Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Baronnie RR] Anché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLyr di Maggio
Maistre de céans
avatar

Nombre de messages : 3949
Age : 44
Date d'inscription : 17/12/2007

MessageSujet: [Baronnie RR] Anché   Mar 1 Jan - 19:42

Généralités historiques
Seigneurie Historique, Baronnie mini RR au vu des seigneuries historiques
L'église appartenait au 12ème à l'abbaye de Cormery.
Seigneurie des seigneurs de L'Ile-Bouchard, des Bernard de 1447 à 1640, des Turgot, marquis de Sousrnont, au 18ème.
Au 11ème, un moine de Cormery, Léothéric, vint y vivre en ermite.

Architecture civile
Château des Brétignolles* 15ème (IMH et SC) : corps de logis rectangulaire flanqué de 2 grosses tours circulaires et d'une tour hexagonale, pavillon carré, fenêtres à meneaux, lucarnes ; salles voûtées, escalier à vis, cheminées monumentales ; communs 1732, parc entouré d'une enceinte à échauguettes d'angle 16ème.
Manoir du Bois-de-Veude 15ème (IMH).
Château de Villenon : portail (IMH).

Architecture sacrée
Eglise Saint-Symphorien (IMH) : nef de 2 travées fin 12ème, choeur à chevet plat 15ème, chapelle seigneuriale 15ème, façade 13ème, porche charpenté 16ème, clocher carré à contreforts d'angle ; retable 18ème, statues 13ème et 16ème.
Chapelle du château de Brétignolles* 1507 : nef de 2 travées, abside à 3 pans, fenêtres flamboyantes.

Citation :
kilomètres
de Tours, 8 de Chinon et 10 de l'Ile-
Bouchard. Capella Anscherii, vers 1030.
(Bihl. de Tours, fonds Salmon, titres de
Marmoutier). Alodum de Anchia, 1050.
(D. Hous., II, 533). – Parochiaecclesioe Anchioe,
prope fluvium Vosdoe, vers 1103, (Cartul. de
Noyers, charte 313). Ecclesia de Anche, 1180
(Cartul. de Cormery, charte 68). – Parochia de
Ancheia, 1219, charte de Marmoutier. Anchaium,
xir» siècle [Gall. christ., 102). Parochia
de Ancheio, xiu° siècle (Cartul. de l'archevêché
de Tours).
Le bourg est situé à sept cents mètres environ
de la rive gauche de la Vienne. A l'ouest, la commune
est arrosée par la Veude; elle est traversée
par les routes n° 6, de Chinon à Chàtellerault, et
9, de Saumur à Bourges.
En dépendent, 'les lieux, hameaux et villages
do Bois-de-Veudo, ancien fiof; La Bruyère
(27 habit.) Les Brétignolles, châtellenie et ancien
fief (16 habit.);– Le Grand-Clos (10 habit.)
La Garde, vil. ot ancien fief, appelé autrefois
le Pont-de-la-Garde (140 habit.);– La
Gaulraie, vil. et ancien fief, cité dans une charte
du xu» siècle (UT habit.); La Papinière (18
habit.); Le Peux (17 habit.); Les Planches
(11 habit.); Renier, ou Reigner, moulin,
connu dès le xii" siècle Torcé, ou Torsay,
ancien fief, cité dans uu charte de 1031 {Torciacum);
Le Vau, ou Veau, ancien fief, appelé
autrefois Vau d'Anché, Fief-Jean-de-Faye, ou
Pellaloue, et relevant de Jaulnay; Le Village,
(23 habit.).
On compte cinq moulins sur le territoire de
cette commune Argenson, Larché, Les. Planches,
Beauvais et Reigner, tous sur la Veude.
Avant la Révolution, la paroisse d'Anchè faisait
partie de l'Élection do Chinon: elle dépendait
du doyenné de Chinon, de rarchiprètré de
l'Ile-Bouchard et de l'archidiaconé d'outre-
Vienne. En 1793, elle était comprise dans le
district de Chinon.
Superficie cadastrale. 795 hectares. Le
plan cadastral, dressé par M. Hardion, géomètre,
a été terminé le 8 juin 1832.
Population. 104 feux, en 1762. 420 habit.
en 1800. 509 habit, en 1806. 537 habit.
en 1821, 527 habit. en 1831. –'524 habit. en
1841. 544 habit. en 1851. 570 habit. en
1861. 500 habit. en 1872.
Assemblée pour location de domestiques le
troisième dimanche du mois d'août.
Bureau de poste de Chinon. Perception de
l'Jle-Bouchard.
L'église d'Anche est placée sous le vocable de
Saint-Symphorien. Le présentateur au titre curial
était l'abbé de Cormery.
Los registres d'état-civil commencent le 25 janvier
1540.
Vers le milieu du xt« siècle, un saint homme,
nommé Léothéric, que quelques auteurs ont confondu
avec Leuteric, archevêque de Sens, mort
en 1032, vint s'établir, dans un ermitage, à Anché,
sur les bords de la Vienne. Il était né en
Touraine. Son père nommé Maynard, et sa mère,
nommée Anséïse, comptaient au nombre des bienfaiteurs
de l'abbaye de Curmery.
Dans sa jeunesse, Léolhéric s'était rendu en
pèlerinage à Rome, au tombeau des saints Apôtres,
et avait ensuite formé le dessein d'aller à
Jérusalem. Il monta sur un navire qui devait le
conduiro en Syrie; mais ayant été atteint de maladie,
il fut obligé de débarquer et de renoncer à
son voyage. Lorsqu'il voulut revenir dans sa patrio
les ressources lui manquaient. Il se mit cependant
en route, vivant do la charité publique,
et arriva en Touraine, quelques mois après,
à bout de forces et dans le dénuement le plus
complet. L'abbaye de Cormery eut sa première
visite et il y fut accueilli avec empressement. Il
prit l'habit religieux, et, après avoir rempli pendant
quelque temps les fonctions d'aumônier, il
résolut, avec l'assentiment de ses supérieurs,
d'aller vivre dans la solitude. C'est ainsi qu'il so
retira à Anche, où il passa plusieurs années dans
un ermitage, portant le cilice, n'ayant pour aliments
que des herbes crues et pour breuvage que
les eaux de la Vienne. Tout son temps était employé
à la prière et à la contemplation.
Vers 1090, sur la domandede l'abbé de Cormery,
Léothéric abandonna son ermitage pour aller se
fixer à Vontes, paroisse d'Esvres, où il mourut le
14 septembre 1099.
En 1030, il n'y avait encore à Anché qu'une a
simple chapelle, capella Anscherii, qui se trouve
mentionnée dans une charte de Marmoutier. On
ne sait sous quel vocable elle était placée. Une
ANC AND
6
autre charte de 1103 constate l'existence d'une
église, qui a été érigée en paroisse. Par cette
charte, un chevalier nommé Geoffroy Bérard de
l'Ile, donna à l'abbaye de Noyers une certaine
quantité de terrain, situé au lieu appelé Vilers,
in parochia ecclesice Anchioe.
L'église parait avoir appartenu primitivement
au prieuré de Tavant. Vers le milieu du xn' siècle
elle était la propriété de l'abbaye de Cormery, à
laqucllo cetto possession fut confirmée par une
bulle du pape Alexandre III, en 11 80. Le texte de
la bulle a été publié par M. l'abbé Bourassé, dans
son Cartulaire de l'abbaye de Cormery (page
132).
II y avait, dans la paroisse d'Anché, trois chapelles
une placée sous le vocable de saint Jean,
la seconde dédiée à saint Laurent. La troisième,
située au château des Bretignolles, fut fondée en
1507, sous le vocalile de Notre-Dame de Pitié et
de sainte Marie-Madeleine, par Antoine Bernard,
chanoine et archiprétre de Loches, propriétaire
du fief des Bretignolles.
CumSs d'Anché. – Martincau, curé constitutionnel,
1793. Chesnon, 1801. Mousseaux,
1818. Derré, 1818. Maillo aine, 1832.
Jodeau, 1837. Chauvet, 1844. – Guérin, 1857.
Garçonnet, 1366-1876.
En 1850, l'alleu, ou fief d'Anché, appartenait à
Geoffroy Fuel, seigneur de l'Ile-Bouchard, et en
1219 à Boucbard de l'Ile. C'est ce que constatent
une charte de Geofrroy Fuel, en faveur du prieuré
de Tavant, et une sentence de Terrice de Galardon,
sénéchal de Touraine, rendue au profit de
l'abbaye de Marmoutier, au sujet des droits de
justice sur lo territoire de Tavaat. A partir de
1219 jusqu'au xv' siècle, nous ne trouvons aucune
trace des propriétaires de ce fief. Voici la
liste des seigneurs depuis 1447
Jehan Bernard, écuyer, seigneur d'Anché et
des BrcLignolles, capitaine du château de Loches,
1447. Antoine Bernard, chanoine et archipretre
de Loches, 1507. Étienne Bornard, Ec.,
1513. Jehan Bernard, Ec., 1581. Louis
Bornard, Ee., 1596. Charles Bernard, Ec,
1632. Louis Bernard, 1640. Par contrat du
15 mai de cette année, lui et sa femme, Claude
Le Camus, vendent les fiefs d'Anché et des Basses-
Brelignolles au suivant. Guillaume de Bordeaux,
conseiller et secrétaire du roi, 1640-52.
Il a pour héritiers Catherine de Bordeaux, femme
de Jacques de Geniers, et Françoise de Bordeaux,
femme de Pierre Martineau. Pierre Martineau,
conseiller au Parlement, seigneur d'Anché, à
cause de sa femme, 1U73-89. Guillaume Martineau,
chevalier, 1697. Pierre-Guillaume
Martineau, chevalier, marié à Madeleine-Aneéllque
de Montault, veuve en 1723. MichelÉtienne
Turgot, marquis de Sousmons, conseiller
d'État, seigneur d'Anché à cause de sa femme
Madeleine-Françoise Martineau, héritière de
Pierre-Guillaume Martinoau, et qui était veuve
en 1760. Étienne-François Turgot, marquis de
Sousmons, brigadier des armées du roi, 1778.
Anne-Étienne-Michel, comte Turgot, marquis de
Sousmons, officier au régiment des Gardes françaises,
1789.
MAIRES d'Anché. Maurice, 1800. Pierre
Bouchet, 1803, nommé de nouveau le 29 décembre
1807, et le 14 décembre 1812. Charles
Gilloire de Lepinaist, le 18 octobre 1815, nommé
de nouveau en 182C, décédé en 1829. Théodore,
vicomte de Pierres, 12 mars 1829. Constantin,
1831. Le vicomte do Pierres, 15 décembre
1834, nommé de nouveau le 29 juin 1837. –
Pierre Jonbert, 1838, juin 1840, maintenu le 23
juillet 1846. Pirodeau, 1848. Le vicomte do
Pierres, 1852, 14 février 1874, démissionnaire en
1875. Louis Ferrand nommé le 25 août 1875.
Le baron H. de Pierres, élu le 8 octobre 1876.
Bibl. de Tours, fonds Salmon, Titres de Marmoutier,
II. – D. lions., II, 533; VI, 2486; XII, 7062-64; XIV.-
Cartulaire de l'abbaye de Noyers, charte 313.. – Cartulaire
de l'abbaye de Cormery, p. LX à LXV, 134. D.
Martène, Hist. de l'abbaye de Marmoutier, I, 370.
Aroh. d'I.-et-L., série £, 600; E, 219-20, et Bien! nationaux.
-Lib. jur. et Cartul, de tarchev. de Tours.
Pouillé général des abbayes de France, 1626, 16(8.
Mémoire d consulter pour J.-L. Bouin de Noiré, Paris,
Butard, 1770, page 41. Recueil de documents pour la
géographie ecclésiastique et politique de Touraine, par
de la Ponce, 157. Mém. de la Soc. archéol. de Tour.,
IX; X. 88. E. Mabille, Notice sur les divisions territoriales
de Tour., 209. Tableau de recensement de 1872.
Annuaires d'Indre-et-Loire. ExpiUy, Diction. des
Gaules et de la France. -L. de la Roque et E. de Bartbé*
lemy, Catalogue des Gentilshommes de Touraine et de
Berry, 6. P. Anselme, Hist. génial. de la maison de
France, Il, 221.

_________________
Avatar(c)(t)(r) 2006-Fay'Raya
Revenir en haut Aller en bas
http://Terresdeleyt.free.fr
 
[Baronnie RR] Anché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Baronnie] Beaucouzé
» Baronnie de Montauban d'Ouvèze
» la neuvieme baronnie
» Très-Saint Flouffe de la Baronnie de La Tour
» [Baronnie] Segré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: Aile Héraldique :: Salle Nobiliaire :: Touraine-
Sauter vers: