Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A Valider] Balesmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans


Nombre de messages : 3949
Age : 43
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [A Valider] Balesmes   Jeu 21 Jan - 18:00

Balesmes.

Balesmes, commune du canton do La
Haye, arrondissement de Loches, à 52 kilomètres
do Tours, 31 de Loches et 2 de La Haye. Bcclesia
S. Petri de Baleema, 1047 (clinrto d.: l'abbaye
do Beaulieu). Balema, Baleelma, 1107,
1131 (Cartulaire de Noyers). – Bellesma, 121C
(charte de l'abbaye de la Merci-Dieu). Parochia
de Balesma, Balismo, xui" siècle (Cartulaire
de l'archevêché de Tours). Balléme,
carte de Cassini.
Elle est arrogée par la Creuse, qui la sépare des
communes dos Ormes et de Buxeuil (Vienne);
par l'Esves, qui fiit mouvoir les moulins du
Temple, de la Villo et lo Moulin-Neuf; par lo
ruisseau de Follot, qui vieut de la commune de
Cussay, passe à là Glanchère, la Touche, Céry,
Ruton, fait mouvoir los moulina de Follul ut do
Terrette, et se jette dans la Creuse; par le*
ruisseau de Vinaigre, qui prend sa source au
carroi d'Épiers, passe à la Roche-Belin, et se jette
dans la Creuse, à la Haye; – par le ruisseau des
Fontaines qui vient de la commune de la Celle-
Saint-Avant, et se jette dans l'Esves, près de Grignon.
Son territoire est traversé par la route départomehfala
na 15, de la Cello-Saint-Avant à
Azay-le-Féron.
Les lieux, hameaux et villages suivants en dépendent
La Chnrtorie, ou Chartrie (12 habit.).
La Croix-Verte (40 habit.), ancien flof, connu des
le xii* siècle sous le nom de Crux chevillai®.
La Chevalerie, ou Chevullurie, ancien flef, rolovant
du château de la Haye. Les Brechelicrcs
(10 habit.), ancien fief, relevant de la Haye. –
Esvres, ou Esves, ancien fief, relevant également
do la Haye. – Carrière (42 habit.). La Charlottière,
ancien flef. Chantopie, ancien nef,
relevant du Châtellior. Follet (11habit.), ancien
fief, relevant de la Haye. Beauvais (11
habit.). La Boissière, ancien fief, relevant do
la ÏIotto-Marcilly. Épiers, ou Épié (12 habit.),
ancien fief, relevant de la baronnie de la Haye.
Cery, ancien fief, connu dès le mi' siècle. –
Le Cheval-Blanc, relevant, au xvur*- siècle, du
fief du prieuré de Balesmes. La Barbotinière
(18 habit.), ancien fief; relovant de la baronnio
de la Haye. Près do cette ferme se trouve un dolmen.
Bouzière (20 habit.). Ruton (16 habit.),
ancien fief, connu dès le xm" siècle {Ruelum),'el
relevant de la Kotte-Marcitly. La Pommellerie
(li habit.). Prouzay (19 habit.), ancien fief, relevant
de la baronnie de la Haye. Prouzay (le
Bas, ou Petit-), ancien fief. Puy-Riv'é (22 habit.)
ancien fief, relevant de la Haye. La Verdunaerie
(18 habit.) La Roche-Belin, ancien flef,
Tournure (16 habit). – Villouetto (13 habit).–
La Thuraie (14 habit.) – Rhonne(l3 habit.) –
Pougearll (20 habit.). – Rigny (13 habit.), ancien
fief, relevant de la Roche-Ploquin et de
Nouâtre. Le Temple, ancienne propriété de la
Commanderie de la Haye. La Papeterie (204habit.).
Terretle (11 habit.). La Négoce (13 habit.).
– L'Hopitau, ancienne propriété de la Commanderie
de la Haye, et ensuite de celle de TIlc-
Bouchard. Groàis (10 habit.) La Gerbillière
(13 habit.).- Gruzelle (10 habit.), ancien fief,
relevant do la baronnie da la Haye. – La Glanchère
(Gauchère, au ïvi" sièclo), ancion flof, rolevant
également do la Haye. La Mosnil, ancien
fief, connu dès le m* siècle, et relevant du
fiof Bruneau. Migué (l& habit.), ancien fief.
Ortun.no, ou H irlanne (49 habit.), ancien fief,
relovant do la baronnie de la Haye. – Le Moulin-
Neuf (13 habit.), connu sous ce nom dès 1471.
Grignoû (33 habit.), ancien fief, relevant de la
châlellunio do Nouàire, La Mauvernière (ï">i
habit.). Les Champs-Elysées (21 habit.) Les
fermes de la Billolière, du Bouc-Blanc, do la
CUaunio, la Vulamloriu, do Varuaues, la Touche,
BAL BAL
la Bibatollioro, Parthenay, le Sonpnon Bdchè-
Morin, les TerrageS, la Pilaudiôre, Forges, Saintb-
Radégonde, Saint-Roch, Ormont, les Perriers, etc.
Avant la Révolution, la paroisse de Balesmes
était dans le ressort de l'élection de Loches et faisait
partie du doyenné de la Haye, de l'ai-cHiprê^
tré de Sainte-Maure et do l'arehidiaconé d'onlré-
Vienne. En 1793, elle dépendait du district de
Preuilly.
Superficie cadaslrale. 3669 hectares. –
Le plan cadastral, dressé par Collet, a été terminé
la 10 septembre 1833.
Populalion. 122 feux en 1762. 60<î habit.
en 1801. – 577 habit, en 1804. – G27 habit. en
1808. – &63 habit, en 1810. 671 habit, en
1821. 765 habit en 1831. – 793 habit. en 1841.
920 habit, eu 1851. 114 habit, en 18Gl.
1104 habit. en 1872. 1339 habit. en 1877.
Bureau de poste de la Haye-Doseartcs. Perception
de la Haye.
L'église actuelle, placée sous le vocable de saint
Pierre date, pour une partie, du xi8 siècle. Elle
existait déjà du temps d'Étienne, abbé do Beaulieu,
qui, dans le but de fonder un prieuré à
Balesmes, acheta de Sanction, seigneur de la
Haye, de Regnault et d'Osselin, ses fil?, la bourg
et la Viguerie, le revenu do la cure, ainsi qno la
moitié des sépultures et des olfrandes. Cette acquisitiun
fut ratifiée par Geoffroy, comte d'Anjou
(vers 1047). En 1107, un jugement de Raoul, archevêque
de Tours, assisté, dans cette circonstance,
d'Hildebert, évêque du Mans, d'Yves, évêque
de Chartres, de Jean, évêque d'Orléans, et de
Baudry, abbé de Bourgueil, maintint l'abbaye
de Beaulieu dans la possession du prieuré qu'elle
avait fondé. Quelques années après, un chevalier
nommé Boson, étant sur le point de prendre l'habit
monastique, donna au même établissement la.
dîme qu'il possédait à Balesmes; ce qui fut approuvé
par le seigneur suzerain, Jean, seigneur
de Montbazon, et par sa femme, Cassinote, dame
do la Haye (1133). Des contestations s'étant élevées
plus tard au sujet du revenu des sépultures
et des offrandes de l'église, le pape Alexandre III
délivra une bulle qui confirma les droits du
prieur.
A une date que l'on ne saurait positivement
déterminer, mais certainement antérieure au milieu
du xvi» siècle, le prieuré de Sainte-Marie-
Madeleino, situé dans la paroisse Saint-Georges,
à la Haye, avait été annexé à celui de Bal-.smes.
Les bâtiments où logeait le prieur, et la chapelle,
furent détruits pendant les guerres de religion.
C'est ce que constate une déclaration féodale de
1640.
Par un autre aveu du il juillet 1G43, nous
voyous quo 1j privir 'V1 Pn1" jin=^pd:u't les
chapelles de Saint-Léger et de Saiut-Symphorien,
situées près du cimetière, la chapelle Saint-Louis
et la chapelle Saiut-Hippolyte, dans la môme paroisse.
Les deux premières n'exislaienf pluseu 1 782.
Le prieuré' constituait uii Ifof, Mbvé-ni do la
baronniè dé' la Haye, à foi el'hofflmaja simple.
IL avait droit de basse justice, d*a9Si9es:qùatfe fois
l'an, de four à ban, d'étalonnage et'de foires et
marchés. Le droit de foire, qui s'exerçait le jour
de saint Pierre de février, consistait dans la perception
au profit du titulaire1, « dé là moitié -de la
vente de toutes les mareliandiscs livrées sur la
n place piibliquo, et des amendes prononcées
« contre les individus qui se rendaient -coupan
bles de larcins, batteries, jurements, blaaphë-
« mes et autres forfaicts qui pouvaient arriver
n dans ladite foire. »
Mais le principal revenu du possesseur de ce
bénéfice ecclésiastique consistait dans la dime qui
était lovée sur toutes les récoltas faites dans la
paroisse. Pour loger le produit de cette dime, le
prieur avait une vaste grange située au lieu appelé
le Val-au-Moine. 11 percevait également sur
la grande dîme de Port-de-Piles une rente en
grains, due à la libéralité des seigneurs de la
Haye.
Au xvni* siècle, il partageait avec le curé du
lieu les sommes provenant des sépultures faites
dans l'église de Balesmes, ainsi que dans la chapelle
Saint-Bippolyte, où, dit un titre de 1182,
on n'enterrait autrefois que des personnes appartenant
à la noblesse.
La chapelle Saint-Louis qui, comme nous
l'avons déjà dit, appartenait, en 1743, au prieur
de Balesmos, avait, au iv* siècle, des chapelains
particuliers parmi lesquels on remarque Nicolas
Babou, de la famille Babou dn la Bourdaisière.
Le 10 septembre 1499, Jean de Maùlcon, seigneur
de la Rocho-Amenou, donna à ce chapelain une
dtme qu'il possédait sur un domaine voisin de la
Creuse.
Voici les noms des prieurs de Balesmes que
nous avons pu recueillir Étienne Baron, 1136.
Hugues Peloquin, 1200. Nicolas Baboui
H99-1502. Paul Le Febvre, donne sa démission
ou 1604 en faveur du suivant. Bertrand
du Billard, chanoine de Saiute-Barbe de Pressigny,
1604-33. René de la Gravière. Il rendit
aveu le 11 juillet 1643^ pour le fief de son priouré,
à Hercule de Rohan, duc de Montbazon et baron
de la Haye. Charl/s de Mauléon, 1356;
il rendit hommage au baron de la Haye le 16 mai
1680 et mourut au mois de novembre 1709.
Jean-Bapliste Bouleray, 1737. René-Louis-
Joseph Pirault, curé de la Guerche. Le 28 août
1782, il rendit hommage, pour son prieuré, à
Henri-Louis-Mario de Rohan, prince de Guemené,
duc de Montbazun, comte de Sainte-Maure et baron
de la Haye. François Prevant, curé do
Noyant, 1788-90.
La présentation au titre curial de In paroisse de
Balesmes appartenait à l'abbaye de Beaulieu.
Outre les chapelles dont nous avons parlé, il
y avait, dans cette paroisse, celle du Sain!-
L'Ucunc, qui dépendait du fief de la Mulle-MarBAL
BAL
cilly. Elle était en ruines en 1764, d'après un
aveu rendu à cette époque. Aujourd'hui il n'en
existe aucune trace. • ,i .
Les registres d'état-ciyil de Balesmea commencent
en 1596.
Curés ai Balesmes. François Pemonnerie,
1589. Guillaume Drouault, 1591. Mathurin
Drouault, 1817-31, Jean Loré, 1680. René
du Breuil, 1690. René Haincque, 1770-92.
Thomas, 1801; il est en même temps desservant
de la paroisse de la Haye. – > Bertholomo, 182G.
Bourreau, 1827. Adam, 1829. Destouches,
1830. Tireau, 1856-1877.
La fief de Balesmes, appelé le Petit-Balesmes
dans plusieurs titres et dont le siège était dans
Io bourg, relevait de la Motte-Marcilly à foi et
hommage simple. Au milieu du «• siècle, il appartenait
à Sanction, seigneur de la Haye
en 1133, à Boson, chevalier, qui prit l'habit
monastique dans l'abbaye de Beaulieu; en
1216, à Gautier, chevalier. Depuis cette époque
jusqu'à la fin du xive siècle, les soigneurs de ce
domaine sont inconnus. – En 1392, Jean Baillon,
Éc, eu était propriétaire. eut pour successeurs:
Guillaume Gueffault, chev., 1420. Jean Gueffault,
chev., 1465. Antoine Gueffault, chev.,
1498. François Gueffault, chev., 15(10. Louis
Gueffault, chev., 1546. Jean de Voyer, Éc.,
gentilhomme dola chambre du roi, posséda le
fief, du chef de sa femme, Jeanne Gueffaiilt, fille
de François Gueffault. Il mourut le 10 février
1571. René de Voyer, fils ainé du précédent,
vicomte de Paulmy et de la Roche-de-Gennes,
bailli de Touraine, gouverneur des ville et château
de Loches, morl en avril 158G. Louis de
Voyer, chcv., vicomte de Paulmy et de la Rochede-
Gennes, seigneur de la Voierie de la Haye,
conseiller d'État, né en 1581, fil le partage de ses
biens le 14 août 1641, et mourut en 1651.
René de la Bouchardiére, chev., seigneur de Balesmes,
en partie, 1654. Jacques de Voyer,
vicomte de Paulmy et de la Roche-de-Gonnes,
conseiller d'État, gouverneur du pays Ghâtelleraudais,
mourut en décembre 1674. Son fils ainé,
Jean-Armand de Voyer, était mort au mois de
septembre da la même année, des suites des
blessures qu'il avait reçues à la bataille de Senef.
– Sésapliin- Jean-Armand de Voyer, vicomte de
Paulmy, fils de Jean-Armand, et d'Anno-Radôgunde
do Mauroy, marquis de Paulmy, enseigne
de la compagnie colonnelle du régiment du roi,
mourut en 1688, sans alliance. Charles- Yves-
Jacques du Plessis, chev., comte de la Rivière et
de Ploeuc, devint marquis de Paulmy et seigneur
de Baleames, par son mariage (30 août 1688) avec
Marie-Françoisc-Géloste do Voyer, fille de Jean-
Armand de Voyer, et héritière de Séraphiu-Jean-
Arinand, son frère. Il mourut le 3 janvier 1729.
Gharlos-Yves-Tliilwud, comte de la Rivière,
marquis du Paulmy et de Wartigny, seignour de
Balesmes, brigadier di>s arméos du roi (1750),
épousa Julie-Célests Barberin do Reignac.,
Marc-Pierre de Voyer, comte de Vueil-Argenson,
baron des Ormes, ministre de la guerre, mort en
i 764. – Marc-René.de Voyer, marquis de Voyer
comte d'Acgensont Jbailli de Touraine, décédé le
18. septembre 1782. Mare-René-Marie de Voyer
d'Argenson, comte d'Argenson, vicomte de la
Guarclie, grand bailli de Touraine (1789), baron de
l'Empire, officier de la Légion d'honneur,, successivement
député des départements du Haut-Rhin,
du Bas-Rhin, de l'Eure et de la Vieune, mort à
Paris le 1" août 1842.
Maibes nE Balesmbs. – Bureau, 1801, 29 décembre
1807. René-Jean Gaultier-Heurtaux,
15 juin 1811, 14 décembre 1812. Pierre Mourruau,
18 octobre 1815. Étienne Veyrat, 12 avril
1816. Silvain Sinault, 21 mars 1831. F. Gironnet,
1832, 22 novembre 1834, 8 juin 1837.
Roy-Poupault, 1843. Silvain Sinault, 14 juillet
1846. Gautier, 1853. Raguin, 1856, mai
1871, 187T.
D. Hojs. II, 502,503 IV, 1565, 181T»!», 2332 ;*XII,
5851 6039, 0057, 7U9,8216 XIV. – Carlulaire de l'archevêché
de Tours. Rôle de. fiefs de Touraine.
Bibl. de Tours, fonds Salmon, titres de la Alerci-Dieu et
de Nouàtre. – Maan, S. et Métrop. ecclesia Turonensis,
250. Cartulaire de Noyers, 357, 472. Arch. dl.-e.t-
L., titres de l'abbaye de Beaulieu et du prieuré de Jîalesmea.
-Arch. de la Vienne, E, 62, H, 3, liasse 503. –
Dufour, Diction. de Varrondissement de Loches, I, 73. –
Eipilly, Dictionnaire des Gaules, I, 438 Saint-AtM~
Diction. de la noblesse, III, 21. Beauchet-Filleau, Diction.
des familles de l'ancien Poitou, Il, 2S5 et suiv, –
Mëm. de la Soc. archéal. de Tour., VI, 91 IX, 168,160
XIV, 63, 160, 186. De Courcelles, Diction. du la nablesse,
I, 326. E. Mabille, Notice sur les divisions
territoriales de l'ancienne province de Touraine, 200,
210. Registres d'état-civil du Graml-Pressi^ny, 1607. –
Moréri, Diction. hist., suppï. II, 478 et suiv. – A. Joanne,
Géographie d'Indre-et-Loire, 94. – P. Anselme, Hist. de
la maison de France, VI, 591-98. – La Chesnaye-des-
Bois, Diction. de la noblesse, XVII, 144.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
Felian
Publivore


Nombre de messages : 89
Age : 30
Localisation : Loches
Titre nobiliaire : Seigneur de Saint-Nazaire de Ladarez
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: [A Valider] Balesmes   Ven 15 Aoû - 16:51

À classer : Seigneurie de La Motte-Marcilly à foi et hommage simple

Nom : Balesmes ou Petit-Balesmes


Notes : La Croix-Verte (relève de ?, XIIe), La Chevalerie (La Haye, date ?), Les Brechetières (La Haye, date ?), Esvres (La Haye, date ?), Chantepie (Châtellier, date ?), Follet (La Haye, date ?), La Boissière (La Motte-Marcilly, date ?), Épiers ou Épié (La Haye, date ?), Cery (relève de ?, XIIIe), La Barbotinière (La Haye, date ?), Ruton (La Motte-Marcilly, XIIIe), Prouzay (La Haye, date ?), Itigny (La Roche-Ploquin, Nouâtre, date ?), Gruzelle (La Haye, date ?), La Glanchère (La Haye, avant le XVIe), Le Mesnil (Bruneau, XIIe), Ortanne ou Hortanne (La Haye, date ?), Grignon (Nouâtre, date ?)

Sources :

  • http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2100400/f123.image
Revenir en haut Aller en bas
 
[A Valider] Balesmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A Valider] Balesmes
» (Période d'essai à valider) Un petit Jus d'Orange ça vous dit ?
» [A Valider] Beuxes
» [A Valider] Port-Guyet
» [A Valider] Razines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: