Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Seigneurie] Saint Aubin le Dépeint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans


Nombre de messages : 3949
Age : 43
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Seigneurie] Saint Aubin le Dépeint   Mar 19 Jan - 17:34



    Héraldisme
    Fief Seigneurial
    Description du Blason : Parti de sable et d'argent à six trèfles de l'un dans l'autre, posés en orles, dont deux en chef de deux en pointe accolés, à la filière canelée d'or brochante. . (Composition)
    Ancien nom :
      Ecclesia Sancti-Albini Depicti, 11e siècle (Cartulaire de Noyers).
      Parochia Sancti-Albini Depicti,1290 (Cartulaire de l'archevêché de Tours).
      Parochia de Sanclo-Albino Depedicto, 13e siècle (Charte de la Clarté). Saint-Aubin-le-Depeint, 1296, 1305 (Chartes de la Clarté et de Noyers, et manuscrit 1310 de la Bibliothèque de Tours. Commun du Depeint, 1793. Saint-Aubin, cartes de Cassini et de l'état-major.

    Devise : -
    Actuel Seigneur : Arthur[7]
    Ancien Seigneur : -
    Nom des habitants :
    Seigneuries historiques :
    Seigneuries RR octroyées :


    Généralités historiques


    Vestiges préhistoriques et antiques


    Architecture civile


    Architecture sacrée


    Liens divers, Photos


    Sources


    Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé



Commune du canton de Neuvy-Roi, arrondissement de Tours, à 19 kilomètres do Nouvy-Roy et 41 de Tours.
La commune est limitée à l'O., au N. et au N.-E., par le département de la SarthB; à l'E., par la commune de Saint-Christophe, et au S., par celle de Saint-Paterne. Elle est traversée par la route départementale n° 11, de Chinon à Chàteau-du-Loir, et est arrosée par le ruisseau de la Fontaine-des-Vallées, qui passe dans la Sarthe, après avoir fait mouvoir les moulins de Rouesson et de la Fosse.

En dépendent les lieux, hameaux et villages de la Métairie (t2 habit.). La Fosse, ancien fief, relevant du fief de Saint-Aubin. Les Jumeaux, ancien fief. Rouesson, ancien fief, connu dès le xiii" siècle, et relevant de la châtellenie de la Clarté-Dieu. Les Vallées (44 habit.). La Grande-Vacherie, ancienne propriété de l'abbaye de la Clarté-Diou. La Dube (29 habit.). La Rangeardière, ncien fief, relevant du Roi, à cause du château de Tours. La Gnignardière, ancien fief. Les Chailleux (12 habit.). La Touche, ancien fief, relevant de la châtellenie de la Clarté- Dieu. Les Bertinièrus (25 habit.). La Chaluère (18 habit.), ancien fief, relevant de la Clarté- Dieu. – Boizerard (18 habit.), ancienne propriété de l'abbaye de la Clarté-Dieu. Triconnet (18 habit.), ancienne propriété de la même abbaye.

Avant la Révolution, la paroisse de Saint-Aubin était dans le rossort de l'élection de Tours, et faisait partie du doyenné de Saint-Christophe et de l'archidianonné d'outro-Loiro. En 1 793,elle dépendait du district de Tours.

Superficie cadastrale. 1519 hectares. Le plan cadastral, dressé par Bignon, géomètre, a été terminé le 20 mai 1834.

Population.
598 habit, en 1800.
620 habit.en 1806.
598 habit. en 1808.
579 habit, en 1810.
584 habit. on 1831.
580 habit. en 1841.
603 habit, en 1851.
562 habit, en I861.
508 habit. en 1872.

Foire le mardi-gras. Assemblée pour location de domestiques le troisième dimanche du mois de juillet.
Bureau de poste de Saint-Paterne. Perception de Saint-Christophe.
L'église, placée sous le vocable de Saint-Aubin, n'offre rien de remarquable.

Dans les premières années du ,xi* siècle, elle appartenait A divers propriétaires. Vers 1034, l'un d'eux, nommé Méry, fit don de la partie qu'il possédait à l'abbaye de Noyers, et cette donation
fut confirmée en 1057-69, par sa aoeur, Richilde.

Le présentateur au titre curial était l'abbé de la Couture du Mans. Au ivn" siècle, on évaluait à 300 livres les revenus de la cure. Il y avait aussi un prieuré, dépendant de l'abbaye de la Couturo, et dont le revenu, en 1648, était de 400 livres.

Cubïs DE Saint-Aubin. Georges Rouillard, 1636. Jacques Bardel, 1667. Louis Bouchard, 1710. Charles Berneux, 1737-56. R. Cosnier, 1756. L. Piellatour, de janvier 1767 à novembre 1791.– Paty, 1791. Son dernier acte, sur les registres d'état-civil, est du 6 novembre 1792. Rougé, 1802. J.-B. Chauvin, 1812. Ciret, 1826. Mabilleau, 1853. Bizière, 1857-77. Saint-Aubin, fief assez important, relevait du château du Mans à foi et hommage-lige. Il paraît avoir appartenu, au xi° siècle, à la maison de Nouàtre. Dans sa circonscription se trouvaient des domaines qui relevaient de l'archevêché de Tours, et dont les noms ne nous ont point été transmis par les chartes. Vers 1220, ces domaines étaient aux mains d'Etienne Bouchard, chevalier, seigneur de la Molle-Sonzay, qui, en sa qualité de vassal de l'archevêque, avait le devoir de l'accompagner toutes les fois qu'il se rendait près du roi. Mais, de son côté, le prélat était tenu de payer tous les frais de voyage et de donner à son compagnon de route une fourrure de vair et une paire de chaussures. Le même vassal devait, lorsqu'il en était requis, deux mois de garde par an, au palais archiépiscopal de Tours.

En 1520, le fief de Saint-Aubin appartenait à Pierre do Courtgain, chevalier; en 1559, à Alexandre Juste; en 1C70, à Charles Rougé, chevalier, seigneur de Courtivron; – en 1710, à Pierre Percheron, sieur de Crouzilles; en 1789, à Louis-Pierre-Joseph de Montesson, chevalier, seigneur do Douillet. Il y avait autrefois dana cette commune des forges donl l'exislence est encore attestée aujourd'hui par une assez grande quantité de scories, que l'on voit entassées au lieu appelé le TaillisAUR AUB 10 du-Puits. Près de là sont de profondes excavations d'où le minerai était extrait.

Maires DE Saint-Aubin. Pinaudier, 1792. Haniquet, 1801. Cliandonnay, nommé le 29 décembre 1807. Mathurin Rousseau, 12 janvior 1815, nommé de nouveau le 1" août 1821. Chauvin, 2 janvier 182G. Dolanouo, 21 juin 1830. Mauhert, 5 septembre 1830. Jacques Boureau, 7 octobre 1830. Scrpin-Djsliayes, 1834. Paris, 1843. – Papin, 1849. Maubert, 1851. Mureau, 1870. Serpin- Deshayes, 18711.. André Ménart, 11 décembre 1874. Louis Guéret, élu le 8 octobre 187(1. Arch. d'I.-et-L., chartes de l'abbaye de la Clarté-Dieu; série C, 603; Biens nationaux et G, 171. Lib. jur. et Cartul. de l'archev. de l'ours. Cartulaire de l'abbaye de Noyers, 9.– D. Hous.. VII, 3058, 33-23, 3406; Xll, 7262 XIII, 10784; XIV. – Râle des fiefs de Touraine. Mim, de la Soc. Archéol. de Tour., IV, 71 IX, 153 Registres d'état-civil de Saint-Aubin. L. de la Roque et E. de Barthélemy, Catalogue des Gentislhommes du Maine, 11. Bétancourt, Noms féodaux, I, 324. Pouillé du diocèse du Mans (1648), 115. Manusc. 1310, Bibl. de Tours, C. Chevalier et G. Charlot, Études sur la Touraine, 314. Conférence de la rédaction de la coutume de Touraine, 486.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya


Dernière édition par LLyr di Maggio le Ven 24 Aoû - 10:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
Felian
Publivore


Nombre de messages : 89
Age : 30
Localisation : Loches
Titre nobiliaire : Seigneur de Saint-Nazaire de Ladarez
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: [Seigneurie] Saint Aubin le Dépeint   Jeu 23 Aoû - 9:27

Citation :

    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,

      Savoir faisons à tous présents et à venir :

      Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation du Collège Héraldique de France, validons et contresignons la demande de Sa Grâce Tayabrina Reudi de Salières, duchesse de Touraine, quant à l'octroi d'un fief de mérite sur les terres de Touraine à Arthur[7].

      Qu'après recherches héraldiques dûment étayées et validées, confirmons que le fief de Saint-Aubin-le-Dépeint est bien fief mouvant du duché de Touraine.

      Et qu'en conséquence de quoi, messire Arthur[7] se voit octroyer le fief de mérite de Saint-Aubin-le-Dépeint, érigé en seigneurie et portera, après prime allégeance en bonne et due forme, « Parti de sable et d'argent à six trèfles de l'un dans l'autre, posés en orles, dont deux en chef de deux en pointe accolés, à la filière canelée d'or brochante. », soit après dessin :




      En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le troisième jour de juillet de l'an de grâce MCDLX.



Revenir en haut Aller en bas
 
[Seigneurie] Saint Aubin le Dépeint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Seigneurie] Saint Aubin le Dépeint
» Seigneurie issue de mérite de Saint-Giraud (Varces)
» [Seigneurie Saint Calais / Chateau la Vallière ?] Courcelles-de-Touraine
» [Seigneurie] Saint-Poix
» Baronnie de Saint Véran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: