Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A Valider] Avoine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [A Valider] Avoine   Mar 19 Jan - 19:25

Avoine

Généralités historiques
"Parochia de Avenes", mentionné au 12ème.
Fief ayant appartenu à la famille de Razilly au 18ème.
La plus ancienne "cité nucléaire" de France.

Architecture civile
Manoir de La Baronnière 16ème (IMH, sauf les adjonctions modernes) remanié (en péril).

Architecture sacrée
Eglise Saint-Maurice néo-gothique 1860, restaurée.


Avoine, commune du canton et de l'arrondissement
de Chinon, à 8 kilomètres de Chinon
et à 54 de Tours. Parochia de Avenes sive de
AveniSf xur9 siècle (Cartulaire de l'archevêché de
Tours).
Cette 'commune a pour limites, au nord, la
Loire, et sur les autres points, les territoires do
Huismes, de Beaumont-en-Véron et de Savigny.
Elle est arroséo par l'Indre, qui se jette dans la
Loire, près do l'ilo des Buteaux par le Douny,
dont les eauc se confondent avec celles de l'Indre,
au moulin do l'Arceau, et par la Riasse, qui so
jette également dans l'Indre. Elle est traversée
par la route départementale n° 11 de Chinon à
Cliâleau-du-Loir.-
En dépendent les hameaux et villages suivants
Néman, ou Nemant (392 habit.), ancien fief,
connu dès le m» siècle, et relevant des châtellenies
de Beaumoot-en-Véron et d'Ossé, et de la
baronnie de Saint-Michel-sur-Loire. Les Loges
(48 habit.). La Perrée, ou Grande-Perrée (42
habit.). La Riasse (33 habit.). La Tranchée
(30 habit.). Le Port-Boulet (15 habit.).
Avant la Révolution, la paroisse d'Avoine était
dans le ressort do l'élection de Chinon, et faisait
partie du doyenné do Baaumont-cn-Véron, de
l'arcliiprètré de l'Ile-Bouchard et de l'archidiaconno
d'outre-Vienne. En 1793, elle dépendait du
district do Chinon.
Superficie cadastrale. 1257 hectares.
Lo plan cadastral, dressé par Fouché, a été terminé
le 24 novembre 1837.
Population. 98 feux en 17b2. 905 habit.
en 1801. – 800 habit. en 1806. 1017 habit.
en 1808. – 1004 habit, en 1810. 1159 habit.
en 1831. – 722 habit, en 1841. 785 habit.
on 1851. – 803 habit, en 16(il. 837 habit.
en 1872. – 818 habit, en 1877.
Assemblée pour location de domestiques le premier
dimanche du mois de mai.
Recelle de poste. Chef-lieu de perception.
Hadrien de Valois (Notilia galliarum, p. 456),
Maan (S. et mêtrop. ecclesia Turonensis) et
André Salmon {Chroniques de Touraine, p.
456), ont traduit par Avoine le mot Evena, cité
par Grégoire de Tours (Ilist. lib. X, et Vila S.
Moncgundis) co qui aurait pour conséquence de
reporter la fondation de l'église de cette paroisse
au temps do saint Pcrpet, évoque de Tours
(v° siècle). Mais cette interprétation est inexacte,
tout aussi bien que cellos de la Sauvagère, de

Chalmel (Histoire de Touraine, III, 93) et de
M. l'abbé Vicart (Mémoires de la Société Archéologique
de Touraine, III, 239), d'après lesquels
Evena serait représenté aujourd'hui par Saiut-
Mars. Le texte de saint Grégoire de Tours nous
apprenant, en effet, que la paroisse dont il s'agit
possédait des reliques de saint Médard, on ne
saurait hésitor à traduire par Esvres qui, de
temps immémorial, a eu ce saint pour patron.
On trouve, du reste, cette localité désignée d'une
façon certaine sous le même nom d'Evena, dans
une cliarte d'Ursmarus, archevèque de Tours,
datée de l'an 844. V. Esvres.
Avoine est mentionné dans une charte de Turpofjay,
du milieu du xn8 siècle. Nous ne connaissons
pas de titre plus ancien concernant cette
paroisse. A la fin du xm" siècle, il figure dans le
Cartulaire de l'archevêché de Tours.
L'église actuelle, placée sous le vocablo de
saint Maurice, a été construite en 18C0, d'après
les plans de M. Guérin. Elle-est du style du
xm° siècle.
Le présentateur au titre curial était l'archidiacre
d'outre-Vienne.
Le curé d'Avoine devait, chaque année, au
seigneur de Velort, fief situé dans la paroisse de
Beaumonl-en-Véron, un diner, le jour de la fète
de saint Maurice, un pain de ménage pour ses
chiens et une ponle pour ses oiseaux de c!iasse.
Il y avait, dans la paroisse, deux chapelles,
dont une était dédiée à sainte Catherine. Nous ne
connaissons pas le vocable do la seconde, qui
était située au manoir de Néman et que Hugues
de Rillé avait fondée au xv» siècle. Un titre de
1791 donna à ce bénéfice le titre de prieuré. Lo
titulaire était à la nomination de l'archevêque de
l'ours.
Les registres d'état-civil d'Avoine commencent
e;i 1004.'
Curés d'Avoine. René Bucquel, 1727.
Jean-Baptiste Gaudin, 1778. Robert, curé
constitutionnel, 1792. – Gaudin, 1801. – Motet,
1810. -Poisson, 1833. Moland, 1852-70.
L'ancien fief d'Avoine ne parait pas avoir eu
une grande importance. En 1748, il appartenait
à Michel-Isaac de Razilly, lieutenant-général du
roi en Touraine; et en 1759, à Gabriel-Clair,
marquis de Razilly.
Les château et flef de Destilly, compris aujourd'hui
dans la commune de Beaumont-en-Véron,
faisaient partie autrefois da la paroisse d'Avoino.
L'inondation de 1856, produite par la Loire,
a causé de grands ravages dans cette commune.
On estimait la perle à 214,000 francs.
MAIRESd'Avoise. Beugnet, 1800. – Étienno
Coquereau, 1803, 29 décembre 1807, 14 décembre
1812. – ÉtK.,iiùAi.i,i3, 10 juin 1816. Au! iao
Boisnier, 5 février 1819. René Delagarde,
23 septembre 1830, 17 novembre 1834. Gallot-
Guyot, 21 juin 1837. Henri Guimas, 31 juillet
1843. Luce-Buisson, 1649. Dungard, 1850.
-Fraimbault, 1852. Beugnot-Vazoreau, 1855.
Bouche-Luce, 1870. Alexandre Plancher,
mai t871, 17 février 1874-76.
Arch. d'I.-et-L., E, 163; G, 14. D. Hous., V, 1686 Us;
XIV. Liber jur. et Cartulaire de l'archevêché de Tours.
Saint-Allais, Nobiliaire universel de France, I, 11;
XII. Expilly, Diction. des Gaules et de la France, I,
359.- .Journal d'Indre-et-Loire du 29 juillet 1876. –
Rouillé-Courbe, Inondations de 1856, 43. J.-J. Bounssé
et C. Chevalier, Recherches sur les églises romanes
en Touraine, 13. –E. Mabille, Notice sur les divisions
territoriales de l'ancienne province de Touraine, 34.
lsém. de la Soc. Archéol. de Tour., 1,9 III, 238
IX, 164, 225. Bibl. de Tours, fonds Salmon,archet), de
Tours, II. A. Joanne, Géographie d'Indre-et-Loire, 94.
Blaan, S. et Métrop. ecclesia Turonensis. Almanach
historique de Touraine, 1790, 1793. Annuaire
d'Indre-et-Loire. Bccueil des Actes administratifs
d Indre-et-Loire.
Avoir, ham., c"' de Longué (Maine-et-
Loire). Ancienne chàtellenie relevant de
Sainte-Maure, en Touraine, à foi et hommage-lige
et quarante jours da garde au château du suzerain.
Apros avoir terminé cette garde, lo seigneur
d'Avoir était tenu de faire trois courses dans le
grand pré de Sainte-Maure, monté sur un cheval
ferré de quatre fers d'argent.
En 1268, le domaine appartenait à Aimery
d'Avoir, qui s'obligea à servir le seigneur de
Sainte-Maure, pendant un an, dans un voyage à
la Terre Sainte, à condition qu'il lui serait payé
1000 tournois. Aimory d'Avoir eut pour successeurs
la famille do Maulévrier. Jacques de
Montberon, sénéchal d'Angoulême, marié à Marie
de Maulévrier, et qui rendit aveu en 1406. Guichard
de Montberon, 1445. Louis de Montberon,
1539. Hector de Montberon, qui rendit
aveu en 1558. Pierre Tournemine, 1581. –
Olivier de Maridor, 1592. Charlos de Chambes.
René de Chambes, 1662. – Suzanne da
Chambes, soeur du précédent. Charles de
Chambes, vers 1BG5. Pierre de la Ville de
Férolles, marié le 10 novembre 1659, à Élisabeth
do Chambes, fille du précédent. Louis de la
Villa de Forolles, officier de marine, mort en
Amérique. Marie Damond, veuve de Charles
Cruizct, contrôleur de la grande chancellerie,
acquit la baronnie d'Avoir, vendue par décret le
27 juin 1686. La baronnie fut alors réunie au
marquisat d'Étiau. Louis-Alexandre Croizet,
1707.
D. Houe., XIII, 8031. C. Port, Diction. historique,
géographique et biographique de Maine-et-Loire, I, 172
II, 126. – Mém. de la Soc. archéol. de Tour., VI, 275. –
Beauchet-Filleau, Diction. des familles de l'ancien Poitou,
Il, 804.
Avoir (Pierre d'), soigneur de Véretz et de
Cbàlaau-Fiomrmt, Ihutanant-géuéral, puis gouverneur
et bailli de Touraiue, est cité avec ces
qualifications dans des titres de 1383, 1386 et
1S87. Il était aussi chambellan de Louis I" d'Aujou,
duc de Touraine et roi de Sicilo. Décédé en
AVO AVO
février 1390, il fut enterré dans l'église Saint-
Maurice d'Angers, près du tombeau de Hardouin
de Bueil, son oncle.
Martèno, Thes. anecd. novus, I, 1602. Ordonnances
des rois de France, VII, 256. P. Anselme, Hist. généal.
de la maison de France, VII, 848. Chalmel,
Hist. de Tour., III, 338, 406. C. Port, Diction. historique,
biographique et géographigue de Maine-et-Loire,
I. 171-72.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
Felian
Publivore
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 31
Localisation : Loches
Titre nobiliaire : Seigneur de Saint-Nazaire de Ladarez
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: [A Valider] Avoine   Ven 15 Aoû - 16:15

Seigneurie RR sans doute
Pas de mouvance signalée par Carré de Busserole


Notes : Néman ou Nemant (Beaumont-en-Véron, Ussé, Saint-Michel-sur-Loire, XIIe ; foi et hommage lige ; une paire de gants blancs évalués six deniers au baron de St-Michel)

Sources :

  • http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2100400/f99.image
  • http://lieuxditsdetouraine.eklablog.com/avoine-le-neman-a108563726
Revenir en haut Aller en bas
 
[A Valider] Avoine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A Valider] Avoine
» Avoine Magique en quantité Astonomique
» [A Valider] Beuxes
» [A Valider] Port-Guyet
» [A Valider] Razines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: