes de Thibaultsont de l'année 971. – {Carlulaire de Bourgueil.– D. Hous., I, 208-9.)
  • Aubin (St-), ancien fief, situé dans laparoisse d'Esvres. Il est mentionné dans un actede 1276, par lequel l'abbaye de Cormery achètede divers particuliers des rentes et dîmes tnparcecia de Euria, ad locum qui dicitur Mont'chenin, in feodo qui dicitur feodus SancliAlbini. Cartulaire de Cormery, charte 104.
  • Aubinière (1'), f., c" de Bléré. Avant 1781), ce domaine relevait censivement du fief dela Roche-Beaudouin. – (Arch. d'I.-et-L,, E, 123.)Aubinière (l'), f. c"" de Conlinvoir.L'Aubinière, carto de Cassini. Co domainedépendait, au irai1 siècle, de la prévôté de Restigné.
  • Auboeufs (les), f., c" do Draché. LesAubuis, 1483. Les Auboeufs, carte d'état-major.Ancien fief, relevant du château deNouàtro. (Rôle des fiefs de Touraine.D. Hous., XIII, 8279 )
  • Auboeufs (les), f., c« de Maillé-Lailler.Les Aubuis, 1527, 1CG3. Ce domaine, relevantcensivement du fief de l'abbaye de Noyers,appartenait, avant 1527, à Charles de la Jaille,et, on 1527, à François d'Almaignc. (D. Hous.,X, 4201. Arch. d'I.et-L., Inventaire des censet rentes de l'abbaye de Noyers, déclarationféodale du 19 juillet 1663. – Bibl. de Tours,titres de MaiUé-Lailler, mss. 1346.)
  • Aubraie (1'), ou Laubraie, ham.,c"" do Joué-les-Tours, 24 habit. Ancien fief.11 appartenait à l'abbaye de Saint-Julien dès 1282,dépendait do l'hôtellerie et de la prévôté dû cemonastère, et relevait du château de Tours. Au Bxvc siècle, Hugues d'Artannes possédait des terresdépendant de ce fief, et sur lesquelles il assigna, dau profit des religieux de Saint-Julien, une 1rente pour son anniversaire. Relevaient censivemontdo l'Aubraie les métairies et closeries duVerger (déclar. féodale du 1-1 juillet 1Î1C); –du Chesneau (déclar. féodale du 11 décembre1715, par François Cougny, sieur du Parc); –de Romean, do la Bouillôro (déclar. féodale du °28 août 1715, par François Niquet) do la Buf- ljfeterie (déclar. féodale du 28 juin 1715, par MadeleinoRoux, vouve de Toussaint du Perray);de la Gagneraie, de Puy-Tessier, des Touches,l'onlaine-Piard, Bois-Bachelier, de l'Aitre-André- SMeschin (déclaration de 1715); du Fourneau, cde la Guiotière, de la Cintrie (déclar. féodale de i:1715, par Jacques Perrot, Éc, seigneur du Four- dneau); du Petit-Breuil, de l'Héreau-Bourcier fetc.. (Arch. d'I.-et-L., C, 336, 652; Inventaire tdes titres de l'Aubraie; Terrier de Saint-Roch r.et de Vallière; Inventaire des titres de l'hôtelle- Jrie de Saint-Julien. Bill, de Tours, Marlg- troi. S. Juliani.)
  • Aubrière (1'), f., c" de Chédigny. Laubrière,ou la Miraudière, xve siScle. – Aubrière,carlos de Cassini et de l'état-major. Ancienfief, relevant de la châtollenio d'Azay-sur-Indro.Au iraf siècle, il était réuni à la chàtellenie deChédigny. En 1793, il fut vendu nationalementsur les marquis de La Fayette et de Lusignan,émigrés. (Arch. d'I.-et-L., E, 127 et Biens nationaux.)
  • Aubrière (l'), ch. et f., c" do la Membrolle.Laubrière, ou fief de la Membr/>lle,1292, 1736-1764. – Vaubriere, carte de Cassini.Ancien fief, relevant du fief de Lavaré. Il appartenait,en 1292, à Hubert Aubry, écuyer;en 1435, à Jean Aubry, chevalier; en 1450, àPierre Hamelin; en 1G39, à Pierre de Largillièreen 1GC0, à François Le Houx; en1670, à Gabriel Compain, conseiller au présidialde Tours; en 1700, à André Compain, fils duprécédent; – en 1717, à François Compain;en 1709, à N. Roujou, qui, le 14 février do cetteannée, le vendit à Pierre Cormery. (Arch,d'I.-ot-L., titres de Lavaré. État-civil de Mettray.Bibl. de Tours, fonds Lambron, eh. etfiefs de Touraine.)
  • Aubry (les Grand et Petit-), f., c™ doSaint-Christophe. Auberi, 1278. Aubry,carte de Cassini. Ancien fief. Au xni" siècle,il appartenait à P. de Brion, chevalier, qui fonda,dans l'abbaye de Beaumont, l'anniversaire de sonfrère, Geoffroy de Sonzay, et donna à ce monastèreune rente annuelle do deux setiers do fromentà prendre sur la terre A'Auberi. Auxvn" sièclo, la famille Pequineau était propriétairede ce fief. (Rôle des fiefs de Touraine.Bail judiciaire original du xvnc siècle.D. Hous., VI, 2466.)
  • Auchamps, ham., c™ de Restigné, 10 habit.Auchamps, carte de Cassini. LeChamp, tabl. de recons. de 1872. Dans diverstitres modernes le nom est écrit Haut-Champmais la véritable dénomination, d'après les documentsles plus anciens, est Auehamps. – Cedomaine dépendait de la prévôté de Hastigné etétait le siège d'une mairie constituant un fief quirelevait de Saint-Martin de Tours. Ses propriétairesprenaient les qualifications de maires oudo seigneurs d'Auchamps. Voici los noms quenous avons pu recueillirYvon Regnault, maire d'Auchamps, 1486.Pierre de Laval, 1518. Mathieu de Guiot, IC26.Guillaume Guedier, sous-doyen du Chapitre deSaint-Martin de Tours, 1607. Charles de Henry,écuyer, vers 1679. Charles de Henry, écuyer,officier au régiment de Picardie, 1680. Césarde Henry, écuyer, 1734. André Bertholot deVilleneuve, 1775. – (Arch. d'I.-ot-L., 8 G, prévôtéde Restigné. Titre original de la châtelleniedes Écluses.)
  • Audianière (l1), ancien fief, situé, partiesur la paroisse de la Celle-Guenand, partie surcelle de Charnizay. (Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Aulnais (les), ham., c™ de Savigné,14 habit. – Aulnais-Oarembert, ou Galembert,t629. Jaunais-Porcherons, ou simplementPorcherons, 1700. Les Aulnay, ou Aunay-Porcherons, 1780. Les Aunais, carto de Cassini.L'Aunay, carte d'état-major. LesAulnais, tabl. do recons. do 1872. Ancien fief,relevant de la baronnie de Champchévrier. En1590,il appartenait à Gilbert de Coeffierd'Efliat;en 1629, à Antoine Ruzé, marquis d'Efflat,maréchal de France et gouvernour de Touraine;en 1648, au maréchal de la Meilleraye;en 1660, à Nicolas Victon, aumônier du roi, quile vendit, par acte du 22 juin 16C4,à Claude LeClerc de Conrcelles; en 1670, à Jean Pelle;an ITOft.A Jpj*nnfl-T.nniflA-FranroisLee Clerc deCourcellos, qui lo donna à Marguerite-Claude deKermeno du Garo. Il dovint ensuite la propriétéde N. de la Primaudayo et de la famille Pays deLathan.Arch.d'L-et-L.,E, 121, 318.– Rôleder fiefs de Touraine.Bibl.deTours,fondsLambron,n' 11. Bétancourt,Nomsféodaux,IL881.
  • Aulnais (les), f., c" de Neuillé (Maine-et-Loire). Ancien fief, relevant en partie de lachàtellonie de Saint-Mars-la-Pile. (C. Port,Diction. hist. de Maine-et-Loire, I, 159.)Aulnais-G-arembert (les), c" de Savigné.V. Aulnais.
  • Aumône (l1), ancien lier, paroisso doLouostault. Il appartenait, au iv siècle, auChapitre de Saint-Martin de Tours. En 1004, il futréuni au fief de Fontenailles. (Note communiquéepar M. Nobilleau.)
  • Aumône de Marmoutier (l'), f.,cn° de Négron. – Villa nomine Cedentis, 1032.(Charte de Marmoutier, fonds Salmon.) CedensNegronii. (Chionicon prioratum Majorismonasterii.) – Fief de Négron, 1681. L'Aumône,ou Métairie du prieuré, 1791. Ce domainea appartenu à l'abbaye de Marmoutier dèsle sie siècle. Il dépendait de l'Aumônerie et constituaitun fief relevant du château d'Amboise.En 1791, il fut vendu nationalemont, au prix de41,900 livres.Arch. d'I.-et-L., C, 633, Titres de Marmoutier et Biensnationaux. D. Hous, XII, 6720. Bibl. de Tours; fondsSalmon, titres de Marmoutier, Il. Chronic. prior. majmonasterii, 394.
  • Aumône Saint-Jean (1'), paroisse deSaint-Symphoriun. Ancien flef, relevant duchâteau de Tours. Au xvin0 siècle, il appartenaità l'Hôtel-Dieu de Tours. (Arch. d'I-et-L., C,633. Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Aunay (1'), ou Launay, (les Grand et Petit-), f., c°° de Chançay. Launay, tabl. derecons. do 1872. -L'Aunay, carte de Cassini.Ancion fief, relevant de la baronnie d'Amboise.En 1399, il appartenait à Robert de Villeblanehe,Éc; en 1523, à Jean Binet; en 1638, à JeanCadou, Éc; en 1039, à Pierre Dambray, Ée.;– en 1077, à Charles de Coustely, Éc., seigneurde Beaurosard; en 1701, à Jacques Dubois,Éc; vers 1740, à Charles de la Marlellièro;en 1159, à Charles-Jacques de la Martelliere,conseiller et secrétaire du roi, qui, le 28 juin decette année, le vendit à Ni. ul.ia Chaban, É" –Par testament du 8 juin 1763, Nicolas Chabanlégua ce domaine à Thomas Valleteau de Chabrofy,Éc., conseiller du roi, président, lieutenant-général du bailliage de Touraine.Arch. d'L-et-L., C, 555, 582, 631, 633, 034, 654.MU des fiefs de Touraine. – Mémoires de Michel deîlarolles (généal. d'Érian). – Registres d'état-civil deChancay.
  • Aunay (l'), hamvcnode Ciran, 19 habit.Domus de Launay, 1292. Launay-Bi-_dault, llôpital de Saint-Jean de Launay-Bidault,1C09. Launay, tabl. de recens de 1872.Ancien fief, relevant du château de Loches.Ii faisait autrefois partie de la paroisse de Varenneset dépendait de la commanderie do Frotay.Au xvme sièclo, le domaine comprenait soixantecinqarpents de terre environ.Areh. d'L-et-L., C336. Arch. de la Vienne, H, 3.Rôle des fiefs de Touraine. Bibl. de Tours, fondsSalmon, l'rocès-verbal des améliorissements de la comman.derie de Fretay ConimaEderiesdu Temple eu Touraine.
  • Aunay (1'), ou Launay, f., c" de Manthelan.Launay-Garin, l(îi>l. Launay-Locquin, 1771. 1. V Aunay, carte d'état-major.Launay, carte de Cassini. Ancien fief, relevantdu fief du Grand-Clos. En 1539, il appartenaità René d'Argy, Éc. Le 3 septembre 1771,Balthazar Dangé d'Orsay le vendit à liené-FrançoisConstance Dangé d'Orsay, maréchal doscamps et armées du roi. (Arch. JI.-ot-L., C,015; E, 74, 127. Lainé, Archives de la noblessede France, X.)
  • Aunay (l') ou lLaunay Ancien fief. Au xv*siècle, il appartenait au prieuré de Pommiers-Aigres. (Arch. d'I.-et-L., titres du prieuré dePommiers. – Rôle des fiefs de Touraine.)
  • (Aunayes (moulin des), paroisse de Montlouis.Aulnais, Aunais, ou les Pastoureaux,ou Palureaux, 1523. Ancien fief, relevantde la baronnie d'Amboise. Il faisait partie de lacliàtcllenie de ThuisseauMontlouis, érigée enjanvier 1523, en faveur de Philibert Bahou. Le24 mars 1629, Jeanne Hennequin, femme deGilbert Filhet de la Curée, l'acquit, par décret,sur Antoine et Gabrielle Saladin d'Anglure, etCharles de Livron, marquis de Bourbonne, mariéà Marie-Anne Saladin d'Anglure, héritiers deCharles Saladin d'Anglure et de Marie Babou dela Bourdaisière. Il passa ensuite aux mains deNicolas-Alexandre GoufQcr, marquis do Crèvocoeur,par son mariage avec Élisabeth Filhet dela Curée. Georges de Pelissary en devint acquéreurle 16 juin 1674. Madeleine Bibaud, sa veuve,vendit le flef, le 24 mai 1683, à Philippe do Courcillon,marquis do Daogeau, qui eut pour successeurCharles-François d'Albert d'Ailly, duc dePicquigny, propriétaire des Aunayes par son mariageavec Marie-Sophie de Courcillon. Charles-Pliilippe d'Albert, duc de Luynes, héritier docette dernière, eut un fils, Marie-Charlos-Louisd'Albert, duc de Luynes et de Chevreuse, quicéda le domaine, par échange, le 16 novembre17CS, â Etienne-François, duc de Choiseul-Amboise.Arch. d'I.-et-L., C, 633; E, 65, 66.)
  • Aunay-Merveille (1'), ou Launay,f., c" de Neuvy-Roi. Majoria de Alneto,xii* siècle (Rituale B. Martini). Launay,carte de Cassini. L'Aunay-Alerveille, carted'état-major. Ancien fief, relevant de la prévôtéd'Oë. En 1G41, il appartenait à N. Bougrault;en 1672, à Jean du Noyer; en 1789, àMarc-Antoine Le Pellerin, vicomte de Gauville,capitaine-commandant au régiment Dauphincavalerie.Arch. d'I.-et-L., 8 G,prévale d'Oë; terrier d'Ol; Biensnationaux. Rdle de, fiefs de Touraine. Nobilleau,Riiuale B. dfartini auet. P. Gastineau, 124. Monsoier,II.
  • A vailles (Vienne). Ancien fief, relevantde la châtellenie de la Guerche à foi et hommage-lige. Aux iv9 et xvia siècles, il appartenaità la famille de Brizay. (D. Hous., XII, 5820.Lainé, Archives de la noblesse de France, VIII.Beauchet-Filleau, Dictionnaire des Famillesde l'ancien Poitou, I, 476. Lalanne, Histoirede Chdtellerault, I, 383.
  • Avaloux (les Grand et Petit-), f., e™ d'Artannes.Terra de Avalo, xi" siècle (Cartutairede Noyers). Avi'lnuîs, au sIloIo (Carlulairo de Fontovrault). Lavallotex, Avallours,xvi' sièclo. La Grande et Pelite-Avalloue, ouAvallours, xvm" siècle (Titres de Relay).Grand-Avalou, carte do Cassini. Avaloue,tabl. do recens, de 1872. "– Ancien ûef. IIavait le droit do haute, moyenne et basse justico,et relevait de la Carte, paroisse de Ballan. Auxv" et au xviii0 siècles; il a appartenu, en partie,au prieuré de Relay. En 1513, Étienne Besnardétait propriétaire de l'autre partie. Il eut poursuccesseurs: Jean de Montaignon, chevalier,mort avant 1G04. Jacques Gauthier, conseillerau Parlement de Rannes. La famille deRazilly. Pierre Amonet, président au grenierà sel de Tours, Marthe Fondrier, sa femme, etGabriel Fondrier. Christophe Chicoisneau,écuyer. Il acheta le flef, le 5 juillet 11581, descréanciers do Pierre Amonet. Claude Sain deBois-le-Comte; chevalier, 1775.Arch. Prieuré de Relayâtet G, fabrique deSaint-Martin. Haie des fiefs de Touraine. D. Ilnus.,XII, 7052-04. Bibl. de Tours, fonds Salmon, titres deMontbazon, I. Cartulaire de Noyers, charte 187.
  • Avantigny et moulin sur la Choisille,o™ do Mottray, 13 habit. Terra de Aventiniaco,1052 (D. Hous., 'XIII). Avent,iniacum,xme siècle (charte de l'abbayo de Gastines). –Ptessis-Avantigny xvne siècle. Avantigny,carte du Cassini. Ancien fief. Au xm° siècle,il appartenait au nommé Hervé; en 1459, à ïïamonetRayolle; en 1452, à Jean Rayolle; en 1537,à Jean Dubois; vers 1640, à Anne Tesnière; vers1664, à Victor de Fescan, qui eut pour successeursJean de Fescan, 1693; Jean-Victor do Fescan,1703-36; Charles-Bernard Briçonnet, marquisd'Oysonville, mort avant 1782, et qui avaitépousé Louise-Renée do Feecau.Arch. d'I.-et-L., E, 113. D. Hous., XIII, 8539,Rôle des fiefs de Touraine. Goyet, Nobiliaire de Touraine.Registres d'état-civil de Mettray, de l'Ëcrignole etde Saint- Venantde Tours.
  • Aventure (l'J, f., C* de Chanceaux-sur-Choisille.Aventure (Y), f., c., (3o la Chapelle-Blanche. Ancien fief, relevant de la baronnie de Ligueil. En 1506, il appartenait à Macé de laBrocelaye. (Arch. d'I.-et-L., 8 G, titres deSaint-Martin. – Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Avon, f. et moulin, sur l'Indre, C" d'Esvres.-Avon, 844 (charte d'Ursmarus, archevêque deTours). – Avonnum, 860[chartede Hérard,archevêquejloTours). Avun, 1258 (charte de Raoulde Brais). – Hôtel et clos d'Avon, 1736 (titres dufief de Taffonneau). Ancien fief, relevant de laehâtellenie de Cormery. 11 figure dans un échangefait, en 844, entre Ursmarus, archevêque deTours, et Audacher, abbé de Cormery, et dansune autre charte délivrée seize ans après par lemême prélat. Au milieu du xm» siècle, Raoul,valet, seigneur de Brais (aujourd'hui Reignac),propriétaire d'Avon, vendit à l'abbaye de Cormerytous les droits qu'il avait sur ce domaine.En 1513, le fief appartenait à Julien Berruyeren 1624, à Isaac de Frezean, chev., marquis dela Frozelière, seigneur d'Amailloux et de Taffonneauen 1162, à François-Balthazar Dangéd'Oraay.Cartulaire de Cormery, 14, 31, 50, 170. D. Hoas.,XIV. Bibl. de Tours, fonda Salmon, titres de Taffonneau.
  • Avrigny, f., c°" de Ports. Terra de f Aurinniaco, 1080; Auvrinniacum, 1100; Au- 1riniacum, 1105, 1140; Aurigniacum, 1152; 1territorium Avrigniaci, 1157; Aurigniacum, I1159, 1176 (Cartulairo de Noyers); – Avrignia- t
    cum, 122G (Liber compos.). Avrigny, carte 1de Cassini. Ancien fief. Vers 1080, Girard, 1seigneur de Faye, le céda à l'abbaye de Noyers 1et reçut en échange des vignes que ce monastère 1possédait près du château de Faye. Trois ans taprès, un nommé Renaud Fresluna donna à la 1même abbaye la dime de ce domaine. Mais il 1parait que les moines de Noyers ne demeurèrent 1pas longtemps propriétaires d'Avrigny; peut-être (en furenl-ils dépouillés violemment par quelque (héritier de Girard de Faye. Toujours est-il quevers 1100 on trouve Gosselin, dit le Diable, on 1possession du fief, qui relevait alors d'Aimery (d'Avoir, chevalier, résidant dans le Saumurois. 1Ce Gosselin ayant donné, pour la seconde fois,Avrigny à l'abbaye, cotte dnnalion ne fut pas plus irespectée que la première. Une charte nous apprend,en effet, qu'en 1105, une dame nommée cAmeline, veuve d'un chevalier, Jean Lofranc, fdécédé à Nouâtre, possédait la terre dont il s'agit.A son tour celle-ci la légua aux religieux deNoyers, ce qui donna lieu, plus tard, à des réclamations.Toutefois le monastère, grâce à l'interventionde Hugups de Sâint3-Muure, obtint gainde cause et fut déclaré possesseur légitimed'Avrigny, qu'il conserva jusqu'à la Révolution.En 1701, lo logis seigneurial et la métairio furentvendus nàtionalement, au prix de 35,000 livres.Cartulaire de Voyers, chartes 88 bis, 103, 287,334,533, 5(59,577, 581, 602. Liber compos., 45. ^-Arch.d'I.-et-L., Biens nationaux. Mêm. de la Soc. Archéol.de Tour., LX,164.




Dernière édition par LLyr di Maggio le Mar 26 Jan - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: Re: Fiefs Seigneuriaux de Touraine en cours de rescencement   Jeu 21 Jan - 19:13


    ~ B ~

  • Babeaux (les Qrands), paroisse du Petit-Pressigny, propriété citée dans un titre de1739, et relevant du fief du Potit-Prosaigny. Ellone figuro pas sur les cartes. (Arch. d'I -et-L.,E, 103.
  • Babinière (la), f., cn> de Braslou,- estnommée Baudinière dans des titres de 17B5. –La Babinière, carte d'état-major. Ancien fief,avec droit de moyenne et basse justice, relevantde Pont-Amboizé à foi et hommage plain. En17G5, il appartenait à N. Acquet de Richement,et on 1730, à René Veau de Rivière. (Arch.d'I.-et-L., E, liG, et Biens nationaux.)
  • Babinière (la), c do Langoais ou deSaint-Mars. Co nom ne figure ni sur les cartesni sur les tableaux do recensement. Le domaineappartenait au Chapitre de Saint-Martin de Tourset dépendait du fief do la Salle. Au xvn» siècle, ily avait une chapelle. Le Pouillé de t'archevêchéde Tours la place dans la paroisse de Langeais,mais d'autres titres l'indiquent comme faisantpartie do la paroisse do Saint-Mars. (Arch.d'l.-et-L., 8 G, titres de lu Salle. Pouillé del'archevêché de Tours, 55. E. Mabille, Nolice sur les divisions lemlonales de l'ancienneprovince de Touraine, 213.
  • Babinière (la), e" do Larçay. La Babinière, carte de Cassini. Elle relevait censivomontde la châtellenio de Veretz et appartenait,on 1787, à Emmanuel-Armand du Plessis-Hicu9-lieu, duc d'Aiguillon, lieutenant-général des armonsdu roi. Ello fut vendue nationalemont en1793. (Arch. d'l.-et-L., E, 14ï, 148, et Biensnationaux.)
  • Babinière (les Grande et Petite-), vil.,S" do Saint-Averlin, 56 habit. Gaignerio dala Babinière, 1351. Les Aillais, ou la Babinière,1Ô98. La Babinière, carte de Cassini.Anciennes propriétés du' Chapitro do Saint-Martin de Tours. Elles dépendaient du fief doBrochonay. (Arch. d'I.-et-L., 8 G, prévoie de laVarenne, déclaration féodale du Il septembre1C98, et titres du prieuré de Grandmont.)
  • Bachellerie (le lieu de la), ou Bachelleries,cn8 de Druyes. Cette propriété relevaitcensivement du fief d'Avalloux. Vers 1620,elle appartenait à René de Chauméjan; eu 1623,à Jacques Gimart; en 1775, à Louis Prévost doSaint-Cyr. En 1793, elle fut vendue nationatementsur Chartes-Marie Prévost de Saint-Cyr,émigré. (Arch. d'I.-et-L., litres du prieuré deRelay et Biens nationaux.)
  • Bachellerie (le lieu de la), c™ de Luzé.Cette propriété relevait censivement du fief doFranc-Palais, au xvii* siècle. (Arch. d'I.-et-L.,E, 156.)
  • Bagneux, c" de Ciran. Ancien fief, relevantdu château de Loches et appartenant, auiviii' siècle, au Chapitre de l'église de Tours. Ilne figure pas sur nos cartes. (Arch.d'L-et-L.,C. 336.)
  • Baigneux, parochia de Athée 1272.Baigneux, cartes de Cassini et de l'état-major.Beigneux, plan cadastral. Ancien fief.Au mois de mai 1272, Geoffroy Payen, écuyer,seigneur de Montbazon, exempta du droit do sogréagedes bois' et des bruyères situes dans ce fiefet qui appartenaient alors à Pierre d'Azay, chanoinode Saint-Martin de Tours. En 1*80, Philippe-Jean-Baptiste Mignon, chov., était soigneurde Baigneux. A cette époque, Henri-Louis-Marieet Jules-Hercule, princes de Rohan et ducs do Montbazon,lui concédèrent le droit da haute justicesur toute l'étendue de son domaine, qui relevaitdu château de Montbazon. Autrefois, le fief relevait,pour une partie, de la Carte de Ballan. Lacollégiale de Saint-Martin possédait dans ce lieuune métairie qui fut vendue nationalement leP'juin 1791, au prix de 10,100 livres.Rôle des fiefs de Touraine. D. Hous" VII, 32, 65.Arch. d'I.-et-L., E, 333 et Biens nationaux, Bibl. deTours, fonds Salmon, titres de Saint-Martin, VIII.
  • Baigneux, f., c" de Cerelles. Baigneux,cartes de Cassini et de l'état-major.Ancien fief, relevant du Crochet. En 1789, ilappartenait au Chapitre de l'église de Tours.(Arch. d'I.-et-L., G, ot Biens nationaux.
  • Baigneux (les), vil., c" de Cheillé, 112habit. Les Meschins, 1496. Baigneux,carte d'état-major. Ancien fief, haute,moyenne et basse justice, appartenant au prieuréde Relay, dépendant do l'abbaye de Fonievrault.(Arcli. d'i:-ot-L., titres du prieuré de Relay.)
  • Baigneux, ham., c" de Civray-sur-Char,11 habit. La Roche à la Coutance, ou Coulure,xvi" siècle. Bagneux, 1683. Baigneux,cartes de Cassini et de l'état-major. –Ancien fief, relevant du chàteau d'Amboise à foiet hommage-lige. En 14C0, il appartenait li Jeand'Argy, ^c, qui rendit hommage le 10 juillet decette année; François d'Argy, Éc, successeur doJean, rondit hommage le 24 août 1517 et le21 janvier 1539. Jean d'Argy, II* du nom,rendit, hommage le 25 mars 1556, et par acte daté,de ce jour, il céda à Barbe d'Argy, sa soeur, lefief de Baigneux, sous réserve de rachat, dont laprix fut fixé à 1500 livres tournois. Par acte passéà Loches le 13 juin 15(10, il exerça ce rachat.Barbe d'Argy était alors mariée à Jean de Launay,écuyer.Vers 1650, Louis Gigault, Éc, était propriétairede Baigneux. Après lui vinrent JacqnesGigault de Maronnes, lieutenant des maréchauxde France au bailliage d'Amboise, quirendit aveu le 12 septembre 169S; SuzannePlanche, sa veuve, 1716 Louis-Charles-BernardinGigault de Bellefonds, 1745. En 1790, lacollégiale de Sainl-Martin de Tours possédait unemétairie dans la circonscription du Bot.Arch. d'I.-et-L., C, 603, 633, et Biens nationaux.Bibl. nation., Gaignères, 678. Bétancoart, Noms féodaux,I, 28. -Lainé, Archives de la noblesse de France.X. Mém. de la Soc. archéol. de Tour., IX, 111, 112.
  • Baigneux, c" de Vallières-las-Grandes(Loir-et-Cher). Aucien fief, relevant d'Amboise.Le 3 janvier ou juin, Pierre Marques, Éc., le vendità Thomas Bohier. (Mém. de la Soc. archéol.de Tour., IX, III. C. Chevalier, Dianede Poitiers du conseil du roi. VI, Rôle desfiefs de Touraine.)
  • Baigneux, ham., a" de Veigné, 24 habit.Villa quoe voealur Baniolus, ix* siècle.Baigneux, 1338. Bagneux, 1539. Baigneux, cartes do Cassini et do l'état-majôr. – EAncien fief. il figure parmi les domaines appartenant, au ixe siècle, à l'abbaye de Cormery, qui 1fut confirmée dans cotte possession par un di- (plôme de l'empereur Louis (81G). Il relevait deMontbazon et de la Carte-Ballan à foi hommagesimple et cinq sols do devoir. Jean de Menou, Éc,en était seigneur on 1539; Nicolas Bunault deRigny le possédait en 1785.Arch. d'I.-et-L., E, 153, 323. D. Hous., I, 24, 25;XII, 5903,7008 XIII, 8164. Rôle des fiefs de Touraine.– Bibl. de Tours, fonds Salmon, titres
  • Ballotière, f., c"" de Sainte-Maure,est appelée dans quelques titres du xvn* siècle,Ballotière, Bailloulière et Bajolière. La Ballolière,carte d'état-major. Ancien fief, rolevantdu château de Sainte-Maure. Après avoir étépossédé à la fin du xive siècle, par la famillede Bâillon, il passa aux GuefTault, puis dans lamaison de Voyer, par le mariage de Jeanne Gueffault,fille et unique héritière de François Gueffault,chevalier, et de Marguerite de Couhé, avecJean de Voyer, Éc, seigneur de Paulmy, Argenson,Ruton, Balesmes, etc., gentilhomme ordinairde la chambre du roi. Parmi les autresmembres de la famille de Voyér, qui ont été seigneursde ce fleT, on remarque René de Voyer,vicomte de Paulmy et de la Roche de Gennes,bailli et gouverneur de Touraine (1571), gouverneurdes ville et château de Loches, mort en avril1586; Pierre de Voyer, frôro 'du précédent,chev., bailli at-gouverneur dé Touraiae, par lettresdu 26 aViil 1586, décédé le -22 décembre1616; René de Voyer, chev., conseiller d'État,intendant de Touraine, ambassadeur à Venise,mort le 14 juillet 1651 René de Voyer, chev.,seigneur d'Argenson, conseiller d'État, ambassadeurà Venise, décédé en mai 1700; Marc-René ide Voyer de Paulmy, marquis d'Argenson, vicomtede Mouzay, baron de Vueil, garde des isceaux, membre de l'Académie française, mort le 18 mai 1720.Rôle des fiefs de Touraine. – Arch. d'I.-ol-L-, E, 182.D. Hons., XTII, 8031, 8056,8234.– Bibi, de Tours,ronds Salmon, titres de Sainte-Maure. Beaucliet-Filleau, JDiction, des familles de l'ancien Poitou; II, ¥20-27.Moxéri,Diction. hist., siippl. II, 481-82. P. AnBelmeHist. généal. de la maison de France, VI, 600-1-2.
  • Bâillon (le fief de), paroisse de Sainte-Citliorine-de-Fiorbois, 1592pas sur nos cartes. (Bulletin de la Soc.arc/Moi. de Tottr., 1871, p. 150.)
  • Baléchoux c°° d'Auzouor. Balichoux,carte de Cassini. Ancien fief, relevantde Chàleaurenault. En 1558, il appartenaitaux héritiers de Jean Beraudeau. (Arch. d'l.-et-L., Biens nationavx. – Arch. du cliâlcaude Pierrefitlc.)
  • Ballage, f., c" de Chemillé-sur-Dôme. –Balage, carte de Cassini. Ancien fief, relevantdu château de Tours. A la fin du xvm* siècle, ilappartenait à la famille de Bouillé. Le seigneurdevait une rente de cent sols à la fabrique deChemillé qui était tenue d'employer cette somme 1de la manière suivante cinquante sols au ménétrierqui faisait danser los jeunes gens et les jounesfilles de Chemillé et de Marray, le mardi desRogations, à l'issue de la procession, et cinquantesols pour l'achat de fouaces, que l'on offrait auxdanseurs. (Arch. d'I.-et-L., C, 650. Rôle desfiefs de Touraine. Note communiquée parM. Nobilleau.) •_
  • Ballan (la chàtellenie de), située dans laville de Tours. Elle relevait du chàteau de Tourset dépendait de la Commanderie de Ballan. Lajustice, qui avait son siôga dans la paroisseSaint-Pierre-du-Cbardonnet, s'étendait, au xvm*siècle, sur vingt-quatre maisons de la ville.(Arch. d'I.-et-L., C, 336.- Râle des fiefs de Touraine.)
  • Ballon, vil. situé près du ruisseau de Vitray,c" de la Chapelle-Saint-Hippolyte,150 habit.Au ivm" siècle, il relevait censivement dufief de la Roche. (Arch. d'l.et-L., terrier de laRoche.)
  • Barangeraies (les), f., c" de Rilly.La Barangeraie, 1154. Berrangerais, carted'état-major. Barangerais, carte de Cassini.Ancien fief, relevant du Potit-Doussé. Vers1500, il appartenait à Jean de la Jaille; en1508, à Claude de Crevant; en 1663, à Mathieu-Pierre d'Armagnac; – en 1789, à la familledu Soulier. (Areh., d'I.-el-L., C, 600; Invent.des cens et rentes de l'abbaye de Noyers;Biens nationaux.)
  • Barantonnière (le lieu de la), paroissede Saint-Senoch. Il relevait du fief de May en1662. (Arch. d'I.-et-L., E, 223.)
  • Baratoire, carte d'état-major. Moulinde Baratoire, 1497 (Gaignères, 6i8). Baratoire,carto de Cassini. Ancienne ehâtellenie,relevant du château d'Amboise. Au xvm" siècle,la justico y était rendue par le bailli do Nouvy-Roi. Iioné du Val, Éc, vivant en 1450-87, est lepremier seigneur connu. On trouve après luiGuillaume Cochunet, Éc., 1497. Antoine duVal, Éc, 1528. – François du Val, Éc, 1559. –Henri du Val, Éc., 1559. Jehau de Ronsard,chov., marié à Mario Louet, dame do Baratoire,1C07. Celle-ci épousa en secondes noces MartinFumée, chev., seigneur de Genillé et de Marlyle-Chatel. En 1052, elle vendit Baratoire au suivant.Urbain Bellay de Lisle, 1653. UrbainBellay de l'Ormeau, vendit la châtellenie à Renéde llenou, chev., seigneur de Boussay, Genillé,Marray, la Forge, baron de Courgain, vers 1655.François de Menou, chev. seigneur de laItoche-d'Alais, Pierre de Menou, chev., seigneurde Marray, Louis de Menou, prêtre, abbé commendatairedo Saint-Mahé. en Basse-Bretagne, etClaude (le Menou, fils de René de Menou, possédaientBaratoire en 1G72.En 1788-8!), ce domaine appartenait ù Reno-Luc-Abel de Paris de Rougémont, chev., seigneurde Marray, chevalier de Saint-Louis, qui comparutà l'Assemblée de la noblesse de Touraine,réunie pour l'élection des déput6s aux États généraux.Areh. d'I.-ct-L., B, 15 C, 633. Rôle des fiefs deTouraine. Bibl.de Tours, manuscrits 1310-13. Saint-Allais, Diction, de la noblesse, XIV. Généal. manuscritede la famille de Menou. Bibl. nationale, Gaignères,678. Conférence de la rédaction de la coutumede Touraine, 486.
  • Barauderie (la), ou Baraudière,f., c"" de Braslou. Baraudière 1765. Ellorelevait censivement du fief de Pont-Amboizé. • –(Arch. d'I.-et-L., E, 146.)
  • Baraudière (la), ham., c" d'Artannes.19 habit. Baraudière, carte de Cassini.Ancien fief, relevant du château de Candé.(Arch. d'I.-et-L., titres du prieuré de Relay.Rôle des fiefs de Touraine. Arch. du châteaude Candé. )
  • Baraudière (la), f., c" de Chiteau-la-Vallière. Baraudière, 1425. Baraudière,carte de Cassini. Ancien fief. En 1425, ilappartenait à Hardouin de Bueil. Par acte du6 février tT!9, Louis-César de la Baume le Blanc,due de la Vallière, le vendit à Marie-Louis-CéaarRoulleau, trésorier do France. Co domaino passaensuite à Adrienne-Émilie-Félicité de la Baumele Blanc, veuve de Louis Gaucher, duc de Châtillon,qui t'acheta le 28 septembre 1792.(Liber compos., 171. Rôle des fiefs de Touraine.– Journal d'Indre-el-Loire du 11 janvier1838.)
  • Baraudière (la), paroisse de Dolus.Ancien fief. En 1742, il était réuni à la châtelleniede l'Épiuay. (Dufour, Diction. historiquede l'arrondissement de Loches, I, 230.)
  • Baraudière (la) et la Petite-Baraudière,f., c"" de Savonnières. Hébergementde la Baraudière, 1352. -Ancien lief,relevant de l'archevêché de Tours à foi et hommage-lige. Le fief du Ruau-rt'Épeigné en relevait.Miles do Mons. Éc, possédait la Baraudièro aucommencement du xiv siècle. Après lui on trouveGuillaume Simon, Jean Morin de Chinon, Renierde la Baux et Simon Jouffroy, valet. Celui-ci, en1352, vendit à Jehan-Gilles, une rente sur cedomaine. En 1774, le fief appartenait à François-Louis Delavau, Éc, secrétaire du roi. Il'a aété aussi possédé par la famille Denis de Mondomaine.(Arch. d'I.-et-L., E, 363; 2 G; 8 G,titres de Sainl-Cûme. – Cartulaire de l'archevêchéde Tours. Râle des fiefs de Touraine.)
  • Baraudièrea (les), dans le village de Grigny,c"* du Chinon. Elles faisaient partie autrefoisde la paroisse de Parilly. -Ancien ûef, relevantda Beaumont-en-Véron. Eu 1484, il appartenait àRené de la Barre, Éc; en 1500, à Fiacre de laBarre; en 1536, à Hardouin de la Barre; en1542, à Jacques de la Barre; en 1559, à Hardouinde la Barre; en 1657, à Bertrand Chesnon etFrançois Parent, prêtres. (Arch. d'I.-et-L., E,163, 164. Rôle des fiefs de Touraine.Lhermite-Souliers, Hist. de la noblesse de Touraine,300. Conférence de la rédaction de lacoutume de Touraine, 486.)
  • Barbedière (la), ou Bordebure.-Ancien fief, situé dans la paroisse de Limeray etrelevant de la Roche-Solus. En 1639, il appartenaità N. de ïranchelion. (Areh. d'I.-el-L.,E, 49, Rôle des fiefs de Touraine.),
  • Barberousse (le li2u de), paroisse deSaint-Mars, 1493. Il dépendait du fief de laSalle, appartenant au Chapitre do Saint-Martin deTours. (Areh. d'I.-et-L. 8 G, titres de laSalle.)
  • Barbes, paroisse de Chissay (Luir-ot-Cher).Ancien fief, relevant d'Amboise. (Arcli. d'I.-et-L., C, 033.)
  • Barbiers (le fief des), ou de Sainte-Maure. Ce fief etait situé dans la ville deTours, entre les rues des Fouquets, de la Guerche,des Crapauds et de Jérusalem. A mois de décembre1323, le roi Charles le Bel le donna à lacollégiale de Saint-Martin Carolus pulcher,mense decembris anni 1323, feodum quodBarbatorum,alias Sanctoe Mauroe dicunl, ecclesioeS. Martini Turonensis concessit in perpeluameleemosynam, pro salute animoe Philippiregis, patris sui. » Au xviu" siècle, ce fief dépendaitde la cellerie de la collégiale. (Monsnier,I, 259. Mém. de la Soc. archéol. deTour. III, 219; IX, 50.)
  • Barbinière (la), vil., e" de Saint-I'atrico,49 habit. Barbinière, carte d'état-major.Ancien fief. II fut vendu nationalement, en1 93, sur Fortuné Guillon, marquis de Rochecotte,émigré. Il y avait une chapelle placée sousle vocable de Saint-Sébastien, et qui appartenaità la collégiale de Saint-Martin de Tours. (Râledes fiefs de Touraine. Arch. d'I.-et-L,, 8 G,fabrique de Saint-Martin, et Biens nationaux.)
  • Barbotinière (la), c" de Balesmes, 18habit. Barbotinière, carte do Cassini. Ancienfief, relevant de la baronnie de la Haye, àfoi et hommage et un roussin de service duprix de soixante sols. Dans un titre de 1498, ilest qualifié, d'hôtel fort et à' hébergement. Lepremier soigneur connu est Pierre do Sacé, cuev.,sii^ucur des Hayes, en Anjou, qui rendit nom.mage au baron de la Haye la 15 octobre 1434. 11eut pour successeurs Guillaume du Puy, Éc,mentionné dans des titres de 1445 et 1478. –Louis du Puy, Éc, qui rendit hommage au baronde la Haye le 10 août 1498. François du Puy,Éc, qui rendit aussi hommage lu 23 décembre1536. Jacques de Couhé, Éc., marié à Charlottedu Puy, vers 1552. René de la Bouchardière,Éc, seigneur de Valençay, 1654-59.François de Vaillant, Éc., seigneur d'Avignon,de Montaigu, des Liuières et de la Barbotinière,par suite de son mariage avec Marguerite de laBouchardière, 1696-1718.D. Hous.. XII. 5013, 5763, 3983, SD86,5987, «039,6045,8M9, 8270, 8279. Rdle des fiefs de Touraine.Staiinntt--AACllMaisS,, ~NVoboitliiha'imrere de ~Fmra<nc-ee,, :IHII, 2i1.. – BiMbl..d<eTours, fonds Salmon, titres de Nouàtre. D'Hozier, Armorialgénéral, 1696. Lhermite-Souliers, Hist. génial,de la noblesse de Touraine. 174. Beauchet-Filleau,Diction. des familles de l'ancien Poitou, I, 118.Barbotinière (courance de la), e" deMarcé-sur-Esvros.
  • Bardeau, ham., c""de Channay, 13 habit.Bardeau, carte de Cassini. Le Bardait,carte d'état-major. Fief Belon, ou la Barde,en 1712. Ce fief relevait du château de Ilillé. Ilappartenait, en 1712, à Mathieu Mahoudeau. –vArch. d'I.-et-L., B.)
  • Bardinière (la), ham., c" de Ballan, 1Ghabit. Sardinière, cartes de Cassini et del'état-major. Ancien fief, relevant, au xv° siècle,de la baronnie de Chateaunouf, à foi et hommagesimple et un roussin de service. Vers HOU,il appartenait à Charles du Soulier; en 1435,à Jean de Présac; vers 1500, à Louis do Baugé,qui le vendit à Jacques de Beaune, baron de Semblançayen 1580, à Renaud de Beaune, archevêquede Bourges, décédé en 160G; en 16G7,à Jean Roze, Ec, valet de garde-robe du roi.(Arch. d'I.-et-L., 8 G, baronnie de Châteauneufet fabrique de Saint-Martin. Bibl. de Tours,fonds Lambron, Proclamation des biens àvendre de Jacques de Beaune.)
  • Bardon, paroisse de Saint-Paterne. Ancien fief, relevant de la prévôté d'Oë. En 1539,N. Lebeuf en était propriétaire. Le nom de ce domainene figure sur aucune carte. (Bâle desfiefs de Touraine. (Arch. d'I.-et-L., 8 G, prévôtéd'Oë.)
  • Bardouillère (la), f., c" do Neuvy-Roi.Bardelière, 1458. Bardouillère, cartes deCassini et de l'état-major. Ancien fief, relevantde la seigneurie du Bois et de la prévôté deNeuvy-Roi. Guillaume du Pont, Éc, le possédaiten 1458. En 1710, il appartenait à Louis-ThomasOlivier de Fiennes, marquis do Leuville, grandbailli de Touraine. (Arch. d'I.-et-L., C, 633-34; E, 16. Mém. de Marolles, Généal.d'Érian.)
  • Bardoux (le lieu des), parroise de st quentin sur indrois il est mentionné dans un livre 156O, comme dépendant du fief de Saint-Quentin. (Arch. d'I.-et-L.,8G, titres de Sainl-Quentin.)
  • Barge, f., c" d'Azay-le-Féron (Indre).Saint Julien de Barge ou Saint Julien d'Azay-le-Féron, xvii* siècle. Ancien fief, relevantde Preuilly et de Bossay. Au xvi° siècle, ilappartenait à la famille Isoré, et à la fin duxvme siècle, à la famille Dauphin de Ris.(Arch. d'I.-et-L., E, 298. Bibl. nationale, Gaignères,618. L. de la Roque et E. de Barthélemy,Catalogue des gentilshommes de Touraine,II.)
  • Barillère (la), f., c" de Rillé. Barritlère,cartes de Cassini et de l'état-major. Ancienfief, relevant de Rillé. En 1559, il appartenaità René Chapeau; en 1577, à Jean deLespinay; en 1581, à Raoul Logoux. (Arch.d'I.-ot-L., B, 16, 17, 28. Conférence de larédaction de la coutume, de Touraine, 486.)
  • Barillonnière (la), en Anjou. Ancien fief, relevant de la châtellenie de Crassay, prèsde Langeais. ( Titres des Écluses et de Crassay.)Barillot (Pierre), doyen de l'église deTours, succéda,
  • Baronnière (la), ham., c™ d'Avoine, 14habit. La Baronnie, carte de Cassini. Auxvn* siècle, il dépendait du fief de Beaumont-en-Véron, et appartenait à la famille de Rasilly.(Arch d'I.-et-L., E, 163.)
  • Baronnières (les), ham., c" de Bossay,20 habit. Ancien fief. Vers 1540, il appartenaità François de Crevant, chev., seigneur de Cingé,qui épousa Louise Ronsard, dame de Villegaye,soeur du poëte Ronsard. Le domaine fut ensuitepossédé par Anne Aucher. (P. Anselme, Hist.de la maison de France. V. Généal. de Crevant.)
  • Barre (la) Ancien fief, propriété de la collégialede Bueil, à laquelle il avait été donné en 1476,par Jean de Bueil, comte de Sancerre. Il futvendu nationalemeut en 1791. (Arch. d'I.-et-L.,charte de 1476; G, 164 et Biens nationau2.Nlém. de la Soc archéol. de Touraine, VII.)
  • Barre, cartes _de Cassini et de l'etat-major. – Ancien fief. L'archevêché de Tours possédait unepartie de ce domaine au xiv siècle. (Cartulaire de l'archevêché de Tours.)
  • Barre (la), f., c" de Luynes. Barra Malliaci,1093-96 (charte de Marmoutier) Barramonachi, 1220 (charte d'Hardouin de Maillé).La Barre, carte de Cassini, -Barre, carte d'étatmajor.Ancien fief, relevant de Bréhémont.(Arch. d'l.-et-L., chartes de' Marmoutier; G, 84;litres du fief de Bréhémont. D. Houe., VI,2497.)
  • Barre (la), vil., c" de Montlouis, 69 habit.La Barre, carte d'état-major. Ancien fief,relevant du château d'Amboise et connu dès 1314.A cette époque, il appartenait à Macé Chaped'Asne. L'abbaye de Marmoutier en devint propriétaireet elle le vendit, par acte du 21 octobre1564 à Jacques Bigot, qui eut pour successeursConstant Souard et Georges Seillot. Un peu plustard il revint encore aux mains de l'abbaye doMarmou'ier, sur laquelle il fut vendu nationalementen 1791. Le môme-jmonaslôre possédaitaussi, à la Barre, une métairie appelée les Oies-Blanches. Le village se trouve désigné quelquefoissous ce dernier nom dans des titres du xvu°siècle. (Liber bon.genliwm. – Arch. d'I.-el-L.,C, 336, 6à3 Biens nationaux, titres de l'abbayede Marmoutier, délibérations capitulaires.)
  • Barre (la), f., c" de Heugny. – La Barre'carte d'etat-major. Ancien fief, relevant deThommeaux. En 17G6, il appartenait à Marie-Thérèse de Noailles, veuve de Charles-Françoisde la Baume le Blanc, duc de la Vallière, –eten 1778, à Charles Godeau, conseiller au Parlementde Paris. (Arch. d'I.-et-L., E, 38 6, 165,)
  • Barre (la), c°* de Rivière. Ancien fief,relevant de Ctiampigny-sur-Veude à foi et hommage-lige. An xvine siècle, il était réuni au domainoseigneurial de Rivière. Louis-René Veau,chev., seigneur du Pont-Amboisé, le possédait en1789. (Rôle des fiefs de Touraine. Arch.d'I.-et-L., C, 601.– L. de la Roque et E. deBarthélémy, Catalogue des Gentilshommes deTouraine, 8. Mèm. de la Soc. archéol. deTouraine, X, 94.)
  • Barré (le Petit-), f., e" de Fondettes.Barray-au-Vhanlre, 1370. Le Pelil-Barray,1446. Ancien fief, propriété de la collégiale deSaint-Martin de Tours, et dépendant de la prévôtédolaVarenne. Il fut vendu nationalement les27décembre 1790et 11 janvier 1791, au pris de35,200 livres. (Rôle des fiefs de Touraine.Arch. d'I.-et-L 8 G, prévôté de la Varenne, etBiens nationaux.)
  • Barré (le Petit-), ancien flof, situé dans laparoisse Sainte-Genevièvede Luynes, et relevantdu fief de Bréhémont. – Hôtel de Barray, 1583.Vers 1500,il appartenait à Hardoui Viau; en1618,à Jean Le Boucher, Éc; – en 1681, à N. LeBoucher de Martigny; en 1784, à Louis-Joseph-Charles-Amable d'Albert, duc de Luynes,pair de France. (Arch. d'J.-et-L., E, 17; G, 84,98; Inventaire des titres de Vallières et deSaint-,Roch. Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Barrée, cartes de Cassini et de l'état-major.Ancien fief, relevant de Charentilly et rie Rillé.Il est qualifié de chàtellenie dans un titre de 1712. En 1629, il appartenait à É!éazar de laPrimaudaye, chev., et en 1710-12, à Marie Daroux,veuve de Jean-Baptiste d'Ecclesia. Celle-cirendit aveu pour son fiefà la châtellenie de Rilléle 14 juillet 1712. (Arch. d'I.-et-L., B, 37; E,83, 318. Rôle des fiefs de Touraine.)
  • Barrée (la), f., c" de Cheillé. Elle relevaitcensivement du fief de Chéniers, et fut annexéeà ce domaine au xvn" siècle. En 1673, elleappartenait à Thomas Tardif, conseiller du roi àl'Hôtel de ville de Tours. (Arch. d'l.-et-L.,litres du prieuré de Relay.)
  • Barreuil (le lieu de), paroisse do Saint-Mars, relevait censivement du fief de la Salle-César (1621). (Arch. d'I-et-L., 8 G, litres de laSalle.)
  • Bascherie (la) ancien fief, paroisse de d'azay le rideau – II appartenait, en 1629, auprieuré de Relay. Ses assises se tenaient à laCave-Feuillet. Le nom de ce fief ne figure passur nos cartes. (Arch. d'I.-et-L., Prieuré deRelay.)
  • Basse-Bretagne (le lieu de), dans lebourg de Vallières, c" de Fondettes. Il relevaitcensivement du fief de Vallières, d'après la déclarationfaite le 8 mars 1650, par le propriétaire,Bernard Fourneau, huissier. (Arch. d'I.-et-L.,Inventaire des titres de Saint-Roch.)
  • Basse-Rivière, ou les Basses-Rivières,vil., C" de Huismes, 74 habit. Bassariviera, nu» siècle (Cartul. de l'archevêché deTours). Les Rivières, carte d'état-major.Rivière, Garte do Cassini. Ancien fief, relevantde la chàtollenie de Destilly. Au ail' siècle, l'archevêquey possédait la moitié des droits de péage.Au commencement du xvi° siècle, le domaineappartenait à la famille d'Espinay, et, en 16S)3,àFrançoise Taveau, fille de Jean Taveau,. baron doMorthomer, dame du Pleasis-Rideau, de Chouzû etd'Orval. Par contrat du t5 décenibro do cotto année,elle épousa Philibert-Emmanuel de la Béraudioro,seigneur de l'Ile-Jourdain et de Rouhot.En 1735, JacqueB-Mathunn Taboureau, Éc,était propriétaire de Basse-Rivière. Le dernierseigneur fut André-Julion-César Leclerc de laForriiire.D. Houa., XIV. Rdle des fiefs de Touraine. Cartul.de l'archevêché de Tours. Bitl. de Tours, fondeSalmon, Paroisses et familles de Touraine. Beauchet-.FUleim, Diction. des familles de l'ancien Poitou, I, 294.
  • Basse riviere, cn d'ecueillé (indre)ancien fief, a fait partie de la Touraine.Eu 1S47, il appartenait François Iaoré.En 1583, François de Vonnes, Éc, eu était seigneur,du chef de sa femme, Louise Isoré.(Rdle des fiefs de Touraine. D, Hous., XIII,8894-96.)
  • Bassezieres cn de Seuilly, bassaisiere 1663. Ancien fief, relevant de laRoche-Clermault, à foi et hommage simple. En1787, il appartenait a M. Bridonneau. Il y avaitune chapelle dépendant du logis seigneurial.(Arch. d'I.-et-L., Invent. des titres de la baronniede Chinon, 614.)
  • Bastes (les), ou Bafiardières, vil.,cQode Saint-Pierre-des-Corps, 56 habit. Baate,in varenna superiori, 1230. Bastes-Baffardières,ou les Aumônes, 1775. Il relevait dufief de Saint-Loup. – (Liber composilionum, 48.Arch. d'I.-et-L., litres du fief de Saint-Loup.)
  • Batardière (la), ham., c" de Rillé,Batardière, carte de Cassini. Ancien fief, relevantde Rillé. En 1581, il appartenait à RaoulLcgoux. – (Arch. d'I.-et-L,, B, 28).
  • Batilly, vil., c" de Reignac, 48 habit.Betulum, vers 1190. Baastellum Batille,snie siècle. Balilly, carte d'état-major. Ancienfief, relevant du château de Loches. Lescomtes d'Anjou le donnèrent à la collégiale deLoches, qui le posséda jusqu'à la Révolution.Cartulaire du Liget. Arch. d'I.-ct-L., C, 336,603Biens nationaux. D. Hous., VU, 3171. Bibl. deTours, fonds Saimoo, titres de Notre-Dame de Loches.
  • Battereau, Haut et Petit-), ham., c"d'Artannes, 16 habit. Hôtel de Batereau,1313. Berlheraut llaul-Bertherault, dansun titre du xvie siècle. Battereau, carte i'étatmajor.Le Haut-Battereau, ancien fief, relevantde la Motte-d'Artannes, appartenait, en 1313,à Jouffroy de Battereau; vers 1330, à MacéBrouillard; en 1516, à Jean du Pally. LePetit-Battereau, ancien fief, relevait de l'archevêchéde Tours. Au commencement du xiv" siècle,la famille Berard de Loché en était propriétaire.Au xviii* siècle, il a été possédé, ainsi que leHaut-Battereau, par la famille Reverdy. (Rôledes fiefs de Touraine. Liber bon. gentium.Arch. d'I.-et-L., prieuré de Relay.)
  • Battereau (moulin de), c"* de Saint-Martin-le-Beau. Ballereau, carte d'étal-major.Ancien fief, relevant du château d'Amboise. Eu1524, il apparleaait à Anne Bohier; en 1525,à Nicole de Cerisay; en 1577, à Georges Babou.En 1676, il fut vendu par décret, sur CharlotteSallier, veuve de René Daën, seigneur deRis, et adjugé, le 5 septembre de cette année, àGeorges Pelissary. Au xviii" siècle, il devait unerenie à la collégiale de Saint-Martin de Tours.(Arch. d'I-et-L., C, 33«, 63J, 651; 8 G, titres dela Châlellenie d'Azay. – Bibl. nationale, Gaignières,678.)
  • La Baudelan, carte de Cassini. -Ancien fief,relevant du château de Tours. 11faisait partie autrefoisde la paroisse de Chanuay. En 1485, ilappartenait à Jean de Sauvieu; en 1542, àGilles de Laval; en 1647, à Guy de la Fontaineen 1590, à Louis de la Fontaine, fils duprécédent; en t622-1634, à Gilles de Renard;un 1682, à Gilles-François de Renard; on1741, à Léonor-Franc,ois de Renard; – en 1760,à Jacques-Marie Pays de Lathan.Bétancourt, Noms féoiaux, I, 417. Rôle de. fiefs deTouraine. Arch. d'I.-et-L., C, 336, 587, G03, 650; E,318. Bibl. nationale, Gaignères, 678. C. Port, Diction.historique de Maine-et-Loire, I, 219.
  • Baudiments (les), paroisse de Coussay,en Poitou. Baldimenlum, xi" siècle. Baldiment,xii* siècle. (Cartulaire de Noyers.)Ancien fief, relevant de la vicomté de laGuerche. D. Hous., XII, 5820.)
  • Baudinière (la), f., c" de Champignysur-Veude. Baudoynière, Baudouinière,xvi« siècle. Baudinière, carte d'état-major.Bodinière, carte de Cassini.-Ancieu fief, relevantde la cliàtellenie de l'Ilo-Bouchard, à foi ethommage-lige et quarante jours de garde. En1535, il appartenait à Jacquelte Bouin, vsuve deJean Le Maire; vers 1090, à Jacques Simon, Ëc,capitaine de la garde du roi, lieutenaut de laGrande Louveterie de France. – (Arch. d'I.-et-L.,•C, 600. Rôle des fiefs de Touraine. Bibl.de Tours, fonds Salmon, titres de l'lle-Bouchard.)
  • Bauge, ou Beaugé, f., c" de Ciran.Beaugé, carte de Cassini. Ancien fief, relevantde la Tour-Isoré. Vers 1530, il appartenait àJehan de Saint-Père; en 1539, à Anne LeSainctier, veuve de Jehan; en ib7O, à Adriende Saint-Père. Senoch de Quinemont, Éc,devint seigneur de Baugé, par son mariage avecJeanne de Saint-Père, fille du précédent. Il eutpour successeurs Jean de Quinemont II, Éc,1606. Jean de Quinemont III, Éc., 1650.Jean-Christophe de Quinemont, chev., 1712. –Louis-Ours de Quinemont, chev., 1715. Jean-Jacques-Ours de Quinemont, chev., 1736.Jean-Charles-Ours, marquis de Quinemont, lieutenant-colonel de cavalerie, comparut, en 178!), àl'Assemblée électorale de la noblesse do Touraine.Arch. d'I.-et-L., E, 72, t08; G, 79, 81. De Courcelles,Diction. de la noblesse de France, 11, 217. Laine,Archives de la noblesse de France, I.
  • Beaugé, f., c™ de Noyant.Baugé, carte d'état-major. Bourget, cartede Cassini. Ancien fief, dépendant de la terredo Noyant. En 1642, il appartenait à Isaac de Gébert,chev., marié à Gabrielle de Butteau, damede Preugny. -(Arch. d'I.-et-L., C, 621, E, 319.)
  • Baugé (le Grand-), f., c" de Sonzay.Balgeium, 1124 (charte de Marmoutier). Baugé,cartes de Cassini et de l'état-major. Ancienfief. Au commencement du xir» siècle, Ingelger,chevalier, donna aux religieux de Marmoutier,avec l'autorisation de Geoffroy, seigneur deSonzay, des terres situées à Baugé {Balgeium).En 1699, le domaine appartenait à René deMaulne, chevalier; en 1734, à Henri, marquisd'Illiers d'Entragues; en 1779, à Charles-NicolasLe Pellerin de Gauville.Arch. d'I.-et-L., titres de Marmoutier. Rdle desfiefs de Touraine. Bibl. de Tours,
  • Baugés (les), f., c°° de Savigné. Beaugé,tabl. de «cens, de 1872. Baugés, cartes deCassini et de l'état-major. Aucien fief, relevantde la barotinie de RHlé. En 1645, il appartenait àThimoléon Victou, Éc. Par acte du 22 juin16G4, Nicolas Victon, aumônier du roi, le vendità Claude Le Clerc de Courcelles. En 1700,Jeanne-Louiae-Françoisc, fille de ce dernier,donna le fief à Marguerite-Claude de Kermeno deGaro. – En 1750, Vietorine-Marie-Félicité LeVacher de la Chaise, vouve de René de Cherbon,était dame des Baugés. Le dernier seigneur futRené-Henri, comte de Bobéril, émigré, sur lequelledomaine fut vendu nationalement en l'anIII. (Arch. d'I.-et-L., E, 121, 318; Biens nationaux.Rôle des fiefs de Touraine.)

    Page 167






















_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
Fiefs Seigneuriaux de Touraine en cours de rescencement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Listing des fiefs de Touraine et du Vendomois
» [Traité Frontalier] Maine - Touraine
» [Traité Frontalier] Orléanais - Touraine
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: