Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Seigneurie de Nouâtre] Argenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Seigneurie de Nouâtre] Argenson   Mar 19 Jan - 13:12

Argenson, vil., c" de Maillé-Laillier. –
Hôtel et maison-fort dArgenson, 1496.
Château d'Argenson, carte d'état-major.
Argenson, carte de Cassini. Ancien fief, relevant
du château de Nouâtre à foi et hommage-lige,
soixante .sols d'aides et quinze jours do garde
dans le château du suzerain. En janvier 1700, il
fut érigé en châtellenie avec union des fiefs
d'Argenson, Puy-de-la-Barde, la Baillolière, la
Burelière, la Piaudière, le Petit-Bois des Araudières,
Anzay, Talvois, des Geuicottières et du
Pressoir.
En septembre 1718, la chàtcllente fut érigée en
marquisat, en faveur de Marc-René de Voyer
d'Argenson, garde des sceaux de France, avec
union des fiefs et seigneuries d'Argenson, de la
Turballière, Verdinière, les Granges, la Celle,
Launais, la Chevalière, Séligny, la Roche-Ramé,
la Bosnelière, Parigny, Sepmes, Fresnay, la Guérinièro,
Grignon.
Entre 1436 et 1445, une forteresse fut bâtie à
Argenson, par Jean Gueffault, avec l'autorisation
du roi Charles VII.
Le 8 juillet 1667, René de Voyer d'Argenson
fonda dans cette localité une église sous le vocable
du Père -Éternel, et sur l'emplacement do
l'ancienne chapelle seigneuriale. Cette église fut
consacrée le 15 août 1671. En 1673, on y ajouta,
derrière le grand-autel, une chapelle dite du Calvaire,
destinée à la sépulture des seigneurs du
lieu.
Dès 1066, c'est-à-dire avant même que l'église
ne fût construite, Argenson fut érigé en paroisse,
que l'on forma des villages et fermes d'Argenson,
des Godeberts, des Doucets, de Nimbré, du Puy,
de la Borde, de Beauregard et de Gâtebourse, et
qui se trouva comprise dans le doyenné de loyers
et dans l'archidiaconé d'outre-Vienne. La cure
était à la présentation du châtelain d'Argenson.
La nouvelle paroisse fut dotée d'un marché tous
les mercredis et de quatre foires par an. En 1791,
on la réunit à la commune de Slaillé-Lailler. En
1762 on y comptait 95 feux.
Le premier seigneur connu est Jean Daillou,
qui rendit aveu au château de Nouâtre le 17 mars
1392. Il eut pour successeurs Guillaume
Gueffaull, chev., 1420-30. -Jean Gueffault, chev.,
1465. Antoine Gueffault, chev., 1498. François
Gueffault, chev., 1500, mari de Marguerite
Couhé. Louis Gueffault, chev., 1546. – Jean
de Voyer, Éc., gentilhomme ordinaire de la
chambre du roi, seigneur d'Argenson, par suite
de son mariage avec Jeanne Gueffault, dame
d'Argenson, fille de François Gueffault. Il
mourut le 10 février 1571. Pierre de Voyer,
fils du précédent, gentilhomme ordinaire de la
chambre du roi et bailli de Touraino, décédé le
22 décembre 1616. René do Voyer, chev., fils
du procèdent, né en 1596, intendant des provinces
de Touraine, Berry, Angoumois, Haute et Basse-
Marche, ambassadeur à Venise, mort le 14 juillet
1651. René de Voyer, chev., né à Blois le
13 décembre 1634, conseiller au Parlement de
Rouen, conseiller d'État et ambassadeur à Venise,
mort en mai 1700. – Marc-René de Voyer de Paulmy,
marquis d'Argenson, né à Venise le 4 novembre
1652, ministre d'État, mort le 8 mai 1720.
René-Louis de Voyer de Paulmy, marquis
d'Argenson, né le 18 octobre 1694, conseiller
d'État, puis ministre et secrétaire d'État au départoment
des affaires étrangères (1744), mort le
26 janvier 1757. Antoine-René de Voyer de
Paulmy, marquis d'Argenson, né le 22 novembre
1722, ambassadeur en Suisse, en Pologne et à
Venise, décédé le 13 août 1787. Marc-René-
Marie de Voyer d'Argenson, né le 19 septembre
1771, grand bailli de Touraine, dernier seigneur
d'Argenson, qu'il eut par héritage d'Antoine-
René do Voyer, est mort à Paris le 1" août 1842.
Arch. d'I.-et-L., E, 220-23-55. Arch. de la Vienne, E.
62.-D. Hous., 4861, 4907, 4808, 4910, 4023, 7012, E039,
8141-52,8187-88. Rôle des fiefs de Touraine. – Bibt.
de Tours, fonda Salmoo, titres de Sainte-Maure. Do
CourcelleB,Diction. de la noblesse, 326. -Almanach
hist. de Touraine, 1790. Beauchet-Filleau, Diction. des
familles de l'ancien Poitou, II, 338, 538, 826 et suiv. –
Lainé, Archives de la noblesse de France, VI. – Lher.
mite-Souliers, Hist. de la noblesse de Tour., 218.
D'Hozier,Armorial, reg. 18%lr< partie. – Mém.de la Hoc.
Archéol. de Tour., V, 126; VI, 282; X, 82, 124; XIV,
502-3.– Moréri, Diction, hist., édit. de 1735, V, 479-81.
La Chesnaye-des-Bois, Diction. de la noblesse, I, 387.
– L. de la Roque et E. de Barthélemy, Catalogue des
gentilshommes de la Touraine et du Berry, page 14.
P. Anselme, Hist. généal. de la maison de France, VI,
597. Expilly, Diction, des Gaules, L 242.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[Seigneurie de Nouâtre] Argenson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Seigneurie de Nouâtre] Argenson
» [Seigneurie de Luynes-Maillé] Maillé
» [Seigneurie de Charmes] Essegney
» [Seigneurie de Charmes] Savigny
» Seigneurie de Cattenom : Theudric Von Strass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: