Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ordre du Mérite] Toulouse - Ordre Raymondin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléïce de Valten
Le Fabuleux Maurice et ses rongeurs savants
avatar

Nombre de messages : 6766
Age : 40
Localisation : Quelque part, quelqu'un...
Titre nobiliaire : Duchesse du Lavardin
Date d'inscription : 01/02/2010

MessageSujet: [Ordre du Mérite] Toulouse - Ordre Raymondin    Jeu 29 Mai - 18:13

Toulouse

Première publication à la hérauderie : décembre 1454
Dernière modification : novembre 1461

Citation :

    L'Ordre Raymondin



    L'Ordre Raymondin, ordre de mérite du Comté de Toulouse, est créé afin de récompenser, pour leur dévouement ou leurs hauts faits, les femmes et les hommes ayant servi le Comté de Toulouse. Son nom fait référence et rend hommage à la première dynastie héréditaire des Comtes de Toulouse et ayant régné sur le Comté jusqu’à la croisade contre les Albigeois.


    ~ Des décorations :

    L'Ordre Raymondin aura pour symbole la croix occitane avec les lettres TLSA pour TOLOSA enchâssées dans les bras de la croix, symbole de la dynastie toulousaine, ainsi que l'agneau pascal symbole de la ville de Toulouse.

    L'ordre reconnaît différentes distinctions :

    • Le Comte de Toulouse devient automatiquement le Grand Maître (Capmèstre, Capmèstra) pendant le temps de son mandat. Durant celui-ci, le Comte de Toulouse peut porter le collier du Grand Maître composé d'une alternance de paires de médaillons composés de deux anneaux d’or inscrits l’un dans l’autre et reliés par trois besants d’or sertis de nacre, au centre un cœur du même serti d’or où est inscrit une croix occitane d’or elle aussi, et de sept croix occitanes d’or de même taille. Le pendentif suspendu à un médaillon d’or évidé de forme rectangulaire dans lequel est inscrit un agneau pascal d’ivoire se compose d’une croix occitane d’or, avec les lettres T, S, L et O de grenat inscrites, dans l’ordre à partir du chef, dans les bras élargis de la croix.

      La plaque de l’ordre du mérite toulousain, au rang de Grand Maître, est composée d’une croix occitane non-pommetée émaillée de blanc et bordée d’or et entre chaque bras, de sept faisceaux d’or intercalaires. En abîme, moitié moindre, une croix occitane non-pommetée émaillée de nacre et bordée d’or, avec au centre un médaillon au cœur de grenat serti d’or où est inscrit une croix occitane du même.

    • Grand Croix (Grand Crotz) : Le collier de l’ordre du mérite toulousain, au rang de Grand Croix, est composé d'une alternance de paires de médaillons composés de deux anneaux d’or inscrits l’un dans l’autre et reliés par trois besants d’or sertis de nacre, au centre un cœur de grenat serti d’or où est inscrit une croix occitane d’or elle aussi, et de sept croix occitanes d’or de même taille. Le pendentif suspendu à un médaillon d’or évidé de forme rectangulaire dans lequel est inscrit un agneau pascal d’ivoire se compose d’une croix occitane d’or, avec les lettres T, S, L et O de grenat inscrites, dans l’ordre à partir du chef, dans les bras élargis de la croix.
      Cette décoration est décernée aux Comtes de Toulouse une fois leur mandat achevé ou aux individus jugés comme particulièrement méritants et ayant déjà été récompensé comme Commandeur ou Écuyer.

      La plaque de l’ordre du mérite toulousain, au rang de Grand Maitre, est composée d’une croix occitane non-pommetée émaillée de blanc et bordée d’or, et entre chaque bras, de sept faisceaux d’or intercalaires. En abîme, moitié moindre, une croix occitane non-pommetée émaillée de nacre et bordée d’or, avec au centre un médaillon au cœur de grenat serti d’or où est inscrit une croix occitane du même.

    • Commandeur (Comandador) : Le collier de l’ordre du mérite toulousain, au rang de Commandeur est composé d'une alternance de paires de médaillons composés de deux anneaux d’or inscrits l’un dans l’autre et reliés par trois besants de grenat sertis de nacre et de sept croix occitanes d’or de même taille. Le pendentif suspendu à un médaillon d’or évidé de forme rectangulaire dans lequel est inscrit un agneau pascal d’ivoire se compose d’une croix occitane d’or avec les lettres T, S, L et O de grenat inscrites, dans l’ordre à partir du chef, dans les bras élargis de la croix.
      Cette décoration est décernée pour service, bravoure, hauts faits et dévouement exemplaire dans le domaine militaire.

      La plaque de l’ordre du mérite toulousain, au rang de Commandeur, est composée d’une croix occitane non-pommetée émaillée de blanc et bordée d’or, et entre chaque bras, de sept faisceaux d’or intercalaires. En abîme, moitié moindre, une croix occitane non-pommetée émaillée de blanc et bordée de grenat, avec au centre un médaillon au cœur de grenat serti d’or où est inscrit une croix occitane du même.

    • Écuyer/e (Escudièr, Escudièra) : Le collier de l’ordre du mérite toulousain, au rang d'Écuyer, est composé d'une alternance de paires de médaillons composés de deux anneaux d’or inscrits l’un dans l’autre et reliés par trois besants de nacre sertis de grenat, et de sept croix occitanes d’or de même taille. Le pendentif suspendu à un médaillon d’or évidé de forme rectangulaire dans lequel est inscrit un agneau pascal d’ivoire se compose d’une croix occitane d’or avec les lettres T, S, L et O de grenat, inscrites, dans l’ordre à partir du chef, dans les bras élargis de la croix.
      Cette décoration est décernée pour service rendu, bravoure, hauts faits et dévouement exemplaire dans le domaine civil.

      La plaque de l’ordre du mérite toulousain, au rang d’Écuyer est identique à celle du Commandeur.

    • Il est admis que le grade de Grand Maître prime sur celui de Grand Croix, qui lui-même prime sur celui de Commandeur et d’Écuyer. Ces grades sont hiérarchiques et la personne qui est élevée à un grade supérieur perd celui acquis précédemment.

    • Le port du collier n’est point imposé.
      Le port de la plaque est obligatoire si l’on ne souhaite pas porter le collier.
      Chacun peut choisir de porter librement collier ou plaque.



    ~ Transmission :

    La médaille, le collier et le grade ne sont pas transmissibles.



    ~ Accession :

    Peuvent proposer un candidat à l'Ordre Raymondin : les conseillers comtaux élus, les maires du comté et les membres de l'Ordre Raymondin.

    Chaque candidature sera examinée par les membres de l'Ordre Raymondin sous la présidence du Comte légitime de Toulouse pendant six jours à dater du dépôt de la demande. S'en suivra un vote de quatre jours pendant lequel pourront s'exprimer les membres de l'Ordre Raymondin.

    Pour que le candidat soit distingué il doit recueillir la majorité simple des suffrages exprimés. Si le vote aboutit à une égalité, la voix du Comte comptera alors double.

    Toute nomination sera prononcée publiquement par le Comte de Toulouse avec indication des actes du bénéficiaire, la ou les personnes (nom et fonction) demandant cette nomination, le résultat du vote et le Comte en exercice procédant à la nomination.

    Tout refus sera notifié par missive privée au requérant avec indication du résultat du vote et d'une synthèse des remarques ayant été formulées.



    ~ Droit de se réunir :

    Les membres de l'Ordre Raymondin bénéficient du droit de se réunir et de tenir assemblée privée afin de discuter des affaires du Comté et de faire part au Grand Maître de leurs remarques, observations et critiques.
    Ils se réunissent en l'Assemblée de l'Ordre Ryamondin – Amassador del Ordenament Ramondin –, à Toulouse.



    ~ Accès au conseil comtal de Toulouse :

    Les membres de l'Ordre Raymondin pourront élire un membre parmi eux – autre que le Grand Maître et les membres déjà élus au conseil – qui aura droit de siéger au conseil comtal en tant qu'observateur et acteur mais non pas droit de vote. Il sera lié par les mêmes obligations que les conseillers élus.
    Le représentant des membres de l'ordre sera élu à la majorité simple des suffrages exprimés. Une fois élu il exercera un mandat de deux mois renouvelable.



    ~ Infractions :

    Le décoré peut être déchu de sa décoration suite à une condamnation par la justice toulousaine. Dans ce cas les membres de l'Ordre Raymondin, saisis par le Comte de Toulouse, votent à la majorité simple des présents la destitution. En cas de vote positif, la radiation sera alors prononcée par le Comte en exercice.

    À discrétion du Comte de Toulouse, une déchéance pourra également être prononcée contre un membre de l'ordre si celui-ci n'arbore pas un minimum la plaque correspondant à son rang.

    Toute personne arborant une décoration de l'Ordre Raymondin sans en être sera poursuivie pour trouble à l'ordre public.



    ~ Le Héraut de Toulouse :

    Le Héraut de Toulouse, ou à défaut l'officier héraldique en charge de la marche toulousaine, dispose du droit d'entrée à l'assemblée de l'ordre.
    Il a pour rôle de tenir à jour le registre de l'Ordre Raymondin et d'archiver tous les détails relatifs aux nominations.



    ~ Reprise des anciens décorés :

    Les récipiendaires encore vivants de l'Ordre Raymondin sous sa précédente forme recevront le même rang dans l'Ordre Raymondin nouveau.



    ~ Statuts de l'ordre :

    Les statuts de l’Ordre Raymondin sont révisés puis votés par le conseil comtal.
    Ils acquièrent leur pleine et entière validité après contreseing du Grand Écuyer et du Roi d'Armes de France.




    Texte adopté par 7 voix pour (dont la voix double du comte), 2 voix contre, 4 abstentions le dimanche 17 novembre 1461.

    Par la présente Nous tenons à remercier pour la qualité de ses ouvrages, Son Eminence Aaron de Nagan, grand orfèvre du Royaume de France et qui a fait réalisé dans ses ateliers ces précieuses pièces d’orfèvrerie (©Aaron), ainsi que MarieVictoire de Lasteyrie-Kamps initiatrice du projet.


    Texte entièrement repris par le Grand Écuyer & le Roi d'Armes de France.
    Validé le vingt-huitième jour de novembre de l'an de grâce MCDLXI, en la chapelle Saint-Antoine-le-Petit.



    Grand Écuyer de France.



    Roi d'Armes de France.


_________________
Ab imo pectore - Encyclopédia Universalis, Volume I, II, III, IV et V.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ordre du Mérite] Toulouse - Ordre Raymondin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte de l'Ordre du Mérite
» [Ordre de Mérite] Poitou
» [Ordre de Mérite] Normandie
» [Ordre de Mérite] Armagnac et Comminges
» Texte régissant la création de l'ordre du mérite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Archives Héraldiques :: Ordres de Merites-
Sauter vers: