Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A Valider] Saint-Bauld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [A Valider] Saint-Bauld   Mar 1 Jan - 19:30

Saint-Bauld

Généralités historiques
Domaine ayant appartenu à saint Baldus, évêque de Tours, en 546.
Prieuré-cure de l'abbaye de Cormery, depuis le 11ème.
Les derniers coseigneurs furent les marquis de La Fayette et de Lusignan-Lezay.

Architecture civile
Ruines du château de Fontenay-Isoré (IMH) : douves, tour circulaire à mâchicoulis, logis remanié, tour réédifiée en 1949.
Anciens moulins à eau.

Architecture sacrée
Eglise Saint-Bauld : nef 11ème à lambris 15ème, choeur à chevet plat et chapelle seigneuriale 15ème, clefs de voûte armoriées, clocher carré 12ème ; fragments de fresque, Christ et Vierge 16ème, statues 17ème (st Bauld, saint Marc), bahut 16ème.


Bauld (St-),

commune du canton et de
l'arrondissement de Loches, à 30 kilomètres de
Tours et à 19 de Loches. Capella S. Baldi,
vi« siècle (ancien bréviaire de la collégiale de
Loches). – Ecclesia S. Baldi, 1027 {Carlulaire
de Cormery). – Paroecia de capella Sancli
Baudi, capella Beati Baudi, xn" siècle (Carluiaire
de Cormery, chartes de Marmoulier).
Parochia Capelloe S. Baudi, xm1 siècle (Cartulaire
de l'archevêché de Tour»), – Prioralus
Capelloe S. Baudi, xtv siècle (Cartulaire de
Cormery). – Seigneurie de la Chapelle-Saint-
Baud, ivi' siècle (Arch. d'I.-et-L., E.). Saint-
Baud-sur-Eschandon (titre du 21 juin 1518.)
Saint-Bault, carte de Cassini.
Elle est bornée, au nord, par la commune de
Tauxigny; à l'est, par celle de Dolus; au sud,
par Manthelan à l'ouest, par le Louroux et Tauxiguy.
Elle est arrosée par l'Échaudon, qui vient de
la commune du Louroux, fait mouvoir le moulin
de Remet, et va dans la commune de Tauxigny;
par la rivière de Montant, sur laquelle se trouvent
les moulins de la Luzière et du Coudray;
par le ruisseau de Fontenay, qui naît à Fonlenay
et se jette dans l'Échandon. La commune est
traversée par la route n° 32, de Loudun à Bléré.
Les lieux, hameaux et villages suivants en dépendent
La Luzière (27 habit.), ancien fief, relevant
de la Tour-Isoré. Fontenay (19 habit.),
ancien fief, appelé autrefois Fontenay-Isoré, relevant
de la'Tour-ïsoré, et, pour une partie, de la
baronnie de Sennovièrcs. Villeret, ou Villeray
(17 habit.), ancienne propriété du marquis de la
Fayette (1700). Le moulin de Romel, dépendant
autrefois du fief d'Armançay. Le Prieuré (16
habit.), ancienne propriété des prieurs de Saint-
Bauld. Le moulin du Coudray. Le Carroi-
Coltier. La Combaudière (38 habit.).
Avant la Révolution, la paroisse de Saint-
Bauld était dans le ressort de l'élection de Loches
et faisait partie du doyenné de Ligueil, du grandarcliidiaconné
et de l'archiprêtré de Loches. En
1793, elle dépendait du district de Loches.
Superficie cadastrale. 410 hectares. –
Le plan cadastral, dressé par Briau, a été terminé
en mars 1826.
Population. 31 feux en I7G2. 143 habit.
en 1770. 1«4 babit. en 1801. 162 habit. en
1804. 163 habit. on 1808. 149 habit, en 1810.
173 habit, en 1821. 184 habit. en 1831.
210 habit, en 1841. 232 habit. en 1851. 214
habit. en 18G1. 225 habit, en 1872. 212 habit.
en 1877.
Recette de poste de Cormery. Perception de
Tauxigay.
Au milieu du viHsiècle, saint Bauld, évèque de
Tours, construisit une chapelle, à laquelle les
habitants donnèrent et conservèrent ensuite le
nom du fondateur. C'est ce que constate un ancien
bréviaire de la collégiala du Loches Allerum
videlicet vicum et capellam que suo
nomine capella S. Baldi ab incolis vocitala
usque liodie persévérai. Le nom de cette localité,
avant la fondation de la chapelle, est inconnu.
La Chapello-Saint-Bauld devint un prieuré à
une époque que l'on peut placer, d'après les
chartes, entre 102S et 1050. Un peu plus lard, il
y eut aussi une cure.
Le prieuré appartenait à l'abbaye de Cormery,
qui fut maintenue dans cette possession par une
bulle du pape Alexandre III, de 1180. Il était desservi
par doux religieux du monastère. Nos documents
concernant ce bénéfice ecclésiastique sont
en trèî-petit nombre. Aussi n'avons-nous pu reBAU
BAU
cueillir que trois noms des anciens prieurs Jean,
en 1338, Antoine Isoré, en 1565, et Louis Pottier,
en 1679.
Le droit de viguerie était attaché au prieuré.
En 1I4G, il fut contesté par Auger de Braye (aujourd'hui
Reignac). Le différend ayant été porté
devant Geoffroy, duc de Normandie et comte
d'Anjou, celui-ci donna gain de cause à l'abbaye.
Le présentateur au titre curial de Saint-Bauld
était l'abbé de Cormery.
La cure possédait la métairie du Four, qui lui
avait été léguée par René Luthier, Éc, seigneur do
Fontenay.
L'église paroissiale actuelle offre peu d'intérêt.
La nef et le clocher appartiennent au xi" ou au
xii° siècle; l'abside et une chapelle, paraissent
être du xve.
Curés OESaint-Bauld. Chrétien Dion, 1G44.
Pierre Lasueau, 1692. Jean Creusant, 1711-
28. Gnbrier Berger, 17jl décédé le 14 décembre
1766. François Hersant, 1i72. Marlin,
curé constitutionnel, 1793. – Fleury, 18G4.
En 546, le territoire de la paroisse appartenait
à saint Bauld, seigneur d'Amboise et de Verneuil
et évêque de Tours. Au commencement du xn*
siècle, on le trouve en la possession d'un nommé
Sulion, clcrc de l'église.de Saint-Martin et parent
des seigneurs de Sainte Maure, d'Amboise et
d'Azay. Sulion légua cette terre, terram de basilica
Sancti-Baudi, à l'abbaye de Cormery, ce
qui donna lieu plus tard, à des réclamations de
la part de ses héritiers. Mais ceux-ci, parmi lesquels
on voyait figurer Bcrtrand d'Azay, Hugues
de Sainte-Maure, Foucaud d'Amboise et sa femme,
Odeline, renoncèrent bientôt à leurs prétentions.
On ignore par suite de quelles circonstances et
à quelle époque le domaine cessa d'être possédé
par l'abbaye de Cormery. Dans l'espace de près de
deux siècles les chartes ne font mention d'aucun
des propriétaires. Hardouin de Maillé, vivant en
128U, est le premier seigneur connu. Il out pour
successeurs Olivier d'Armançay, 1331. J^an
de Maillé, mort en 1391. Geoffroy de la Haye,
chev., 1408. Guy de Beaumont, chev., seigneur
de Bressuire, 1424. Jehan de Montéjean,
chev., 1430. Le 16 janvier 1435, il vend le fief de
la Chapelle-Saint-Bauld au suivant. Guy de
Chourses, chev., marié à Marie do Beaumont, fille
de Guy de Beaumont de Bressuire, ci-dessus
nommé (1439). Jacques Rion, Éc, 1470.
Nicolas de Couesmes, Éc., 1489. Charles de
Couesmes, Éc, 1500. Le 3 août 1526, il vend le
fief au suivant. Georges de Vercle, Éc, 1528.
Jean de Cremer, Éc., 1542. – Odo de Bretagne,
comte de Vertus, seteneurd'Avaugour, 1548.
Par acte du ïî juin de cette année, il vend le domaine,
à remeré, à Jehan Coustely, contrôleur
des guerres. Il le reprend quelques années après,
et, la 6 août 1566, il le cède au suivant. Hélie
Déodeau, Éc, seigneur de Paradis, 1506-77.
Antoine de la Brelonnièro, Ëc, seigneur de Cangé,
achète la Chapelle-Saint-Bauld du précédant, par
acte du 15 aoûL1577. – Jehan de la Bretonnière,
1618. Jean de Vonnes, seigneur de Fontenay-
Isoré et d'Azay-le-Chadieu, 1828-44. – François
de Vonnes, vicomte d'Azay, 1649. – Jean de
Vonnes, 1673. René Luthier, vicomte d'Azay
et seigneur de Fontenay, 1686. François Luthier,
Éc, Grégoire Bnillac de la Doratière, Marie
Luthier et Michel Luthier de Montouvrain, 1710.
Louis de Barberin, marquis de Reignac et de
Vartigny, maréchal de camp, lieutenant du roi
dans la haute Touraine, achète le fief, des précédents,
le 12 octobre 1710. Charles-Yves Thibault,
comte de la Rivière, lieutenant-général des
armées du roi, et Charles-François de Campet,
comte de Saujon, brigadier de cavalerie, co-seigneurs
de Saint-Bauld, par suite de leur mariage
avec les filles du marquis de Reignac. Le premier
avait épousé Julie-Céleste Barberin de Reignac;
le second Marie-Louise Barberin de Reignac.
Celle-ci, en 1753, vendit, à son beau-frère,
Charles-Yves Thibault, ce qui lui appartenait
dans ce domaine. Paul-Yves-Roch-Gilberl du
Mottier, marquis de la Fayette, et Jacques-Henri-
Hugues de Lusignan-Lezay, 1789.
Le fief de la Chapelle-Saint-Bauld relevait de ia
baronnie de Sennevières.
Il y avait dans cette paroisse une maladrerie,
ou aumônerie qui fut réunie à l'IIôtel-Dieu de
Tours en 1702.
MAIRES DE Saint -Bauld. – Boutet, 1801;
29 décembro 1807. Fontaine, 14 décembre
1812. Drouard, 1821. Jean-Baptiste Dreux,
22 avril 1824. Jean-Jacques Besnard, 11 septembre
1830, 13 juillet 1837, 5 août 1840. Gouron,
1864. Louis-Marie Sellier, 1870, mai
1871, 1877.
Liber bon. gentium, 1k. Cartulaire de Cormery, 66,
218, 231. Arch. d'I.-et-L., churtes de Marmoutier.
Bibl. de Tours, fonds Salmon, titres de Notre-Dame de
Loches.- D. Hous., II, 389, IV, 1184, 1718; XIV.–
Pouillé de l'archevêché de Tours (1048), p. 76. Bibl. de
Rouen, Pouillé général des abbayes de France [1620),
n° 2055, p. 394. Liber compositionum, 45. Expilly,
Diction. des Gaules et de la France. Mém. de la Soc.
archéol. de Tour., 1, 11; IX, 168; Bulletin de 1871, 108.
Dufour, Diction. hist. de l'arrondissement de Loches,
I, 11. J.-J. Bourassé et C. Chevalier, Recherches sur les
églises romanes en Touraine, 13, 77. A. Joacne, Géographie
d'Indre-et-Loire, 94. Annuaire du département
d'Indre-et-Loire, 1877.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[A Valider] Saint-Bauld
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A Valider] Saint-Bauld
» [A Valider] Saint-Michel-sur-Loire
» [A Valider] Saint-Benoît-la-Forêt
» [A Valider] Saint-Flovier
» [A Valider] Saint-Hippolyte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: