Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ville IG] Loches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Ville IG] Loches   Lun 31 Déc - 16:02



Héraldisme
Ville des RR
Description du Blason : De sinople, à six loches d'argent, posées en fasce (3, 2 et 1), au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or
Ancien nom : -
Devise : -
Nom des habitants : Lochois, Lochoises

Histoire (réelle)
Avec Tours et Chinon, Loches est une ville avec un grand passé historique issu de la position exceptionnelle d'un éperon rocheux qui domine l'Indre. Le site fut sans doute utilisé par les Romains comme retranchement fortifié. Une église y fut construite vers 450 par Saint Eustache, Eveque de Tours. Peu après Saint Ours s'établit dans une grotte de la colline (où au VIème siècle fut construit le chateau), il y créa un monastère. A ce moment la cité devait etre réduite puiqu'elle relevait de la Viguerie de Dolus.

En 742 Pépin le Bref et Carloman Rois des Francs s'emparent et detruisent le Chateau de Loches alors propriété de Hunald Comte de Toulouse.

En 840 Charles le Chauve Roi de France l'attribue à Adalard, ancetre des premiers Seigneurs de Loches avec pour mission de protèger la Vallée de l'Indre des invasions Normandes.Cette famille seigneuriale était également possessionée à Amboise. En 886 Roscille fille de Garnier (lui meme fils d'Adalard) Seigneur de Loches se marie avec Foulques I le Roux Comte d'Anjou, celui ci fonde la Collegiale Notre Dame (St Ours). Ils eurent trois enfants dont Foulques II le Bon Comte d'Anjou. C'est le fils de ce dernier Geoffroy I Grisegonelle qui fonda la Collégiale Notre Dame à la place d'une église en ruines. Son fils Foulques III Nerra s'appuya sur Loches pour mener ses combats contre les Comtes de Blois et ses alliés Landry de Chateaudun et Guelduin de Saumur. C'est Foulques III qui a fait construire la forteresse féodale mais aussi de l'Abbaye de Beaulieu les Loches (en 1007). On y a retrouvé ses restes au XIXème siècle. Le fils de Foulques Nerra, Geoffroy Martel est né à Loches en 1005. Loches suivit ensuite le destin du Comté d'Anjou auquel il était lié.

Loches fut assiègé et pris par Philippe Auguste, Roi de France, en 1189. La ville subit plusieurs sièges et captures dans les années qui suivirent. Au final Philippe Auguste l'attribua en fief à Dreu de Mello en 1205. Louis IX le racheta en 1249, à partir de là Loches fait partie du domaine Royal.

Lieux particuliers
  • Le Donjon : Remarquable par ses dimensions (36 mètres de hauteur) et par son excellent état de conservation, le Donjon roman est érigé par Foulques Nerra, Comte d’Anjou, autour de l’an Mil. Parfait exemple de l’architecture militaire réalisée en Occident, la forteresse, du XIème siècle, est transformée en prison royale au XVème siècle par Louis XI. Elle abrite les cachots de Philippe de Commynes (reconstitution de la cage de bois bardée de fer), du Cardinal Balue et du Duc de Milan Ludovic Sforza, qui exécuta des peintures murales pendant sa détention.
    Une animation vidéo en images de synthèse restitue le Donjon dans son état du XIème siècle. Des pièces d’artillerie du XVème siècle sont présentées sur la terrasse à feu de la Tour Louis XI. Un jardin d’inspiration médiévale, au pied de la tour maîtresse, apporte repos et fraîcheur dans l’univers minéral de la forteresse.
  • Le Logis Royal : Bâti sur la pointe de l’éperon rocheux dominant la vallée de l’Indre, le Logis royal est l’une des résidences favorites des Valois pendant la Guerre de Cent Ans. Charles VII érige un premier corps de logis inspiré de l’architecture militaire, à la fin du XIVème siècle. Ses successeurs le prolongent d’un deuxième bâtiment dont la façade reçoit un décor de style gothique flamboyant. Trois femmes illustres ont marqué l’histoire du Logis Royal : Jeanne d’Arc, Agnès Sorel, favorite de Charles VII, et Anne de Bretagne. Le Logis renferme une très belle collection de tapisseries flamandes, un triptyque de l’Ecole de Jehan Fouquet.
    En référence à ces personnages, des expositions d’œuvres d’art abordent, en saison, le thème de la féminité et de l’amour courtois.
  • La Porte Royale : Seule issue permettant l’accès à la Citadelle.
    Cette porte date des XIIème et XIIIème siècles et a été complétée au XVème siècle par un corps de bâtiment central et une terrasse à canons.
    De la Porte Royale, on peut entrer dans la Cité Royale pour la visite du Donjon, du Logis Royal, de la Collégiale Saint-Ours et de la Maison Lansyer, ou bien faire le tour des remparts par le boulevard Philippe Auguste.

    On peut accéder au sommet de la Porte Royale par le jardin de la Maison Lansyer, d’où la vue sur la ville est imprenable.
  • La Collégiale Saint-Ours : Splendeur romane édifiée aux XIème et XIIème siècles.

    Son architecture est marquée par son portail polychrome sculpté de personnages et d’animaux tirés du bestiaire du Moyen Age et par les deux pyramides appelées “dubes”, élevées vers 1165. Elle renferme le tombeau de marbre d'Agnès Sorel.

    Enthousiaste, André Hallays, voyageur du début du siècle, affirme : « La Collégiale Saint Ours, voilà la merveille de Loches et une des merveilles de notre architecture religieuse. »

    « L'église Saint Ours, un édifice d'une étrange et sauvage beauté, unique au monde » (Viollet-le-Duc).
  • L’Hôtel de Ville : Accolé à la Porte Picois, l'Hôtel de Ville est un édifice Renaissance construit entre 1535 et 1543 sous l’impulsion de François Ier, d'après les plans du maître-maçon Jean Baudoin ; il est formé d’un corps de bâtiment et d’un pavillon d’escalier Renaissance “rampe sur rampe”.
    Sur la façade sont sculptées des lucarnes aux armoiries de la ville et la salamandre de François Ier.

  • La Tour Saint-Antoine : Ancien clocher d’une église, elle fait aussi office de beffroi de la ville. Elle culmine à 52 mètres. Construite entre 1529 et 1575, elle est le seul beffroi Renaissance de Touraine. Les deux derniers étages sont garnis d'une balustrade en pierre ornée de lettres, de monogrammes et de blasons. On reconnaît en particulier la croix de Savoie et les initiales d'Honorat de Savoie, marquis de Villars, qui fut gouverneur du château de Loches au milieu du XVIème siècle, ainsi que celles de son épouse, Jeanne de Foix.

  • La Porte des Cordeliers : Ouverte au XVème siècle dans la troisième ceinture de remparts de la ville, la Porte des Cordeliers était munie de deux ponts levis franchissant le bief de l'Indre. Elle laissait entrer les voyageurs venus par la route d’Espagne. Son nom lui vient de la proximité du couvent des Cordeliers (Franciscains).


Anecdotes
- La Loche c'est un poisson
- En Berrichon, la Loche designe une limace Smile












----------------------
Loches

Généralités historiques
"Vicus Loccae ou Luccae", mentionné par Grégoire de Tours.
Un monastère fut fondé au 5ème par saint Ours, ermite venu de Cahors.
Un château fort existait dès le 6ème.
Ruiné par Pépin et Carlornan, il fut reconstruit par Charles le Chauve, puis transmis aux comtes d'Anjou.
Foulques Nerra en fit sa principale place forte pendant sa lutte contre le comte de Blois.
Possession des Plantagenêts, Loches fut âprement disputé à la mort d'Henri II d'Angleterre entre ses fils (Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre) et Philippe Auguste qui en fit la conquête en 1205 à l'issue d'un long siège.
Résidence royale, le château fut habité par Charles VII et Agnès Sorel.
Le donjon fut aménagé sous Louis XI en prison d'Etat où furent détenus le cardinal Balue, Ludovic le More, duc de Milan, et le comte de Saint-Vallier, père de Diane de Poitiers.
Patrie d'Alfred de Vigny (1797-1863) et de l'explorateur Louis Delaporte (1842-1925).

Vestiges préhistoriques et antiques

Fût de colonne ou autel gallo-romain (bénitier de Saint-Ours).
Vestiges d'aqueduc gallo-romain, à Contray ou Contré.

Architecture civile

Ensemble des quartiers anciens** (secteur sauvegardé).
Cité fortifiée** (MH), chef-d'?uvre d'architecture défensive médiévale : enceinte 12ème et 15ème de 2 km de tour, porte Royale 15ème flanquée de 2 tours 13ème : chemin de ronde sur mâchicoulis ; donjon roman** fin 11ème : tour rectangulaire à contreforts semi-circulaires, accolée à un petit donjon, 3 tours à bec 13ème ; tour Ronde ou tour Neuve de Louis XI, nouveau donjon 15ème ; le Martelet 15ème, renfermant les cachots creusés dans le roc ; Logis royal** 14ème et 16ème : aile Charles VII à tourelles et créneaux, aile Louis XII à lucarnes, oratoire d'Anne de Bretagne* aux murs décorés d'hermines ; tour circulaire dite d'Agnès Sorel** fin 13ème, remontée 19ème ; tombeau d'Agnès Sorel ; le donjon et le Logis royal de Loches appartiennent au département d'Indre-et-Loire ; on peut y voir la salle où eut lieu l'entrevue entre Charles VII et Jeanne d'Arc.
Enceinte du fort Saint-Ours 12ème (IMH) : courtine flanquée de tours circulaires, tour du fort Saint-Ours*, flanquant la façade d'un immeuble, 17, rue Saint-Ours.
Porte des Cordeliers** 15ème (MH), porte de l'enceinte urbaine : tour quadrangulaire à mâchicoulis et échauguettes en encorbellement, fenêtres sculptées.
Restes de la porte Poitevine et de la tour d'enceinte (IMH), rue de la Poterie et mail Droulin.
Porte Picoys 15ème et hôtel de ville* Renaissance (MH).
Tour Saint-Antoine* 16ème (MH), clocher d'une ancienne église servant de beffroi, dôme surmonté d'un lanternon.
Hôpital : bâtiments 17ème et 18ème (IMH), chapelle et ancien ch?ur des religieuses (IMH).
Sous-préfecture, hôtel d'Armaillé 19ème.
Maison de la Chancellerie** Renaissance (MH), 10-12 rue du Château.
Maison du Centaure* Renaissance (MH), 14 rue du Château : groupe sculpté (Hercule, sa femme Déjanire et le centaure Nessus).
Maison d'Agnès Sorel* (IMH), 19 rue du Château (très bien restaurée).
Maison 15ème (IMH), 1 rue du Château.
Maison "de la Chancellerie" (IMH) : façades et toitures, tour d'escalier, galerie, tour fin 15ème de l'ancien rempart de ville et vestiges de l'ancien chemin de ronde.
Maisons 16ème (IMH), 4 Grande-Rue et 3 rue Traversière-Saint-Antoine.
Maison de l'Intendant 16ème/17ème, 17, rue Saint-Ours.
Maison de l'Argentier du Roi 15ème/16ème, 21, rue Saint-Ours.
Hôtel 17ème (IMH), 33 rue Quintefol.
Hôtel Nau 16ème, 23, rue Saint-Antoine.
Maisons (IMH) : 3 place Charles-VII ; 5 rue Saint-Antoine.
Ancien hôtel de Caisse d'Epargne (IMH), 12 rue Alfred-de-Vigny (actuel centre d'affaires).
Habitations troglodytiques de Vignemont, ancienne carrière, 52 ter rue des Roches : plusieurs kilomètres de galeries souterraines sur 4 niveaux.
Dans les environs : tour de Mauvières* 14ème (MH).
Château de La Bussières* 15ème (IMH, sauf la tour d'angle 19ème), remanié 19ème ; chapelle Renaissance.
Château de Sansac* 1529 (IMH), restauré 19ème : fenêtes à meneaux.
Châteaux : Vauzelles 19ème ; La Berthellière 16ème/19ème ; Le Puy-Gibault 19ème ; des Montains 16ème/19ème ; de Fretay 18ème, ancienne commanderie templière.
Manoir de La Rousselière 15ème/17ème/19ème (à l'ouest du territoire communal).

Architecture sacrée

Eglise Saint-Ours**, ancienne collégiale romane Notre-Dame 11ème/12ème (MH), restaurée 19ème : narthex à voûte angevine 12ème, portail sculpté, clocher-porche à étage octogonal et flèche moderne, nef de 2 travées carrées couvertes de pyramides creuses, les "dubes"**, collatéraux 13ème, et 14ème/15ème, carré du transept coiffé d'une coupole sur trompes supportant un clocher carré à flèche octogonale, croisillons en berceau, choeur en berceau, abside et absidioles en cul-de-four, crypte 11ème, autel gallo-romain servant de bénitier, maître-autel 18ème, buste-reliquaire de saint Ours, pièce de lin dite Ceinture de la Vierge**, relique offerte par Geoffroy Grisegonelle, comte d'Anjou au 10ème.
Eglise Saint-Antoine 19ème Restauration : triptyque** 15ème attribué à l'école de Jean Fouquet (actuellement au Logis royal).
Ancien prieuré Saint-Ours : crypte 11ème (IMH), ornée de fresques 14ème/15ème ; vestiges de l'ancienne église paroissiale (IMH) démolie à la Révolution.
Ancienne chapelle de Vignemont 15ème (IMH) (grange).
Chapelle Renaissance du château de Bussières.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[Ville IG] Loches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ville IG] Loches
» [Baronnie] Beaulieu-lès-Loches
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: