Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Seigneurie de L'isle Bouchard] Bréhémont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Seigneurie de L'isle Bouchard] Bréhémont   Lun 31 Déc - 17:45

Bréhémont

Généralités historiques
Fief donné par les chanoines de Saint-Martin de Tours aux seigneurs de L'Ile-Bouchard.
Erigé en châtellenie, il fit partie du marquisat d'Ussé, créé en 1692.
Ravagé par les grandes crues de la Loire (1846, 1856, 1866).

Architecture civile
Manoir de Milly 15ème.
Manoir de Bray 16ème.

Architecture sacrée
Eglise Sainte-Marie-Madeleine néo-gothique, 1843 : sculpture provenant de l'ancienne église, insérée dans les soubassements.

Ressources et productions
Anciens ateliers pour le travail du chanvre.
Céréales, cultures maraîchères (asperges), vergers.
Elevage.
Oies.
Encore quelques chènevières.
=
Bréhémont, commune du canton d'Azayle-
Ridoau, arrondissomont de Chinon, à 33 kilomètres
de Tours, 21 de Chinon et 12 d'Azay-le-
Hideau. Bruhemnium, ixe siècle (Chronicon
Turon. magnum). Bruttium Aimonis
Brollium Aimonis, Broi Amum, Brahemunl^
Bruhermont, xi° et xu' siècles (Carlul. de
Noyers, Mis*. B. Martini, charte de Turpenay).
Brehemont, 1214 (charte d'Olivier de Langeais).
Brehemont, carte do l'état-major. -Ile
de Brehemont, carte de Cassini.
Elle est bornée, au nord et au nord-ouest, par
la Loire, qui la sépare de Saint-Michel-sur-Loire
et de Saint-Patrice à l'est, par la Chapelle-aux-
Naux, Lignières et Azay-le-Kideau; sur les autres
points, par Rivarennes et Cheillé. Elle est arrosée,
au sud, par l'lndre. Le Yioux-Chcr la traverse
dans toute son étendue. Elle comprend dans Bon
territoire les iles Gontier, Chevrou, du Passage
de la Providence et de Brehemont, situées dans la
Loire. Le sol, formé par les alluvions de la
Loire, du Cher et de l'Indre, est extrêmement
fertile.
Les lieux, hameaux et villages suivants dépendent
de cette commune La Billarderie, ou Billardière
(24 habit.). La Bourginière (12 habit.).
Les Beaux-Gains (68 habit.) L'Aireau-des-
Herpins (18 habit.). Les Boudres, ou Vendée
(91 habit.). Boureau, ancien fief, faisant partie
du marquisat d'Ussé. Le Clos-Bourdinge (23
habit.) La Billeperdue (24 habit.). La Chaumière
(21 habit.). – Le Clos-Péan (16 habit.). –
L'Aireau-des-Dubois (25 habit.). La Caille (13
habil.), ancien fief. Les Burons (31 habit.).
L'Aireau-des-Besniers (29 habit.). – Le Colombier
(24 habit,).- La Farinière (11 habit.). Bray
(70 habit.), ancien fief, relevant de la baronnie de
Rillé. La Bitourie^lS habit.). La Chapelle-
Taboureau (70 habit.). Les Chaintres (14 habit.).
La Rue-Rouineau (1 1 habit.). La Rue-
Moreau (51 habit.). Rupuanne (212 habit.)
Pougère (24 habit.). Le Pas-des-Bois (13 habit.).
Lo Patis-Grandin (14 habit.). Les
Quatre-Murailles (24 habit.). Le Plessis (26 habit.).
La Planterie (15 habit.). Tortemillou
(28 habit.). Cent-d'Hommes (49 habit.).
Milly (14 habit.), ancien fief, relevant de Rivarennes.
Les Foucauts (43 habit.). La Grande-
Maison (17 habit.), ancien fier. L'Orme (22 habit.).
Lessert (99 habit.). La Fosse-Mortier
(23 habit.). La Dornière, le Barrage, la Perfetterie,
la Marmeliniere, les Pierrons, les Garraux,
le Boulardin, les Raimbaults, le Passage, la Barillcrc,
les Brunets, le Recoin, Chambourg, etc.
Avant la Révolution, la paroisso do Bréhémont
était dans le ressort de l'élection de Chinon et
faisait partie du doyenné d'Azay-le-Rideau et du
grand-archidiaconé de Tours. En 1793, elle dépendait
du district de Chinon.
Superficie cadastrale. 1272 hectares. – Le
plan cadastral, dressé par Lecoy-Moreau, a été
terminé le 15 octobre 1813.
Population. 219 feux en 1762. H GOhabit.
en 1801. 1307 habit. en 1804. 1362 habit.
en 1808. 1275 habit. en 1810. 1473 habit.
en 1821. 1670 habit, en 1831. – 1706 habit.
en 1841. 16G4 habit. en 1851. – 1677 habit.
en 1861. 1686 habit, en 1872. 1625 habit.
en 1877.
Foires le troisième lundi d'octobre et le premier
lundi de novembre. La première a été établie
par ordonnance royale du 4 avril 1835.
Bureau de poste de Langeais. Perception
d'Azay-le-Rideau.
L'ancienne église paroissiale de Bréhémon^
placée sous le vocable de sainte Marie-Madeleine
et aujourd'hui détruite, n'était, dans le principe,
qu une simple chapelle où i'ou disait la masse à
certaines fêtes de l'année. On ignore l'époque de
sa fondation. Au xvn" siècle, elle était encore
qualifiés de chapelle. Plus tard, elle devint une
succursale de la paroisse de Rivarennes. Le titre
51
BRÉ BRÉ
de desservant était à la présentation et à la collation
de l'archevêque de Tours.
L'église actuelle a été construite en 1843.
Les registres d'état-eWil commencent en 16H.
Cuhés DEBréhémont. Joseph Rochard, 1748.
Pierre-Louis Bessereau, 1776. Pierre Pallu,
avril, 1787-90. Périlleau, curé constitutionnel,
1793. Leconte, 1804. Riolland, 1809.
Alluaume, 1821. Besnard, 1825, décédé le
12 mai 1877, Milsonneau, nommé au mois do
juin 1877.
Bréhémont est qualifié de fief au ix° siècle. Il
Appartenait aux chanoines de Saint-Martin de
Tours, qui en firent don, vers 887, au seigneur
de l'Ile-Bouchard. Par la suite, ce domaine devint
une chàtellonio rolovant de l'Ile-Bouchard et de
Chinon. Il y avait une prévôté formant un ûof
distinct et à laquelle était attaché le droit de justice
dans la paroisse. Par édit du mois d'août
1671, le ressort de cette justice fut distrait du siége
de l'Ile-Bouchard et attribué au siège royal do
Chinon. Bréhémont a fait partie du marquisat
d'Ussé, érigé en 1692.
Depuis 887 jusqu'au milieu du m* siècle, les
deux fiefs, prévôté et chàtellenie, ont été possédés
parles soigneurs de l'Ile-Bouchard. En 1150-59,
ils appartenaient à Gislebert do Bréhemont; en
1214, à Olivier de Langeais, chevalier croisé;
en 1217, à Jehan de Bréhemont; en 12MJ, à
Pierre do Bréhémont; – en 1300, à N. da Bréhemont
en 1394, à Étienne de Maugé; –
en 1485, à Jacques d'Espinay, premier du nom;
en 1538, à René d'Espinay; en 1591, à
Louis de Beauvau, seigneur de Rivarennes, des
Aulnais, de Beugny, du Rivau, marié à Charlotte
de Brillouet, fille de Jacques de Brillouet,
seigneur do Montgogor, et de Guyonne de Baraton
en 1G70, à Simon le Breton, marquis de
Villandry. Par acte du )*' décembre de cette année,
il vendit la terre de Bréhémont au suivant,
au prix de 18,000 livres. François Bernin, Éc.,
seigneur du Fourneau et de Bréhémont (1670).
Louis Bernin de Valentinay, héritier du précédent,
seigneur de Brëhémout, Ussé, Rivareunes,
l'Olive, Bossay, Vouvray, receveur général des
finances à Tours, puis contrôleur général de la
maison du roi, épousa Catherine Coudreau, fille
d'André Coudreau, seigneur de Planchoury, conseiller
du roi, trésorier général de France, à
Tours, grand-prévôt de Touraine, Loudunais et
Maine (1690). Louis Bernin de Valentinay, fils
du précédent, marquis d'Ussé (par lettres patantes
d'avril 1092 et de septembre 1700), contrôleur général
de la maison du roi, oui un fils, Louis
Bernin III, de son mariage avec Jeanne-Françoise,
fille aînée du maréchal Sébastien Le Prêtre de
Vauban. Louis Bernin de Valeutiuay, lroisième
du nom, marquis d'Ussé et seigneur de
Bréhémont, mourut en 1739, laissant plusieurs
enfants de son mariage avec Anne-Théodore de
Carvoisin. Louis-Sébastien Bernin de Vuleutinay,
fils du précédent, marquis d'Ussé et seigneur
de Bréhémont, mourut en 1772. Marguerite-
Élisabeth Bernin de Valentinay, dame d'Ussé
et do Bréhémont, 1Î12. Henrictlo-Madeleine
Bernin de Valentînay dame des mêmes fiefs,
mourut le 19 octobre 1778. Ses biens passèrent,
par héritage, aux suivants. Marguerite Quantin,
veuve de François Duvau, trésorier de France, à
Tours; Claude de la Bonninière, comte de Beaumont
Claude-Pierre Lefebvre de la Falluère et
Elisabeth de Boaumont, sa femme; André Girault,
Éc., seigneur de Plancboury. Par acte du 19 février
1785, ils vendirent le marquisat d'Ussé,
dans lequel Bréhémont était compris, à Henri-
Louis-Marie etJules-Hercule, princesde Rohan. Le
5 juillet de la même année, ces derniers cédèrent
ce domaine à Louis-Vincent Roger, marquis de
Chalabre, colonel de cavalerie, chevalier de Saiut-
Louis, qui comparut, en 1789, à l'assemblée électorale
de la noblesse de Touraine.
Par acte du 13 juillet 1501, Louis de Beauvau,
seigneur de Bréhémont et do Rivarennes, et Charlotte
de Brillouat, sa femme, vendirent, au prix
de 1550 écus d'or, aux habitants de la paroisse de
Bréhémont, treize arpents de prairies et pacages,
situés à la Motte -du-Gaudron, ou Motte-du-Porteau.
Les crues de la Loire ont souvent occasionné
des dommages considérables dans celte commune.
Les pertos causées par l'inondation en 1856,
furent évaluées à plus de 900,000 francs. Aux xiv*
et xv° siècles, les habitants, en raison des dégâts
que les crues leur faisaient subir, étaient exempts
de certains impôts. Ce privilège leur fut plusieurs
fois conâriné, notamment par des lettres patentes
de Charles VIII, données à Amboise au mois de
mars 1475.
Maires DE BuÉHiMom. – Jean-Baptiste Herpin,
1801. Blottin, 29 décembre 1807. Sallé,
14 décembre 1812. Jean-Baptiste Herpin,
10 juin 1816. Buton, 1™ septembre 1830.
Auguste Ilerpiu-Carré, 23 septembre 1830.
Henri Grosbois, 2 octobre 1831. Jacques Buton,
22 décembre 1832, 27 novembre 1834. Jean-
Baptiste Herpin, 13 juillet 1837. Léger-Carré,
3 mai 1840, 23 juillet 184G. Buton-Blottin,
1852. Léger-Carré, 1861. Herpin, 1870.
Louis Péan-Carrê, 18B7, mai 1871. – Henri Blottin,
1876, janvier 1878.
Chronicon Tur. magnum, 104. Arch. d'I.-cl-L., C,
654 E, 163, titres de la collégiale d'Ussé; 8 G, prévôté
de la Yarenne, G, 76. Bibl. de Tours, Miss, antiq. B.
Martini et inventaire d'Ussé, manuscrit 1420. Rdle
des fiefs de Touraine. Cartulaire de Noyers, 8, 97,
221, 340. D. Housssma, IV, 1593; V, 1818; VI, 2383;
VU, 3072; XIV, XVIII. Chslmel, Sut. de Tour., III,
103. La Cliesnaye-des-Bois,Diction. de la noblesse, Il,
752; III, 18. P. Anselme, Hist. généal. de la maison
de France, IV, 353. Semaine religieuse du diocèse de
Tour., du 19 mai 1877. Rouillé-Courbe, Inondationi de
la Loirs, 432. Expilly, Diction. des Gaules, I, 813.
Tableau clwotwl*due ordonnances det rois de France,
BRÉ BRE
XX, 509. E. Mabille, Notice sur les divisions territoriales
de l'ancienne province de Touraine. 216. Mërn.
de la Soc. archéûl. de Tour., IV, 270; VI, 190; IX, 186.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[Seigneurie de L'isle Bouchard] Bréhémont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seigneurie de Mont-Dauphin
» Joute de la seigneurie des trois rivières 2008 - 22/23 mars
» [Seigneurie de Blâmont] Frémonville
» [Seigneurie de Blâmont] Avricourt
» [Seigneurie de Charmes] Essegney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: